Entreprendre avec un blog, que peut-on attendre en termes de monétisation ?

Depuis plus de 15 ans déjà, on parle de Web 2.0. Grâce à la technologie et les réseaux sociaux, le web est devenu plus participatif, la prise de parole plus accessible. C’est à partir de 2004 que créer un site ou blog est devenu plus simple, plus rapide et presque gratuit.

3 mn

(Crédits : DR)

Le nombre de blogs sur le marché français se compte en millions. Mais ce chiffre a-t-il vraiment une signification ? Et comment les blogs gagnent-ils de l'argent ?

On ne peut pas écarter de ce sujet de monétisation les phénomènes que sont Google, Facebook ou encore Youtube. En effet, en termes d'audience et de monétisation, cela fait des années qu'ils raflent le gros de la mise. En se basant sur le contenu des utilisateurs, et en offrant une expérience inédite, ces outils ont d'abord réussi à capter une audience gigantesque. Et dans un second temps, ont réussi dans leur modèle de monétisation.

Luc PITALLIER, devenu spécialiste en marketing digital, partage de nombreux conseils sur blog-entreprendre.frIl insiste particulièrement sur deux principes qui, selon lui, sont fondamentaux :

Leçon N°1 : si vous faites un blog, vous devez penser à développer une audience !

Leçon N°2 : Google, Facebook et Youtube ont besoin de contenus pour exister. En contribuant à leurs contenus, ils contribueront en retour à votre audience.

Le Contenu et le marketing de contenu

Une des tendances actuelles en marketing, face à un modèle publicitaire traditionnel en déclin, consiste, pour les marques, à cultiver une image d'authenticité

L'attractivité d'un produit ou d'un service passe par la confiance qu'il inspire. Cette confiance en matière de digital se traduit par du contenu généré par les marques, mais aussi par des réactions au caractère plus authentique provoqué par l'enthousiasme des utilisateurs d'internet : avis, notes, commentaires, recommandations...

Le marketing de contenu aide à développer un message qui provoque de l'intérêt. En respectant le parcours de l'internaute, qui le plus souvent recherche du contenu utile et non commercial, et une fois la confiance engagée à l'aides des contenus à sa disposition, un individu peut accepter de laisser un email ou son n° de mobile pour poursuivre l'expérience avec la marque. Cette dernière pourra alors proposer d'autres contenus en les personnalisant si possible avec des solutions automatisée de type auto-répondeur, jusqu'à atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé : convertir des prospects en clients, vendre un service ou un produit...etc.

Vous avez fait le choix de faire un blog, pour qu'il soit consulté, apprécié, recommandé, ou simplement référencé dans Google. Vous devrez alors traduire vos idées, votre talent, votre personnalité en contenus attractifs : texte, image, vidéo....

Deux grandes catégories de blogs : Editeur ou Annonceur

On distingue en effet 2 catégories de blogs :

  • Celui qui entretient une audience et une communauté et qui peut chercher à monétiser cette audience.
  • Celui qui appartient à une marque, qui a pour but d'entretenir une relation avec ses clients, ou futurs clients (prospects). Le blog répond à certaines étapes du parcours client identifié par la maque et vient compléter la stratégie d'acquisition.

Dans le premier cas, la quantité de trafic généré sur le blog ou la rareté de ce trafic (audience de niche) pourra attirer des annonceurs qui voudront afficher de la publicité en ligne par exemple.

D'où la leçon N°3 selon Éric : choisissez votre audience, et entretenez-la en partageant le contenu qu'elle attend, elle sera ainsi plus fidèle et recommandera votre blog.

Pourquoi un blog ? les réseaux sociaux ne pourraient pas suffire ?

Ce que vous publiez sur Youtube reste sur votre chaine, mais cette chaine ne vous appartient pas vraiment. Idem pour Facebook.

Alors que votre blog, ou plus précisément votre nom de domaine peut (doit) vous appartenir, c'est VOTRE blog qui se référence dans Google, c'est VOTRE trafic, c'est VOTRE capital sur internet ! C'est pourquoi il est fortement conseillé d'avoir un nom de domaine dédié et d'en être propriétaire pour pouvoir éventuellement le revendre un jour.

On peut comparer l'amateur sur Youtube à un stagiaire entreprise. L'influenceur sur Youtube ou Facebook à un salarié, plus ou moins bien rémunéré via le modèle publicitaire de la plateforme. Et le blogueur, à un entrepreneur, qui donne de la valeur à sa propre activité !

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.