5 conseils pour bien choisir son assurance obsèques

L’objectif d’un contrat obsèques consiste à mettre un capital de côté dans le but de financer et organiser ses propres funérailles. Aujourd’hui, c’est près de 5 millions de Français qui ont souscrit une assurance obsèques en capital ou en prestations. Voici 5 précieux conseils avant de faire votre choix.

4 mn

(Crédits : 23RF.com)

Conseil n°1 : Adaptez le type de cotisations en fonction de votre âge

Un montant variable en fonction de l'âge et du capital envisagé

Les experts du funéraire conseillent aux jeunes souscripteurs d'effectuer un versement par prime unique ou temporaire et pour les plus anciens de souscrire à une prime viagère.

Les différents types de cotisations

Après avoir choisi le montant du capital que vous voulez garantir, vous opterez pour la cotisation qui correspond le mieux à votre situation.

  • La prime unique : vous versez votre cotisation en une seule fois.
  • La prime temporaire : les cotisations sont effectuées sur une période déterminée par prélèvements mensuels, trimestriels ou annuels.
  • La prime viagère : vous versez une cotisation jusqu'à votre décès par prélèvements une fois par mois, une fois par trimestre ou une fois par an.

Conseil n°2 : Attention aux exclusions de garanties de votre assurance obsèques

Comme pour tout type de contrat, lisez attentivement les exclusions de garanties.

  • Les personnes qui se suicident au cours de la 1ère année ne sont pas couvertes.
  • Les souscripteurs qui se savaient malades avant d'avoir souscrit le contrat sont exclus des garanties.
  • L'assuré ayant participé à une insurrection, à une émeute ou une guerre civile.
  • Le souscripteur décédé suite à un crime, à une rixe ou un acte de terrorisme.
  • Le titulaire décédé après le pilotage d'un avion ou d'un engin de guerre ou après l'utilisation d'une arme à feu.
  • Lors d'une guerre ou d'une catastrophe naturelle.

Conseil n°3 : Analyser les possibilités de rachat du contrat

Comme pour tout contrat d'assurance, vous devez pouvoir obtenir le remboursement de votre épargne si vous décidez de rompre votre contrat.

La clause de rachat

Non seulement, « la clause doit expliciter les modalités de mise en œuvre de votre contrat, mais aussi le mode de calcul de la valeur de rachat qui revient à l'assuré » explique LassuranceObseques.fr. Un tableau doit clairement indiquer la valeur de rachat possible après chaque année de cotisation pendant au moins les 8 premières années.

Les différents types de rachat

  • Rachat partiel : le souscripteur retire une partie du montant des sommes versées. Il demeure assuré de certaines prestations en fonction des sommes conservées et toujours gérées par l'assureur.
  • Rachat intégral : le contrat est résilié pour récupérer l'intégralité du capital. Toutes les prestations sont annulées.

Que le capital soit constitué ou en cours de constitution, des pénalités peuvent être imposées par l'assureur. Exemple, elles peuvent être égales à 5 % des apports si la demande est effectuée au cours des 8 ou 10 premières années de cotisations.

Procédure à suivre

  • Envoyez une lettre de demande de rachat par lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Joignez une copie du contrat et d'une pièce d'identité.
  • Fournissez un relevé de situation récent.
  • Joignez un relevé d'identité bancaire (RIB) ou postal.

À savoir : l'assureur dispose de 60 jours pour procéder au remboursement.

Conseil n°4 : Choisissez le montant du capital à assurer en fonction de vos besoins

Au jour de la souscription, vous êtes parfaitement libres de déterminer le montant du capital à assurer pour couvrir vos frais obsèques. Voici les éléments importants à prendre en compte avant de vous décider :

  • Le coût d'une crémation se situe entre 3 000 € et 4 000 €*.
  • Le coût d'une inhumation quant à lui se situe entre 4 000 et 5 500 €*.
  • Choix du cercueil et des prestations.
  • TVA de 20 % sur les prestations obsèques et 10 % sur le transport du corps.

En souscrivant une assurance obsèques en prestations, le coût sera souvent plus élevé.

Conseil n°5 : Surveillez les points du contrat qui peuvent être modifiés

Comme pour n'importe quel autre contrat, il est essentiel de vérifier les possibilités de modifier son contrat. Les modifications possibles les plus importantes sont :

  • Le bénéficiaire qui peut être un proche ou un professionnel (pompes funèbres).
  • Toutes les prestations funéraires et diverses annexes au contrat ;
  • Le mandataire ou l'opérateur de pompes funèbres.
  • Les équipements (cercueil, urne etc.).

* Ajoutez 25 % en plus pour la région parisienne - Sources & chiffres : Cieleden

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.