Réussir l'onboarding pour conserver les talents

 |   |  136  mots
(Crédits : BPI France)
Recruter, c'est bien, intégrer, c'est encore mieux. Le but ? Parfaire rapidement les connaissances du nouveau venu et lui donner le sens du collectif. Une mobilisation forte pour tous, mais qui en vaut la peine pour rentabiliser le coût du recrutement.

Prendre le temps, pour en gagner. En matière de recrutement, un échec sur deux tiendrait à une mauvaise intégration du collaborateur. Et tout se joue dans les trois ou six premiers mois ! Mieux vaut donc soigner l'arrivée à bord d'un nouveau venu si l'on ne veut pas réduire à néant les efforts de recrutement.

Chez Everoad, l'onboarding est une priorité. Les candidats sont d'ailleurs invités à passer une journée avec les équipes. « L'idée d'investir un peu de temps dans chaque candidat ne nous paraît pas superflue. Une personne de plus dans une équipe peut en changer toute la dynamique de travail. Il est essentiel de vérifier qu'il y a un bon fit », déclare à cet égard Paul-Louis Caylar, le directeur général de cette start-up parisienne...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :