Ne l’appelez plus Sensorwake

 |   |  276  mots
Guillaume Rolland, créateur du Sensorwake.
Guillaume Rolland, créateur du Sensorwake. (Crédits : DR)
Le Nantais Guillaume Rolland est encore lycéen lorsqu’il fait il y a trois ans un voyage au siège californien de Google qui va changer sa vie. Repéré à l’occasion du concours mondial Google Science Fair, il est le premier projet français sélectionné pour être propulsé d’un prototype à un produit vendu en Europe, en Asie et très bientôt aux Etats-Unis.

Son idée ? Le Sensorwake, un réveil qui diffuse des odeurs agréables pour égayer le début de la journée. Sous l'aile protectrice de Google, Guillaume Rolland réussit une campagne Kickstarter qui lance la première version de son réveil en France. L'année dernière, il a vendu 25 000 réveils en ligne, en magasins dont le très chic Harrod's et dans les hôtels qui l'installent dans leurs chambres.

La gamme de la startup, rebaptisée Bescent, s'est étoffée : le Sensorwake 2 combine parfum, lumière et son tandis qu'un Sensorwake kids profite d'un partenariat avec Disney. La startup a également développé un partenariat avec le géant des parfums Givaudan. La semaine dernière, Bescent a lancé un nouveau Kickstarter aux Etats-Unis autour de son nouveau Sensorwake Trio.

Résultats, 60 000 dollars en trois heures. « Google m'a accompagné, notamment avec de la formation pour créer mon site de vente en ligne. Une aide adaptée selon les différentes étapes, parfois collectivement avec d'autres entrepreneurs pour échanger nos pratiques », explique Guillaume Rolland. « Nous sommes aujourd'hui 15 salariés à Nantes. Ces profils sont rares et les deux tiers sont d'anciens Parisiens attirés par l'écosystème nantais et le cadre de vie. D'ailleurs, l'écosystème bienveillant m'a tendu la main dès mes débuts », résume le jeune entrepreneur. Le Conseil régional des Pays de Loire est également entré au capital lors d'une récente levée de fonds de 1,6 millions d'euros. Un succès local qui sera célébré au Web2day.

---

Pour s'inscrire aux workshops proposés : g.co/ateliersnumeriques

#AtelierGoogle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :