Fonds : un accès inégal à l'information

 |   |  333  mots
Les salariés sont parfois démunis quand ils doivent choisir entre les différents fonds proposés et manquent d'informations sur les performances. Pourtant, les prestataires essaient de développer des outils afin de les éclairer. Parmi ceux-ci, les plus utilisés sont les sites Internet. "Les salariés ont accès sur les sites à des fiches signalétiques sur les fonds ou à des topos sur les dispositifs d'épargne entreprise, indique Hubert Clerbois, associé chez Espineo Rating, une agence de notation. Ils sont toutefois d'inégale qualité d'un opérateur à l'autre. Certains délivrent peu d'informations sur les performances passées, d'autres ne donnent pas d'explications simples sur le niveau de risque". Espineo Rating vient d'établir un palmarès des sites Internet et note la qualité des reportings. L'autre grande source d'information réside dans les relevés de compte. "Les reportings délivrent des informations sur la performance des fonds sur plusieurs périodes d'un mois à dix ans. Ils intègrent également l'horizon de placement des fonds et une échelle de risque", explique Patrick Alaguero, directeur ingénierie produits chez Natixis Interépargne. Ce spécialiste met également à disposition des salariés des reportings extrafinanciers pour les fonds investis selon une optique solidaire et de développement durable et des vidéos qui éclairent sur l'évolution des marchés. Tous les outils existants ne sont cependant pas toujours optimisés. "Le livret d'épargne salariale n'est souvent composé que d'un relevé de compte adressé aux salariés uniquement au moment où ils quittent une entreprise alors qu'ils pourraient être utilisés à chaque temps fort de l'épargne salariale comme lors des versements annuels, regrette Jérôme Dedeyan, président de Debory, société de conseil. Il existe une forte inégalité en matière de suivi des salariés. Dans les très petites entreprises, les dispositifs sont gérés par des conseillers en gestion de patrimoine indépendants qui délivrent un véritable conseil".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :