Le jury #letsgofrance dans les starting blocks

 |   |  721  mots
Les Trophées #LetsgoFrance se dérouleront le 4 avril prochain.
Les Trophées #LetsgoFrance se dérouleront le 4 avril prochain. (Crédits : DR)
Le 4 avril prochain, les Trophées #LetsgoFrance – sous le haut patronage d’Emmanuel Macron – seront décernés par un jury particulièrement attaché au rayonnement de la France. Qui le compose ? Qui sont-ils ? Rencontres.

Les lauréats des Trophées #Letsgofrance seront dévoilés le 4 avril prochain au Pavillon Cambon Capucines. Pour les choisir, PwC, organisateur de ce concours, a constitué un jury représentatif des acteurs mobilisés pour l'économie française. « L'attractivité de la France à l'international est incarnée par Pascal Cagni, président de Business France, la transition énergétique et le développement industriel par Pascal Teurtequil, directeur général du Groupe Muller, la recherche publique par Stéphanie Kuss, directrice générale du Réseau C.U.R.I.E, et le regard de la journaliste économique Raphaëlle Duchemin d'Europe 1 », détaille Bernard Gainnier, président de PwC France et Afrique francophone, également membre du jury.

Bâtir l'attractivité de la France

Aider les entreprises hexagonales à se développer à l'international, c'est la mission de Business France, l'agence publique en charge de l'internationalisation de l'économie. « Nous avons contribué à alimenter letsgofrance.fr en faisant appel à une cinquantaine de clients et de collaborateurs. Nous accompagnons pas moins de 10 000 entreprises chaque année sur le chemin de l'export » explique Pascal Cagni, président de Business France. L'agence offrira au lauréat de la catégorie « Entreprise ambassadrice de la France à l'international » un bon à valoir sur une prestation personnalisée d'accompagnement à l'international.

Industrie et efficacité énergétique

Le groupe Muller, spécialisé dans le confort thermique, est l'un de ces groupes familiaux à la fois ancré dans les territoires et très innovant, comme le prouvent les deux prix remportés au CES de Las Vegas 2018. Son directeur général, Pascal Teurquetil, a rencontré en 2016 David Brunat, senior advisor chez PwC France, lors des Assises du produire en France à Reims. Il a été interviewé sur letsgofrance.fr, puis a rejoint les membres du jury des Trophées #LetsgoFrance. « La démarche correspond complètement à ce que nous faisons nous-mêmes depuis cinquante ans. J'ai été enchanté de dire oui, d'autant que je trouve ce jury très complémentaire. Il y a des idées, de la créativité et de grandes réussites en France. Les mettre en valeur et leur donner une meilleure visibilité, c'est très positif. Ce mouvement #Letsgofrance qui veut promouvoir les entreprises qui innovent et qui se projettent à l'international correspond complètement à notre ADN » affirme Pascal Teurquetil, qui est également membre du réseau des Conseillers du commerce extérieur (CCE).

La recherche française bien représentée

La recherche publique, soutenant nombre de start-ups et PME, est représentée par le Réseau C.U.R.I.E, association professionnelle de la valorisation de cette recherche publique. « Avant même qu'il ne décide de mettre en place les Trophées nous avons découvert #Letsgofrance sur les réseaux sociaux. Nous les avons rencontrés pour voir ce que nous pourrions leur apporter comme contenu et comme exemples issus de la recherche publique qui font briller la France. C'est comme ça que nous nous sommes lancés dans l'aventure et que nous sommes présents dans ce jury des trophées » précise Stéphanie Kuss, directrice générale du Réseau C.U.R.I.E.

Le regard économique

Raphaëlle Duchemin, journaliste d'Europe 1, anime dans la tranche 5h-7h la chronique « Label entreprise », qui présente des PME et des start-ups à succès. Le mouvement #Letsgofrance qui vise à célébrer les réussites françaises ne pouvait que la séduire. « Mon émission correspond complètement au mouvement, sachant que j'essaie de mettre en avant les TPE, PME et start-ups qui essaient de faire changer les choses. Nos démarches sont similaires, et toutes les initiatives de ce genre sont bonnes à prendre. Nous Français avons toujours ce complexe du « on ne sait pas faire ». Avec un mouvement comme #Letsgofrance, nous pouvons montrer que Oui, en France on sait faire, et, encore plus important, Oui, la France est attractive » explique la journaliste radio. Les Trophées #Letsgofrance ne s'adressent pas seulement aux start-ups mais également aux PME et ETI familiales. Pour Raphaëlle Duchemin, les 12 finalistes des Trophées #LetsgoFrance sont des passeurs de savoir-faire : « nous avons un terroir, une histoire, qui méritent d'être mis en avant ».


Qui seront les élus distingués par ce jury transdisciplinaire ? Réponse le 4 avril au soir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :