E-commerce : évolution et tendances

Le commerce en ligne est une manière de consommer de plus en plus prisée depuis plusieurs années déjà. Sans même sortir de chez soi, et en quelques clics, nous trouvons le produit dont nous avons besoin (ou pas), le sélectionnons, le payons, puis n’avons plus qu’à attendre sa livraison à domicile ou dans un point relais proche de chez nous. Éminemment pratique. Quelles sont les tendances actuelles en la matière ? Ce grand marché virtuel a-t-il de beaux jours devant lui ? Quel impact la pandémie a-t-elle eu sur ce marché ? Comment se comportent les Français vis-à-vis du e-commerce ? Éclairages, grâce aux chiffres issus du rapport ChannelAdvisor et Dynata d’octobre 2021.

3 mn

(Crédits : via Pexels (CC0))

Le Covid-19, facteur modulant du marché en ligne

C'est une citation du PDG de Microsoft qui s'exprimait sur les effets de la pandémie, à ses débuts. Nous sommes au printemps 2020 et Satya Nadella rend déjà ses impressions : « Nous avons assisté à deux ans de transformation numérique en l'espace de deux mois. » Une analyse sans appel, qui se confirme tout autant que le virus perdure. Le mode de consommation des Français a radicalement changé en 20 ans, a connu des changements durant les 10 dernières années et se retrouvent encore chamboulé depuis 2 ans. Pour cette période plus récente, la corrélation est simple : la croissance du e-commerce est liée à celle du Covid.

Cela se traduit dans quelques chiffres clefs : 40 % des acheteurs français ont augmenté leurs achats en ligne depuis le début de la pandémie. Aussi, les 26-35 ans sont ceux qui déclarent avoir le plus changé leurs habitudes (54 %), en ayant davantage recours au commerce en ligne.

À qui profite le virus ?

Un chiffre pose le décor de la réponse à cette question : 43 % des sondés déclarent acheter davantage sur Amazon qu'avant la pandémie ; 25 % sur d'autres sites e-commerce. En d'autres termes, les leaders du marché en ligne ont conforté leur place, au détriment des petits commerçants et producteurs qui ont perdu des plumes.

État des lieux global du marché en ligne

Si la pandémie a fait évoluer le mode de consommation des Français, il est temps de faire le constat de nos modes de consommation, quelles qu'en soient les causes, Covid ou pas.

Tout d'abord, qu'achète-t-on le plus en ligne ? La catégorie de produits qui arrive en tête est celle de la mode. Vêtements, chaussures, accessoires, etc. : voilà le « fond d'e-commerce » de la vente en ligne. Si certains rechignent encore à faire leur shopping sur Internet, notamment car ils ne peuvent pas essayer leur pantalon, leur haut ou leurs chaussures ou demander conseil, l'habitude est désormais prise par la plupart des consommateurs : une connaissance du produit et du marché leur a donné confiance (telle marque taille petit ou grand, telle autre propose telle type de coupe), un système de retour des produits simplifié permet aussi aux acheteurs que nous sommes de pouvoir, comme en magasin, revenir sur notre choix et rendre ou échanger le produit. En deuxième position, le secteur de la beauté, de la santé, ainsi que celui des jouets, jeux et loisirs.

Quel que soit l'objectif de votre shopping en ligne, un chiffre vient nous rappeler que le leader mondial du e-commerce risque de le rester pour longtemps. Sur quel site ou quelle plateforme les consommateurs français se rendent-ils pour effectuer leur recherche de produits ? 14 % des sondés savent où ils vont et se dirigent directement vers le site de la marque visée ; 28 % se tournent vers les moteurs de recherche et se laissent guider en fonction des résultats ; 47 % des Français consultent directement Amazon.fr, site de référence et plus que jamais leader en la matière.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.