Amaury Masbernat, Vet-Trade : l’équipement médical de seconde main

Pour la 4e édition de son concours Ma Pub Ici, BNP Paribas récompense 14 entrepreneurs innovants et utiles dans toute la France. Première étape, la réalisation et le déploiement de leur campagne publicitaire personnalisée est en cours. En attendant la désignation du Grand Gagnant de l’édition 2017 en décembre, La Tribune brosse toutes les semaines le portrait de deux lauréats. Aujourd'hui, Amaury Masbernat de Vet-Trade
Focus sur Amaury Masbernat, lauréat du concours Ma Pub Ici

Le phénomène de l'occasion continue à gagner du terrain. Amaury Masbernat a saisi l'opportunité dans un secteur nouveau, celui des équipements médicaux. Lancée en 2014, son entreprise Vet-Trade se spécialise dans les appareils d'endoscopie et d'échographie. Pour se faire une idée du marché potentiel, l'entrepreneur propose de faire une simple multiplication. « En France, on compte 1 500 établissements médicaux et chacun possède une vingtaine de ces appareils », estime-t-il. Jusqu'à maintenant, les appareils obsolètes s'accumulaient dans les établissements pour être ensuite détruits. Un véritable gâchis environnemental et une opportunité perdue. « Nous rachetons ces appareils, nous les remettons en état et nous les revendons à l'étranger en excellent état avec une garantie », résume Amaury Masbernat. Les appareils retrouvent une seconde vie en Europe de l'Est, en Russie, en Afrique, en Amérique du Sud, mais aussi en Amérique du Nord où s'équiper avec du matériel d'occasion est devenu courant depuis quelques années. Par contre, Vet-Trade s'est mis d'accord avec les fabricants pour ne pas revendre en France afin de ne pas les concurrencer, sachant que la jeune société leur rachète également du matériel d'occasion en direct.

D'ailleurs, l'idée de créer Vet-Trade est venue à Amaury Masbernat en discutant avec un représentant d'un fabricant : tous deux ont reconnu que ces équipements pouvaient resservir alors que jusque-là, en France, les initiatives de ce genre se faisaient à petite échelle dans un cadre humanitaire. Pour rationaliser le marché, Vet-Trade a divisé la France en quatre secteurs avec des commerciaux qui contactent les établissements médicaux et leur proposent de racheter leur matériel. « Ici, les établissements aiment changer d'équipement. Avec le manque de médecins, du matériel neuf peut être un argument de recrutement », précise l'entrepreneur. « Nous référençons leurs équipements et leur faisons une proposition. La remise en état est assurée par une société spécialisée. Avec un collaborateur, je me charge de la vente », explique Amaury Masbernat.

Si l'entrepreneur affirme que son chiffre d'affaires a connu une croissance de 100%, il reste discret sur les chiffres et regrette que les données manquent sur la taille globale de ce marché. D'abord implanté en Savoie, il a déménagé dans les Yvelines il y a 18 mois. « Nos clients étrangers viennent parfois tester les équipements et l'accès est plus pratique en Ile-de-France. Nous avons un showroom à Montigny-le-Bretonneux. » Etre lauréat du concours Ma Pub Ici est un moyen de faire parler de ce marché encore peu connu.

Amaury Masbernat, Vet-Trade : l’équipement médical de seconde main

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/01/2018 à 21:18
Signaler
Je veux un appareil endoscopie de seconde main Je suis revendeur Ma société MÉDICAL TIME GROUP Dakar Sénégal Merci de l informer

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.