Spherea, l’équipementier électronique vole de ses propres ailes

 |   |  128  mots
Spherea, l’équipementier électronique vole de ses propres ailes
Spherea, l’équipementier électronique vole de ses propres ailes (Crédits : Patrick-Gallibert)
Moins d’un an après avoir quitté le giron d’Airbus, Spherea s'attaque au marché indien, à l'instar de Dassault.

Spherea -photo-© Patrick-Gallibert

Spherea -photo-©Patrick-Gallibert

Le Rafale n'est pas le seul à profiter de l'augmentation du budget militaire de l'Inde. Face à ses voisins et rivaux - la Chine et le Pakistan - le deuxième pays le plus peuplé du monde prévoit plus de 37 milliards de dollars de dépenses militaires en 2015. Une aubaine pour un autre Français, le Toulousain Spherea (ex-Cassidian Test&Services).

Quelques mois après avoir quitté le giron d'Airbus Group, le spécialiste des bancs d'essais pour les équipements aéronautiques vient en effet de signer un protocole d'accord avec l'Indien Axiscades. L'enjeu pour lui est de développer sur le marché indien des offres communes de produits et de services destinés aux systèmes électroniques complexes des avions civils et...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :