Comment la pandémie a changé les achats en ligne ?

Depuis l’existence d’internet, il est techniquement possible de mettre en relation un commerçant et un client ou un prospect. Au fil des années, le phénomène a été accentué avec la démocratisation des smartphones et de la wifi dans les foyers. Aujourd’hui, le e-commerce est devenu un acteur incontournable de notre vie quotidienne.

4 mn

(Crédits : DR)

L'évolution du comportement d'achat depuis 2020

Déjà avant l'apparition du virus qui a contraint la planète entière à mettre les interactions physiques à l'arrêt entre les personnes, il y avait une tendance qui commençait à s'affirmer dans l'univers du commerce. De plus en plus de boutiques virtuelles voyaient le jour tous les mois. La digitalisation du business était déjà en marche dans de nombreuses industries. Ce n'est pas quelque chose de nouveau. Mais l'année 2020 restera comme étant un tournant pour le développement du e-commerce. A titre d'exemple, les services de livraison à domicile ont explosé. Entre le confinement puis le couvre-feu imposé par le gouvernement, les personnes évitent de sortir de chez eux. Ainsi, les modes de consommation de la population ont changé.

Les clients qui ont grandi sans internet préfèrent en grande majorité le contact avec les gens, les vendeurs. En période de confinement, tous les consommateurs n'ont pas vraiment eu de choix autre que celui de s'adapter. Ceux qui sont nés avec un téléphone dans les mains sont habitués à commander des produits de toutes sortes en ligne. Ce n'est pas pour rien que les propriétaires des géants du web font parties des hommes les plus riches au Monde. De nos jours, du côté du consommateur, il est possible d'effectuer des achats en quelques instants. Il n'y a pas besoin de faire la queue à la caisse. Seul un téléphone portable, une tablette ou un ordinateur doté d'une connexion à internet est nécessaire. C'est tellement simple, alors pourquoi s'en priver ?

L'émergence de nouveaux modes de commercialisation

Les boutiques physiques dans le monde réel étant fermées aux clients, le e-commerce a pris énormément d'ampleur. Les commerçants non-présents sur le web jusqu'alors ont dû revoir leur stratégie pour ne pas voir leur business disparaitre. Les boutiques en ligne sont devenues individuellement un canal de vente qui a pris de plus en plus d'importance au cours des quatorze derniers mois.

En 2021, il n'a jamais été aussi simple de créer une boutique en ligne. En quelques clics seulement, des prestataires vous permettent de bâtir un site web marchant clés en mains. Et ce, à partir d'un thème et de fonctionnalités que vous pouvez le personnaliser vous-mêmes.

Pour éviter les frais de port et les délais de livraison inhérent au transporteur, le click-and-collect est une solution très prisée par les vendeurs et acheteurs. Ce système est très simple. Le commerçant prépare la commande du client, et ce dernier vient la récupérer en quelques instants en magasin lorsque celle-ci est prête. Le tout dans le respect des gestes barrières afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

De plus, pour favoriser l'achat en ligne des consommateurs, les commerçants proposent la livraison gratuite à leurs clients. De manière générale, les gestionnaires de la boutique fixent un montant minimum d'achat pour ne pas que le coût de l'expédition soit plus cher que la valeur du produit en lui-même. Cette pratique existe depuis un certain temps, mais elle s'est démocratisée un peu partout désormais.

Statistiques sur la situation en France

Juste avant la crise sanitaire et économique, l'Hexagone était le deuxième marché e-commerce européen et pointant en cinquième position à l'échelon mondial. En France, on estime à plus de 115 millions d'euros le chiffre d'affaires réalisé en ligne par les entreprises françaises en 2020. Soit près de 12 millions de plus que l'année précédente. C'est colossal ! L'augmentation d'une année à l'autre est supérieure à 10%. Si l'on revient un peu dans le passé, les chiffres ont littéralement doublé entre 2014 et 2020. Et si on se base sur les résultats des premiers mois de l'année 2021, on constate que la tendance est encore à la hausse. Outre la nourriture et les vêtements, les produits d'hygiène font parties du top 3 des articles les plus commandés en ligne. Etre propre et sentir bon au quotidien est une nécessité pour les hommes et les femmes. La covid-19 a définitivement modifié les habitudes de consommation des individus, qui se dirigent désormais majoritairement auprès du digital. Concernant la comparaison entre le nombre de sites marchands en ligne et les boutiques physiques, l'écart se réduit à vitesse grand V.

Les achats en ligne sont en train de prendre le dessus sur les achats effectués dans les centres commerciaux et autres boutiques implantées dans une zone d'activités. De nouvelles habitudes ont été prises par les consommateurs, qui risquent désormais de privilégier les commandes sur internet aux dépends des petits commerces locaux. Le danger est de voir ceux-ci disparaître définitivement si cette tendance se confirme sur le long terme.

4 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.