Crédit Immobilier : bien se renseigner avant d’investir

 |   |  727  mots
(Crédits : DR)
Contracté généralement pour une durée d’une vingtaine d’années, un emprunt immobilier peut cependant être prévu pour une durée plus courte (5 à 7 ans) ou se prolonger ; certains établissements de crédit proposent ainsi des prêts immobiliers sur plus de 30 ans.

Dieu sait si le paysage économique, et par extension le marché de l'immobilier, peuvent fluctuer en l'espace de quelques mois. Croissance, pouvoir d'achat, démographie et changements dans la législation font partie de la liste quasi-infinie des facteurs qui influencent l'évolution du paysage immobilier.

Il est donc primordial de s'informer quant aux différentes tendances de ce marché (situation de l'investissement locatif ou de l'achat, évolutions géographiques...) avant d'envisager d'y investir. Les conditions d'acquisition d'un bien intra-muros pourront par exemple grandement différer de celles pour un logement excentré.

Obtenir de l'information pertinente et à jour sur le marché immobilier ne fera pas de vous un professionnel du secteur mais vous donnera une vue d'ensemble pour mieux savoir où, combien et comment investir.

Suivre les tendances immobilières peut relever du parcours du combattant, en particulier pour les novices en la matière. Certains spécialistes de l'immobilier (banques, promoteurs, agences...)  proposent alors des solutions pour obtenir des informations à connaître avant de se lancer dans un prêt immobilier.

Baromètres des taux immobiliers régionaux

L'on retrouve parmi ces solutions les baromètres nationaux et régionaux mis à jour en temps réel. Y sont détaillés les meilleurs taux immobiliers en vigueur (selon la durée de l'emprunt choisi) et leurs fluctuations depuis plusieurs années. Ces taux soumis à de nombreux aléas (taux directeur de la Banque Centrale Européenne, évènements géopolitiques, élections...) peuvent offrir des opportunités immobilières extrêmement intéressantes ou au contraire se poser comme frein auprès des ménages plus frileux à investir.

Ces baromètres font également office de comparateurs puisqu'ils permettent de se renseigner sur les taux immobiliers pour une construction de nouveau bien, des travaux ou l'acquisition d'un bien déjà existant.

Comment et pourquoi simuler son futur prêt immobilier

Le potentiel emprunteur peut renseigner la nature du bien concerné (maison ou appartement), son emplacement, son état (neuf ou ancien) et son usage prévisionnel (résidence principale, secondaire ou investissement immobilier. Afin de connaître au mieux le taux de son futur prêt immobilier, l'usager de l'outil sera également invité à compléter des données d'ordre financier : montant du bien à acquérir ou des rénovations à y effectuer, apport personnel, revenus et charges mensuels, montants des crédits déjà en cours de remboursement, banque actuelle...Enfin, l'estimation du meilleur taux immobilier prend également en compte la durée du prêt et le nombre de mensualités souhaitées.

Quand anticipation rime avec sécurité

Contracter un prêt en vue d'investir constitue un engagement de longue durée ; aussi, bien connaître les meilleurs taux en vigueur permet d'évaluer son budget sur le long terme et avoir une vision réaliste de son avenir financier.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour l'acquisition (ou la rénovation) d'un bien immobilier : montant du crédit à rembourser, frais de notaire, assurances...mais également d'autres dépenses prévisionnelles dans les années à venir (ex : arrivée d'un enfant, projet de création d'entreprise) car tous font partie d'un budget global.

Se renseigner sur le taux immobilier à prévoir représente donc une étape indispensable pour anticiper son budget et évaluer le montant total de l'investissement concerné. Par ailleurs, prendre connaissance d'un taux immobilier favorable permet également de minimiser les risques voire de bénéficier de certains avantages financiers.

En effet, une bonne connaissance des taux immobiliers les plus intéressants contribue à limiter son taux d'endettement et éviter d'atteindre le plafond maximal octroyé par l'organisme prêteur, généralement aux alentours de 33%.

Par ailleurs, une période propice à l'emprunt immobilier permet d'éventuellement souscrire à un prêt sans apports préalables voire de procéder à un rachat de crédit immobilier pour réduire ses mensualités.

Le marché de l'immobilier et les conditions d'emprunt sont soumis à de grandes fluctuations, et méritent donc une attention minutieuse avant d'envisager un investissement. De nombreux outils faciles d'accès permettent cependant d'obtenir des informations concises en temps réel pour limiter les risques liés à l'investissement immobilier et réaliser des économies non-négligeables.

Sans remplacer l'échange avec un professionnel du secteur (exemple : conseiller en investissement), ces solutions se positionnent comme première approche complémentaire intéressante et accessible aux investisseurs de demain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :