Artrade : les NFT, futur de l’art dans tous les domaines

Permettre aux artistes de bénéficier d’une plateforme simple pour exposer, partager, vendre et acheter leurs œuvres. C’est l’objectif d’Artrade, application basée sur Solana Blockchain, qui permet aux utilisateurs de visualiser, référencer, conserver, acheter et créer des NFT. Le tout selon un engagement #Greenart pour soutenir la durabilité, les organisations à but non lucratif et les organisations caritatives. Paul Weibel, CEO et fondateur d’Artrade, répond à nos questions.

3 mn

Pouvez-vous nous présenter la proposition de l'application Artrade pour les artistes ?

Nous le savons, le monde change à une vitesse folle : les NFT s'affichent dans ce contexte comme un nouveau catalyseur. En proposant des "certificats numériques pour des biens numériques", ces jetons créent une véritable rupture, tant dans la consommation que dans la perception de l'art sous toutes ses formes. C'est une véritable révolution, puisqu'avec les NFT, on peut désormais posséder un bien numérique, et le prouver.
Chez Artrade, nous sommes convaincus que c'est là la porte artistique vers le 22ème siècle, le début d'un nouveau monde et l'avènement de nouveaux modes de consommation. L'usage intensif des appareils portables associé à l'hyper-consommation des médias sociaux ont transformé nos identités, mais aussi ce que nous faisons, et demain ce que nous possédons virtuellement. Les NFT s'inscrivent dans cette logique de création d'un alias virtuel, tout en autorisant une émancipation salvatrice des artistes vis-à-vis du monde de l'art.
Art contemporain, street art, visual art, gaming... Les NFT sont pour nous le futur de l'art sous toutes ses formes. Artrade propose ainsi aux artistes une plateforme simple pour exposer, partager et vendre leur œuvre. Nous les aidons à développer leur notoriété et leur communauté dans une logique de partage, une de nos valeurs clés. Et sur ce marché en pleine croissance, nous les rassurons, en assurant via la blockchain leur besoin de sécurisation et de traçabilité.



En quoi consiste l'ICO en cours et à qui s'adresse-t-elle ?

Il s'agit d'un appel à investisseurs pour financer sur ce que nous considérons être la plateforme la plus innovante de 2022. La vente de jetons se déroule en trois rounds, sur la base d'un apport de 200k$ en investissement privé. Nous avons collecté 1,5M$ pour le premier round et la structuration du projet (développement d'une v1, serveurs, ouverture de bureaux, tissage de partenariats et renfort des équipes). Nous visons 9M$ pour le round 2 qui est en cours et tout le volet Fintech, et enfin 18M$ pour le round 3 autour de tout ce qui sera relatif à la communication monde.

Nous comptons donc sur les investisseurs pour soutenir notre application qui se caractérise par sa différence et son innovation. Elle met en effet l'utilisateur au centre de ses préoccupation en impliquant la communauté via le jeton utilitaire et de gouvernance et en rendant possible la création de NFT en live via son smartphone. Mais aussi en réduisant l'empreinte énergétique grâce à l'utilisation de Solana, en compensant les émissions de CO2 avec ClimatePartner et en récompensant les projets associatifs via le Blockchain Charity Wallet.

In fine, les investisseurs potentiels comme les publics sont très variés. Côté grand public, les utilisateurs, qu'ils soient des spécialistes ou des néophytes, peuvent s'impliquer, voter et recevoir des rewards. Les personnalités publiques et influenceurs peuvent mettre à profit leur notoriété en reversant tout ou partie de leur vente à des œuvres caritatives. Côté associatif, grâce au Binance charity wallet, les fonds donnés sont répartis dans des projets associatifs de manière utile et totalement transparente. Et bien sûr, les créateurs et les artistes peuvent vendre et/ou créer leurs œuvres directement sur la plateforme. Une révolution en marche !

Pour tout savoir sur Artrade et sur l'ICO en cours, consultez leur livre blanc.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 26/01/2022 à 18:20
Signaler
Il suffit de réfléchir cinq minutes aux affaires de protection pour voir que tout cela ne tient pas la route. Les NFT sont accessibles donc utilisables même sans droit. Vous imaginez un propriétaire courir après des usagers de "leurs biens"? Et deuxi...

à écrit le 25/01/2022 à 11:22
Signaler
Ça sent le arnaque ce truc…pas convaincu

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.