Face à la crise que nous traversons, renforcer la résilience de nos villes est plus que jamais d’actualité !

 |   |  465  mots
(Crédits : Platan)
La crise sanitaire en cours fait vaciller le monde et révèle au grand jour, la fragilité de nos écosystèmes urbains. Dépendance alimentaire, délocalisation massive de notre production, réglementations inadaptées, difficulté de nos infrastructures urbaines à absorber une situation exceptionnelle … Touchant, au-delà des frontières géographiques et économiques, tous les habitants de notre planète, le Covid-19 aura peut-être au moins un mérite : celui de rendre palpable aux yeux de tous, l’enjeu fondamental de la résilience et de la durabilité de nos modes de vie. Une mise en lumière que les récentes crises climatiques et sociales n’ont cessé de révéler.

L'innovation constitue un formidable outil pour répondre aux défis de nos métropoles (écologiques, économiques, sociétaux, sanitaires, etc.). Pourtant, la complexité de ces enjeux vient bousculer des réponses traditionnellement tournées vers la tech, comme unique solution.

A l'aube d'un autre modèle ... La smart-city en question ?

5G, reconnaissance faciale, blockchain, intelligence artificielle ... Les solutions high-tech de nos dites « smart-cities » semblent déconnectées de nos préoccupations quotidiennes, ces derniers jours. Elles sont depuis longtemps pointées du doigt pour leur empreinte environnementale. Energivores, consommatrices de ressources rares, finies et non recyclables, nos technocités auraient-elles omis d'intégrer quelques principes de sobriété, pour ne pas dire bon sens, dans un monde pourtant fini ?

Comment réaligner l'innovation et la résilience de nos écosystèmes urbains ? « Comment revenir à l'essentiel et tirer les conséquences d'une telle situation », pour citer en substance l'une des phrases marquantes du discours d'Emmanuel Macron, le 16 mars dernier.

En cette période chahutée des élections municipales, nos villes sont plus que jamais regardées dans leur capacité à inventer les solutions de demain. Elles portent une responsabilité de premier plan dans l'émergence d'une innovation lucide, soutenable, capable de faire mieux avec moins, de relocaliser notre production, ou encore de créer de nouvelles filières et emplois.

Cette nécessaire maitrise de l'impact, des entrepreneurs que nous accompagnons quotidiennement l'ont bien intégrée. Partisans des « lowtech », de l'économie circulaire ou encore de l'innovation frugale, ils œuvrent pour une alternative crédible aux dérives du tout-technologique. Mettant au cœur de leur approche : simplicité de l'usage et économie de ressources, c'est une innovation avant tout porteuse de sens que nous souhaitons mettre ici en avant, une innovation locale, culturelle, comportementale, une innovation de process plus que de produit.

Exploration résolument optimiste au cœur des 7 commandements pour innover autrement :

1) Les besoins fondamentaux tu serviras

Caracol : pour un habitat écologique accessible au plus grand nombre

2) La relocalisation de la production tu viseras

La Sauge : l'agriculture urbaine au service de l'autonomie alimentaire

3) Dans le process plus que dans le produit tu croiras

Pandobac : un système d'emballages réutilisables pour une ville 0 déchet

4) La fin de vie des objets, tu défieras

Re-bondir : une bricothèque mobile pour faire mieux avec l'existant

5) La tech comme outil, avec discernement, tu utiliseras

Kataba : la «juste-tech» au service d'un mobilier exemplaire

6) Le changement culturel, tu accompagneras

Platan : dégadgétiser l'innovation par la reconnexion au vivant

7) L'émergence de nouveaux modèles économiques, tu soutiendras

L'Ademe : Vers une innovation lowtech en Île-de-France (AMI)

Pour retrouver la version complète réalisée par le pôle Ville Durable de Paris&Co et découvrir chaque principe et projet associé, rendez-vous sur cette page.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2020 à 18:35 :
5G, reconnaissance faciale, CHAÎNE DE BLOCS, intelligence artificielle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :