Transmettre l’expertise aux jeunes diplômés pour en faire des salariés d’expérience

« Vous n’avez pas assez d’expérience. » Cette phrase revient trop souvent aux oreilles des jeunes diplômés qui peinent à trouver un premier emploi. Selon Altares, à niveau bac + 5, un diplômé de 2019 sur quatre cherchait encore un emploi en janvier 2021. Pour endiguer ce phénomène, des solutions existent. Plus d’informations avec Mathieu Sbai, auteur du programme Village de l’Emploi qui accompagne les diplômés en informatique.

3 mn

Comment se porte le monde du travail des jeunes aujourd'hui ?

Mathieu Sbai : Lorsqu'un étudiant sort de l'école, il n'est malheureusement encore qu'un étudiant aux yeux de la plupart des employeurs. Ceux qui parviennent à trouver un emploi acceptent de transiger avec leurs exigences. Ainsi, 26 % des bac + 5 de la promotion 2019 déclarent occuper un poste inférieur à leur niveau de qualification.
Ce constat est extrêmement paradoxal puisque le secteur de l'informatique est sous tension et il n'y a pas suffisamment de personnes qualifiées pour répondre à l'ensemble des offres d'emploi, alors que d'un autre côté il y a des milliers de jeunes diplômés qui sont au chômage à cause d'un manque de confiance des recruteurs. C'est un cercle vicieux : pour trouver un emploi, il faut de l'expérience, mais pour avoir de l'expérience, il faut trouver un emploi.

Il faut donc convaincre les employeurs du potentiel des jeunes pour généraliser cette approche ?

Mathieu Sbai : L'enjeu est d'éliminer les a priori sur l'emploi des jeunes. Leur manque d'expérience est largement compensé par leur énergie et leur réactivité. Il suffit de leur expliquer le peu de choses qui leur manquent pour les rendre parfaitement opérationnels. C'est là que le programme Village de l'Emploi intervient !
Notre objectif est de permettre aux jeunes de devenir l'élite de demain. Ceux qui ont déjà fait de grandes écoles et qui s'inscrivent à notre programme évoluent encore plus rapidement en occupant directement des postes qualifiés. Quant aux autres, issus d'une formation moins reconnue ou qui ne trouvent pas d'emploi dans leur domaine, nous leurs offrons une seconde chance. Nous sommes également à l'avant-garde du combat pour l'égalité des sexes : notre programme offre les mêmes opportunités à chacun et chacune alors que le marché de l'informatique est statistiquement très masculin.

Quelles sont les forces du programme Village de l'Emploi ?

Mathieu Sbai : Le programme permet d'accumuler près de 5 ans d'expérience en seulement 2 à 9 mois de formation. Il s'adresse aux diplômés du secteur informatique, mais aussi aux diplômés d'autres domaines, qui pourront accéder à d'autres métiers gravitant autour d'un projet informatique (assistance maîtrise d'ouvrage, buisines analyst, etc...).
Le programme se divise en 4 blocs et est enseigné par des experts en activité :

  • Technique : apprentissage des différents outils utilisés en entreprise.
  • Projet : organiser un projet informatique, communiquer avec les interlocuteurs, utiliser le bon jargon.
  • Métier :  chaque projet s'inscrit dans un certain contexte (banque, e-commerce, assurance...) il faut donc le comprendre pour répondre au mieux au besoin du client.
  • Communication : animation de réunion, prise de parole en public.

À l'issue des neuf mois, il y a une proposition d'embauche d'un de nos partenaires qui prendra en charge la formation.

Cette formation accélérée existe aussi pour les plus jeunes. Pouvez-vous nous en parler ?

Mathieu Sbai : Nous nous sommes inspirés du programme Village De l'Emploi pour aller vers un autre programme : le programme Aleph destiné aux enfants de 2 à 15 ans. Ce programme consiste à éliminer les redondances dans les programmes scolaires pour permettre à tous d'obtenir leur baccalauréat plus jeune et de lancer leur carrière professionnelle plus tôt. Il a déjà permis à trois personnes d'obtenir leur bac entre 12 et 14 ans en suivant cette formation parallèlement au cursus classique. Généraliser cette méthode d'éducation pourrait permettre de faire gagner du temps aux étudiants : en terminant leurs études plus tôt ils auraient l'opportunité d'atteindre une situation stable plus rapidement.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 14/12/2021 à 8:46
Signaler
Mon pauvre ami, votre crédibilité ayant été lessivée par des décennies de passages télévisuels avec ses incessantes messes, prêches et inquisitions, cette machine a détraquer les humains que nous sommes, on n'a pas du tout envie de cliquer déjà quand...

à écrit le 13/12/2021 à 15:30
Signaler
Les francais parlent aux frogs ! N'écoutez pas les soit disant experimenté francais, les jeunes, ils ne connaissent rien à l'informatique, toutes les best practices ont été inventées dans le monde anglosaxon, UML, E/R (auquel merise a tout pomper r...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.