La Marketplace d’Amazon facilite le commerce en ligne pour les PME

La moitié des produits vendus aujourd’hui par Amazon dans le monde sont issus de ses onze Marketplaces, des places de marché ouvertes aux marchands tiers. En France, c’est depuis 2003 que la Marketplace accueille grandes enseignes, artisans, startups et PME qui peuvent s’appuyer sur le savoir-faire d’Amazon pour franchir le pas de la digitalisation. Un levier de croissance encore sous-exploité.

4 mn

(Crédits : DR)

La Marketplace d'Amazon est née de la volonté de l'entreprise de satisfaire le client en lui proposant l'offre la plus large possible. Pourtant, au début des années 2000, Amazon doit s'y reprendre à plusieurs fois pour trouver la bonne formule, une page produit qui réunit toutes les offres - celles d'Amazon et celles de marchands tiers, soit plus de 10 000 TPE et PME françaises.

Quand on sait que le Conseil National du Numérique, rapportait en 2016 que sur les 66% de PME françaises disposant d'un site web en 2015, seules 15,8% d'entre elles vendaient en ligne ce qui place la France au 13ème rang des pays européens, derrière l'Espagne, l'Autriche ou encore les pays du Nord, une place de marché qui donne en quelques clics accès à 300 millions de clients potentiels à travers le monde est une aubaine.

« Il y a un enjeu pour les PME françaises à ne pas rater le train de la digitalisation et de l'export. C'est une énorme opportunité qui peut être perçue aujourd'hui comme un risque », explique Patrick Labarre, directeur de la Marketplace d'Amazon.fr, qui estime offrir une option sans risque. Et de citer un marchand offline de jouets à Saint-Malo qui a étendu sa zone de chalandise à toute l'Europe ou un passionné de bijoux en Picardie qui a réalisé un rêve en se lançant dans la vente en ligne de ses créations.

Sans compter qu'une étude indépendante réalisée par Keystone Strategy estime que la Marketplace est à l'origine de la création de 7 500 emplois en France. Un réservoir de croissance et de création d'emplois pour les entreprises qui est loin d'être négligeable.

Des programmes dédiés aux PME et startups

Pour ces PME, l'attrait majeur est de pouvoir se lancer dans le commerce en ligne en bénéficiant du savoir-faire d'Amazon : logistique, service de traduction (la moitié des PME françaises présentes sur la Marketplace exportent pour un chiffre d'affaires global de 200 millions d'euros en 2016) ou encore service client.

D'ailleurs, Amazon a conçu des services sur mesure pour les PME. Par exemple, depuis l'année dernière, les startups peuvent raconter leur histoire et vendre leurs nouveaux produits grâce à Launchpad, une boutique dédiée à l'innovation. C'est ainsi que la start up parisienne Livlab a vendu le stock entier de son Dodow, un métronome lumineux pour aider les insomniaques à trouver le sommeil, dès sa première semaine sur Launchpad.

Depuis quelques mois, les artisans ont également recours à Handmade pour vendre leurs bijoux, accessoires, objets de déco intérieure, œuvres d'art ou jouets. D'un côté, les artisans ne sont pas noyés au milieu de produits industriels. De l'autre, les acheteurs chinent des produits uniques, voire personnalisés. Depuis peu, Amazon Pay permet de payer un marchand tiers grâce à ses identifiants Amazon, améliorant ainsi le taux de conversion grâce à la confiance accordée à Amazon.

Simplicité d'emploi

Après un enregistrement en ligne et pour 39 euros par mois, c'est parti. Le vendeur dispose d'un site de vente en ligne sur ordinateur, mais aussi sur mobile, un segment en forte croissance. Amazon met des outils de gestion à la disposition de ses vendeurs, notamment des outils de reporting et de marketing comme les ventes Flash et les produits sponsorisés pour mettre en avant leur offre.

Les vendeurs peuvent utiliser le service « Expédié par Amazon », accédant en un clic à toute l'Europe et ses millions de visiteurs uniques. « C'est gagnant pour le vendeur car on le décharge de la logistique et son offre devient éligible et plus visible pour les clients membres du programme Amazon Prime avec livraison gratuite pour le jour suivant. De plus, le vendeur accède à des tarifs logistiques très intéressants », détaille Patrick Labarre. « C'est aussi gagnant pour les membres du programme Amazon Prime qui profitent d'une offre plus large. » A noter que la commission d'Amazon sur les ventes, variable selon les produits, est d'environ 15%.

Même si Amazon jouit d'une forte notoriété en France, l'outil Marketplace reste mal connu des PME françaises « Peu d'entreprises savent qu'elles peuvent développer les marchés européens pour 39 euros par mois », résume Patrick Labarre.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.