Jean-Aldric Collinot (Fonds Vendôme) : « pour les particuliers passionnés, soutenir l’art contemporain est un pari rémunérateur »

Créé en 2019, le Fonds Vendôme pour l’Art Contemporain ambitionne de rendre l’art contemporain plus accessible, en soutenant des artistes exceptionnels à travers des dotations et une audacieuse stratégie de communication. Son Président, Jean-Aldric Collinot, est un passionné d’art depuis son plus jeune âge. Diplômé d’études supérieures en Histoire de l’Art et en Droit Public, il a débuté sa carrière d’éditeur d’art en 2004. Depuis plusieurs années, il déploie une activité inlassable pour promouvoir l’art et les artistes contemporains. Aujourd’hui, il répond à nos questions sur le positionnement et les ambitions du Fonds Vendôme.
(Crédits : DR)

Comment est né le Fonds Vendôme ?

Au départ, il y a une passion personnelle pour l'art et son marché. J'ai vécu entouré d'œuvres toute mon enfance, mon mémoire de Master touche à l'histoire des ventes d'art depuis le XVIIIe siècle... on peut dire que j'ai toujours baigné dedans. C'est aussi l'histoire d'une passion partagée par tous les fondateurs du Fonds.

Nous sommes partis d'une conviction commune : le milieu de l'art contemporain est parfois trop centré sur lui-même, alors que les artistes ont fondamentalement besoin d'une relation interactive et enrichissante avec leurs publics. Par conséquent, la mission du Fonds nous est apparue : développer un partenariat mutuellement fructueux entre ces artistes et les donateurs.

En quoi consiste le soutien aux artistes ?

Nous déployons sans relâche des efforts soutenus pour valoriser et diffuser leurs œuvres et mettre en valeur leurs collections grâce à des expositions de marque dans les villes françaises, grâce à des spectacles, des éditions de monographies, des rétrospectives, des évènements, opérations de relations publiques, campagnes d'information... Et puisque nous soutenons des artistes visuels, nous développons également des plateformes et contenus digitaux pour viraliser les œuvres. Nous souhaitons même aller plus loin en proposant à de jeunes talents prometteurs une expérience fantastique de création dans un cadre propice. Aussi dès l'an prochain, nous mettrons à leur disposition une première résidence d'artistes et nous leur proposerons quelques défis stimulants.

Qu'apportez-vous aux donateurs ?

Du fait de la dynamique mécénat-défiscalisation, nous pouvons leur assurer que soutenir l'art contemporain s'avère un pari rémunérateur : la défiscalisation à 66 % du montant du don leur assure d'emblée un rendement conséquent. De plus, grâce au dispositif vertueux et probant conçu par le Fonds Vendôme, nos contributeurs sont bien placés pour réaliser à terme d'excellentes opérations quand la cote des artistes grimpe. Comme ils ont également une motivation d'ordre culturel, ils se voient aussi offrir un accès privilégié aux peintres et sculpteurs et bénéficient d'invitations personnelles à des évènements et expositions exclusives.

Après quelques mois d'existence, pouvez-vous nous dresser un premier bilan ?

Du côté des artistes, nous avons d'ores et déjà un très beau portefeuille ! Ceux que nous soutenons avec ardeur comptent plusieurs valeurs sûres comme des étoiles montantes, parmi lesquelles l'exceptionnel portraitiste Thierry Dussac, le généreux artiste de rue Arthur Simony, le très animalier Richard Orlinski, ou encore l'éclectique Edwart Vignot.

De leur côté, et bien que notre Fonds n'ait que quelques mois d'existence, le nombre des donateurs engagés a d'ores et déjà décollé pour atteindre la cinquantaine et les estimations pour les 24 prochains mois sont très encourageantes. Ces premiers résultats nous incitent à poursuivre et persévérer, nous constatons un engouement sincère des deux côtés.

Le Fonds Vendôme n'est donc pas un « one man band » ?

J'ai la chance d'avoir à mes côtés une formidable team qui comprend plusieurs experts passionnés de tout premier plan et nous œuvrons de manière collégiale. Jugez plutôt : Anne Detalle, Administrateur du Fonds et dirigeante d'une société européenne spécialisée dans l'industrie, possède une expérience de plusieurs années dans l'organisation d'expositions et de ventes aux enchères d'Art Contemporain. Mon frère Jean-Aibert Collinot, Chef de clinique de l'unité ostéo-articulaire du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois de Lausanne et Vice-Président du Fonds, est comme moi un passionné d'art contemporain et de littérature. Aurélien Aromatario, Secrétaire Général du Fonds, est un esthète avisé et un professionnel aguerri de l'organisation d'événements de standing. Cette équipe de fondateurs est complétée par un expert en fiscalité et un directeur des affaires publiques. Nous sommes parés et déjà à pied d'œuvre.

En résumé, quel est votre pitch pour convaincre ?

Aujourd'hui, l'art contemporain cherche à s'ouvrir à la curiosité et à l'intérêt des autres milieux. Il mérite donc une approche décomplexée, pragmatique, audacieuse et humaine. Artistes et donateurs doivent se rapprocher. C'est tout le sens de la démarche du Fonds Vendôme qui entend réconcilier durablement l'art et l'argent !

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.