La micro-mobilité électrique gagne la ville

 |   |  688  mots
(Crédits : DR)
Vous les avez sûrement déjà aperçus, ces piétons - qui n’en sont plus vraiment – sillonner les trottoirs des centres-villes juchés tour à tour sur une roue ou une planche électrique, aux allures un peu futuristes… Ils font partie des adeptes du phénomène qu’on appelle désormais la micro-mobilité électrique en France !

La micro-mobilité électrique représente une nouvelle génération de transport urbain qui allie à la fois sens pratique, économie et respect de l'environnement. Focus sur cette nouvelle manière de se déplacer en ville qui répond à la fois aux attentes des citadins et aux préoccupations actuelles liées au développement durable.

Une nouvelle génération de transport urbain et tendance

On les appelle tantôt « VLEU » (Véhicule Léger Électrique Unipersonnel) ou « NVEI » (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels), ces nouveaux moyens de transport regroupés sous l'étendard de la micro-mobilité électrique. Ayant déjà séduit 3% de la population française (soit 1 million et demi de personnes), ces appareils qu'on croirait parfois venus tout droit du futur (on pense notamment à la mythique scène du film « Retour vers le futur ») se déclinent en une panoplie de modèles et s'adaptent à presque tous les utilisateurs. Ils rencontrent un succès tel que certaines agglomérations en ont même mis à disposition de leurs citoyens, en libre-service. Certains salons ont également vu le jour, entièrement dédiés à la micro mobilité tel que le salon Autonomy à Paris.

Parmi ces appareils, on retrouve principalement la trottinette électrique, les gyro-roues, les gyropodes et toute une gamme d'hoverboards (qui peuvent également s'écrire « overboards »). Le choix se fait alors en fonction des goûts : sensations recherchées, fonctionnalités, design ou encore prix. Certains appareils sont par exemple munis de la technologie sans fil Bluetooth pour pouvoir y connecter un casque sans fil et écouter de la musique (tout en respectant bien entendu les mesures de sécurité nécessaires). D'autres sont équipés de roues tout terrain pour s'adapter à l'environnement comme certains modèles d'hoverboards.

Quoi qu'il en soit, chacun de ces moyens de transport permet de répondre aux préoccupations actuelles en termes de mobilité urbaine (qui fait elle-même partie des principaux enjeux du développement durable).

Une réponse aux nouveaux besoins des piétons

Au-delà du plaisir de la glisse (certains appareils peuvent aller jusqu'à 35 km/h), les VLEU apportent une véritable réponse aux besoins liés à la mobilité urbaine. Les centres-villes étant de plus en plus piétons, ces derniers sont à la recherche d'un moyen de déplacement rapide, agréable et pratique. La voiture est de plus en plus délaissée au profit des transports en commun qui peinent toutefois à satisfaire pleinement leurs utilisateurs : entre les changements de ligne, le prix des abonnements, l'attente sur les quais ou encore l'affluence aux heures de pointes, ils ne constituent pas toujours une solution idéale.

Les citadins souhaitent aujourd'hui pouvoir se déplacer rapidement et sur des trajets courts. Et c'est chose faite grâce à la micro-mobilité : exit les embouteillages, les frais d'essence et le temps passé à chercher une place de parking. Compacts, légers, et faciles à transporter, ces nouveaux moyens de transport permettent non seulement de gagner du temps mais également de faire des économies. L'investissement au moment de l'achat est en effet rapidement amorti.

Un moyen de transport bénéfique pour l'Homme et son environnement

Qu'il s'agisse de la trottinette, des mono-roues ou de l'hoverboard, tous présentent évidemment l'avantage de réduire l'impact de l'activité humaine sur l'environnement en limitant notamment la pollution (d'où l'appellation de moyens de transport « propres »)... mais pas que !

En effet, ils profitent tout autant à leurs utilisateurs : en leur permettant d'explorer la ville différemment par exemple. Mais également en leur donnant la possibilité de pratiquer un peu de sport (l'hoverboard renforce les muscles, et plus particulièrement ceux du dos puisqu'il faut en permanence maintenir son équilibre). C'est également l'occasion pour les jeunes enfants de travailler leur motricité. Certains modèles sont spécialement conçus en fonction de l'âge de l'utilisateur (les hoverboards sont munis de châssis de différentes tailles en fonction des besoins).

À la fois ludique, pratique et écologique, la micro-mobilité électrique est bien plus qu'un phénomène de mode et a visiblement tout pour plaire ! À condition, bien sûr, de toujours respecter certaines règles de sécurité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :