Google tient tête aux convertisseurs YouTube MP3 avec Google Music

 |   |  502  mots
(Crédits : DR)
Alors que le stream-ripping continue de gagner du terrain malgré la fermeture de youtube-mp3.org il y a maintenant plusieurs mois, Google a décidé de contre-attaquer avec sa nouvelle plateforme de musique à la demande intitulée Google Music.

Le moment choisi pour sortir ce service n'est peut-être pas si anodin et semble avoir été mûrement réfléchi. En effet, la RIAA a récemment décidé de mettre la pression sur de nombreux webmasters en publiant une liste de convertisseurs YouTube qui pourraient subir le même sort que leur prédécesseur s'ils ne venaient pas à fermer par eux-même. Une analyse technique détaillée de chaque site a même été réalisée, visant à déterminer l'identité de leur propriétaire et à révéler le processus de conversion utilisé ou la localisation des serveurs. Mais voilà, d'après ce rapport, il semblerait que bon nombre de ces convertisseurs aient été conçus de façon à protéger l'anonymat de leur propriétaire, ce qui rendrait toute action bien plus longue et fastidieuse.

Une telle liste, accompagnée de la menace de lourdes sanctions comme celles infligées à Philip Matesanz, l'ex propriétaire du convertisseur youtube mp3 le plus visité au monde, peut toutefois en décourager plus d'un. Il y a fort à parier qu'une bonne partie de ces sites vont fermer d'eux-même ou se mettre en conformité en bloquant les vidéos protégées par des droits d'auteurs, ce qui les rendrait globalement inutilisables par ses utilisateurs habituels, qui cherchent majoritairement à faire des copies privées de musiques protégées.

Google, en sortant son nouveau service Google Music, pourrait donc donner un coup d'arrêt supplémentaire à tous ces sites de conversion youtube mp3. En revanche, comme on pouvait s'en douter, ce service ne sera pas gratuit puisqu'il nécessitera le reversement des redevances aux artistes. On pourrait alors se demander si Google Music ne va pas juste venir s'ajouter à la longue liste des sites musicaux payants, mais la visibilité dont dispose Google via sa plateforme de vidéos YouTube pourrait réellement changer la donne, d'autant plus que ses tarifs sont tout de même concurrentiels.

En entrant dans la compétition, Google pourrait par ailleurs se mettre à tracker les convertisseurs YouTube et essayer de les exclure progressivement de ses résultats de recherche, afin d'en diminuer la visibilité et de gagner des parts de marché de façon conséquente. Il serait alors beaucoup plus difficile pour les convertisseurs YouTube de se faire une place, d'autant plus que les personnes qui utilisent un moteur de recherche alternatif se font de plus en plus rares. Google aurait donc tout intérêt à s'attaquer aux sites qui enfreignent les règles en matière de conversion, de manière à favoriser son propre service.

Si le géant Google venait à s'imposer comme une référence en matière de téléchargement musical, il pourrait monopoliser une partie importante du marché et serait difficilement détronable par ses concurrents. Les convertisseurs YouTube pourraient quant à eux voir leur fréquentation diminuer progressivement s'ils n'ont pas entre temps cédé sous la pression de la RIAA qui leur est infligée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :