Bientôt le D-day de la diversité aux couleurs du numérique

 |   |  857  mots
(Crédits : DR)
Le 27 novembre prochain se déroulera la première édition des Diversidays, un événement soutenu par La Tribune pour valoriser les talents issus de la diversité et portés par des initiatives numériques.

La diversité dans l'entreprise tout le monde la clame, la déclame et la réclame car les bénéfices potentiels sont nombreux. Une étude réalisée par l'université de Singapour a mis en lumière que les conseils d'administration composés d'au moins deux groupes ethniques obtenaient de meilleurs résultats que les autres. « Une équipe ou une entreprise plus diverse en termes de profils est plus efficace », confirme Raphaël Goumain, Directeur marketing de Google France, membre du comité de bienveillance des Diversidays. « Chez nous la diversité est une priorité à tous les niveaux de l'entreprise. Tous les salariés et managers sont formés pour avoir de bons réflexes et des pratiques d'ouverture et d'intégration très concrètes. »

L'entreprise comme reflet des évolutions sociétales

De son côté France Stratégie, qui analyse l'évolution de la société française, a évalué à 150 milliards le coût des discriminations à l'embauche - qu'elles soient liées au sexe, à l'origine géographique, au lieu de résidence, à l'handicap... - soit environ 6,9 % du PIB ! En ces temps de tensions budgétaires où l'optimisation et la rationalisation donne le ton, ces arguments devraient faire mouche... Pourtant, les dirigeants d'entreprise sont toujours 88 % à estimer que leur conseil d'administration manque de diversité dans toutes ses dimensions (ethnique, de genre, d'âge, d'expériences, etc...). Les freins, souvent psychologiques ou liés au maintien d'usages et de pratiques d'un autre siècle, existent donc toujours. « L'entreprise doit refléter la société dans laquelle elle évolue, estime Julien Villeret, Directeur de la communication d'EDF. C'est la raison pour laquelle nous nous sommes dotés d'une direction de la diversité, chargée d'identifier les zones professionnelles à faible diversité et de mettre en place des plans de formation et d'information. La diversité est importante car tout le monde à besoin de s'inspirer ou de s'identifier à quelqu'un pour avancer. » Mais tout le monde n'a pas forcément les mêmes référentiels.

Accélérer la visibilité des rôles modèles

Privés de « role model » à leur image pour incarner la réussite, de nombreux jeunes passeraient ainsi à côté de leur vie professionnelle, étouffant leurs ambitions, ignorant leur potentiel ou celui de leurs idées. « La société ne manque pourtant pas de talents issus de la diversité mais ils ne sont peut-être pas encore suffisamment visibles. L'ambition des Diversidays est justement de pouvoir servir d'accélérateur de visibilité pour éveiller les consciences des décideurs », résume Mounira Hamdi, co-fondatrice de l'initiative et consultante en digital marketing. « Nous associons la diversité au numérique car nous avons la conviction que ce dernier, par son pouvoir d'accès à l'information, à la culture et à la formation, est un facteur d'inclusion et de fait un potentiel accélérateur social», ajoute Anthony Babkine, co-fondateur des Diversidays, aujourd'hui, Directeur général adjoint de TBWA\CORPORATE. Ce natif d'Evry, ayant connu l'échec scolaire puis son premier emploi grâce aux équipes de Mozaïk RH le confirme : « Dans le monde de la communication et/ ou du numérique, je croise encore trop peu de talents issus de la diversité sociale, ethnique ou culturelle. Pour les quelques pépites qui feraient de parfaits ambassadeurs de cette diversité, nous devons leur donner l'occasion d'émerger, d'être visible et d'inspirer leurs successeurs. Cette réussite doit être contagieuse et donner confiance à la France cosmopolite ».

Impulser la diversité

Organisé le 27 novembre à Paris, à l'aube de la Journée mondiale de l'égalité des chances, Diversidays entend réunir et inspirer les acteurs de l'économie - entrepreneurs, institutionnels et associations - œuvrant sur les chantiers de la diversité et du numérique. « Nous leur présenterons huit personnalités qui s'exprimeront dans le cadre de keynotes pour lesquelles nous les auront préparées : des entrepreneurs et talents dont les initiatives dans les domaines de l'emploi, de l'innovation, de l'éducation ou de la culture méritent de sortir de l'ombre », poursuit Mounira Hamdi. Des personnalités identifiées par un comité de bienveillance composé d'entrepreneurs, d'acteurs associatifs et d'entreprises concernées par ces sujets. Moussa Camara, membre du comité de bienveillance et président des Déterminés, association qui œuvre à la démocratisation de l'entrepreneuriat des jeunes dans les quartiers populaires et les zones rurales : « Un jeune quel qu'il soit et d'où qu'il vienne doit pouvoir mener à bien son projet. Il doit pouvoir aspirer à la réussite sans que celle-ci se limite à la comédie ou au sport de haut niveau ! C'est en rétablissant cette justice économique que nous retrouverons la justice sociale. »

Innovant sur le fond, l'événement se distinguera également sur la forme en proposant huit keynotes autour d'une scène où se croiseront entrepreneurs, artistes et personnalités; avec en ligne de fond, un regard artistique et optimiste. Car les auteurs de cette initiative en sont convaincus, le numérique est un accélérateur de diversité et une richesse pour la France; et ont bien décidé de leur faire entendre dans quelques semaines au théâtre de l'européen.

Infos + sur www.diversidays.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :