Lucie Basch (Too Good To Go) : « Le plus compliqué a été de lutter contre le syndrome de l'imposteur »

 |   |  130  mots
(Crédits : BPI France)
Couverte de prix et de récompenses grâce à sa start-up à succès Too Good To Go, Lucie Basch, 27 ans, garde les pieds sur terre et intensifie son combat contre le gaspillage alimentaire, un enjeu majeur pour le monde de demain.

Too Good To Go part en guerre contre le gaspillage. Créée simultanément en 2016 en France, au Danemark et en Norvège, la start-up, aujourd'hui unifiée, est présente dans 14 pays et emploie plus de 450 personnes. Sa raison d'être : lutter contre le gaspillage alimentaire, un des enjeux majeurs de demain, en permettant aux particuliers d'acheter des paniers de produits invendus à prix réduits. En France, la société revendique plus de 10 millions de repas sauvés de la poubelle, 5,5 millions de comptes créés sur son application et plus de 10 500 commerçants et enseignes partenaires.À la tête de cette réussite se trouve Lucie Basch, 27 ans. Élue « Femme entrepreneure de l'année » du Prix Margaret 2018, lauréate du prix de la Femme d'Influence...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :