Assurance de prêt immobilier : quels sont les pièges à éviter avant de signer  ?

 |   |  633  mots
(Crédits : DR)
Les biens immobiliers sont généralement des biens de très grande valeur pécuniaire. Leur acquisition peut donc nécessiter des moyens financiers considérables. Recourir à un prêt immobilier devient dans ce cas l'option la plus adoptée par les personnes. Mais, les banques exigent la plupart du temps une assurance de prêt immobilier qui constitue un contrat pouvant déceler des pièges. Quelles mesures alors prendre pour éviter de se faire avoir ? Les précautions que voici vous aideront à signer votre assurance de prêt immobilier en toute sérénité.

Le principe de base : la délégation d'assurance de prêt immobilier

C'est un principe instauré en 2010 par la loi Lagarde qui vous offre la possibilité de souscrire à une assurance de prêt immobilier ailleurs que chez votre banquier. En d'autres termes, vous n'avez aucunement l'obligation de signer le contrat d'assurance qui vous sera proposé par votre banque pour assurer le prêt qu'elle veut vous accorder. Vous restez entièrement libre de souscrire à votre assurance auprès d'un assureur tiers. De plus, depuis juillet 2014, la loi Hamon permet de changer librement de contrat d'assurance dans un délai d'un an à compter de la souscription.

Vérifier le délai de carence

Le délai de carence désigne la période durant laquelle une garantie souscrite dans un contrat d'assurance ne produit pas ses effets. Il dure généralement entre un et douze mois et commence à s'écouler au jour de la souscription du contrat d'assurance. Vous ne bénéficierez de votre garantie qu'à l'expiration de ce délai de carence, d'où la nécessité de le vérifier pour savoir à quoi vous en tenir. Pour souscrire à une assurance de prêt immobilier, assurez-vous que son délai de carence ne vous désavantage pas trop.

Vérifier le délai de franchise

Le délai de franchise est la période qui se situe entre le sinistre garanti et la date de sa prise en charge par l'assureur. Le sinistre est ici effectivement couvert, mais sa prise en charge n'intervient qu'après écoulement de ce délai. Vérifiez-le minutieusement avant de vous engager.

Consulter les tarifs

Les tarifs constituent un élément essentiel du contrat d'assurance de prêt immobilier. Leur montant est intimement lié au nombre de garanties souscrites, car plus ces dernières sont élevées et plus ce montant augmente. Vous devez attentivement lire les dispositions tarifaires du contrat qui vous est proposé et vous assurer de les avoir bien comprises. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à un spécialiste.

Vérifier les niveaux des prises en charge

Il s'agira ici pour vous de vérifier si votre assureur de prêt immobilier vous offre un remboursement total en cas de sinistre ou s'il s'agit plutôt d'un remboursement partiel.

Connaître le type d'indemnisation dont vous bénéficiez

Il existe deux types d'indemnisation à savoir : le remboursement forfaitaire et le remboursement indemnitaire. Le premier se charge de couvrir votre perte de revenus au prorata du taux de couverture initialement prévu dans le contrat d'assurance, et cela indépendamment des autres prestations sociales (sécurité sociale...) dont vous bénéficiez déjà. Le remboursement indemnitaire quant à lui change en fonction de votre baisse de revenus et prend en compte les autres prestations sociales qui vous sont versées pour vous indemniser. Il est de ce fait moins avantageux pour un particulier que le remboursement forfaitaire que vous devrez donc préférer.

Souscrire pour les garanties nécessaires

Au moment de la signature de votre contrat d'assurance de prêt immobilier, vous devrez choisir les garanties (décès, invalidité...) dont vous souhaitez bénéficier. Assurez-vous de ne souscrire que pour les garanties qui seront réellement nécessaires pour obtenir votre prêt immobilier.

Bien connaître les exclusions de garantie

Il s'agit des cas dans lesquels votre assureur ne vous couvrira pas. Les exclusions sont contenues dans votre contrat d'assurance ; vous devrez de ce fait prendre le temps de les lire et vous assurer qu'elles ne vous désavantagent pas.

Les différentes précautions que vous venez de découvrir sont primordiales. Prenez-les en compte avant toute signature de votre contrat d'assurance de prêt immobilier afin de bénéficier du meilleur traitement possible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :