La facture de gaz, un casse-tête à simplifier pour le syndic de copropriétés

 |   |  392  mots
(Crédits : DR)
Depuis 2007, les charges augmentent trois fois plus vite que l’inflation et représentent aujourd’hui 12% des revenus annuels d’un copropriétaire. Sur la plus haute marche du podium, la facture de gaz ! En effet, le gaz est de loin l’énergie la plus utilisée (70%) en matière de chauffage collectif, loin devant le chauffage urbain, 18%, le fioul, 9% et l’électricité seulement 3%. Et le chauffage au gaz représente 1/3 des charges annuelles soit près de 28% lorsque le gardiennage n’est qu’à 20%... Economiser sur ce poste est primordial pour les copropriétés qui souhaitent maîtriser leurs charges.

Comparer les offres de gaz pour alléger les charges

4 appartements sur 10 ont un chauffage collectif et 70% de ces chaufferies fonctionnent au gaz. Ce dernier est également l'énergie la plus couramment utilisée pour les systèmes d'eau chaude sanitaire, dont près de ¾ des copropriétés sont équipées. Vu que le prix du gaz a augmenté de 24% en 2018, on comprend mieux, dès lors, l'intérêt de comparer les offres pour réduire la facture avant d'engager d'importants travaux énergétiques... Sachant de plus que le changement n'entraine aucune rupture d'approvisionnement.

La mise en concurrence des fournisseurs de gaz : une obligation souvent mais toujours une opportunité

Selon l'article 21 de la loi du 10 juillet 1965, la mise en concurrence en matière de marchés et contrats est obligatoire si l'Assemblée générale a statué sur un montant minimal. Ce dernier est généralement fixé entre 250 € et 2 000 € TTC. Dans le cas d'immeuble avec chauffage collectif, il est le plus souvent dépassé, même pour un contrat de fourniture de gaz en 1 an. Et si l'Assemblée générale n'a pas fixé de montant minimum, il est toujours dans l'intérêt de la copropriété de comparer différentes offres de gaz, afin de choisir le meilleur prix, les meilleurs services. On constate, en effet, des écarts de 5% à 25% entre les offres des différents fournisseurs de gaz ! Et sachant que les offres de gaz ont généralement une durée de validité courte (1 à 15 jours), mieux vaut se positionner rapidement !

Lire aussi : Le courtage en énergie B2B, plus qu'une prestation, un service à haute valeur ajoutée

De l'intérêt de laisser un courtier gérer la mise en concurrence des contrats d'énergie

Ils sont nombreux, vous dira l'équipe commerciale d'Opéra Energie. Outre le fait de se simplifier la tâche, de gagner du temps, de laisser des experts gérer et rationnaliser leurs budgets d'énergie, tout l'intérêt des services des courtiers en énergie pour les syndics consiste à optimiser les puissances souscrites pour ajuster au plus près la solution d'énergie aux besoins quotidiens d'une copropriété, une baisse des charges et un suivi mensuel de l'évolution des tarifs.

Un accompagnement et un conseil performant participent à la tranquillité d'esprit des copropriétaires et des syndics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :