« Nous faisons le choix de placer l’entreprise au cœur de l’action départementale »

 |   |  508  mots
Marc Gaudet, Président du Département du Loiret.
Marc Gaudet, Président du Département du Loiret. (Crédits : D. Chauveau)
Président du département du Loiret, Marc Gaudet revient sur les raisons qui font l'attractivité de son territoire, sans oublier l'importance de la transition écologique et énergétique avec le plan d'actions « Loiret, planète en tête ».

Le Loiret a fait récemment partie des 20 destinations de l'année du journal Le Monde. Comment expliquez-vous cette distinction pour votre département ?

De Pithiviers à Orléans en passant par Bellegarde, notre territoire, berceau de la rose à la délicatesse tant louée par les poètes, propose aux curieux et explorateurs une route de la Rose : un voyage surprenant entre lieux de charme, châteaux et jardins
remarquables. Les activités de nature et de loisirs sont au coeur de notre politique d'attractivité. L'autre grand projet touristique lancé par le Département, baptisé « Le Loiret, au fil de l'eau », visera à développer une grande boucle cyclable le long de la Loire et des canaux d'Orléans, de Briare et du Loing.

Lire aussi : Le Centre-Val de Loire : Une région d'innovation et entreprenante aux atouts incontestables

Par quels moyens le Département du Loiret participe-t-il au développement de ce cadre de vie naturel si recherché ?

Restauration des cours d'eau, préservation de la ressource en eau, ouverture au public de parcs naturels, réalisation d'inventaires naturalistes, aménagement d'itinéraires de randonnée nature, c'est plus de 100 millions d'euros que le Département aura consacré en 15 ans pour la valorisation de son patrimoine naturel. Conscient de la nécessité pour notre collectivité d'être un accélérateur de cette transition écologique et énergétique, un plan d'actions concrètes a été lancé en juin dernier. « Loiret, planète en tête » nous permettra ainsi de réduire significativement notre empreinte carbone. Nous oeuvrons également avec la Chambre d'agriculture à l'élaboration d'un Plan Alimentaire Territorial en mobilisant l'ensemble des acteurs professionnels pour valoriser les produits locaux, de qualité et de saison.

Lire aussi : « Le Centre-Val de Loire, c'est la puissance économique avec le supplément d'âme de l'histoire et du cadre de vie »

Si le conseil départemental est le chef de file en termes d'insertion et de politiques sociales, il ne dispose plus officiellement de la compétence économique. Dans ce  contexte, y-a-t-il encore une place pour l'entreprise dans les politiques publiques que vous conduisez dans le Loiret, département le plus peuplé de la région Centre-Val de Loire ?

Bien évidemment ! Nous faisons le choix de placer l'entreprise au coeur de l'action départementale. Nous recevons régulièrement des entrepreneurs locaux afin qu'ils puissent nous donner leur avis sur les projets engagés. Notre volonté est d'en faire des acteurs à part entière de nos politiques publiques. Ils s'investissent
particulièrement dans le champ de l'insertion professionnelle, du handicap ou de la protection de l'enfance. Le Département s'efforce de proposer un cadre fertile à la création d'emploi, grâce par exemple à un vaste plan de déploiement du THD pour tous les Loirétains. Et parce qu'environnement rime avec développement, notre objectif est  celui d'un territoire équilibré et durable. Sa situation privilégiée à une centaine de kilomètres de Paris et la qualité de son réseau viaire font du Loiret un espace dynamique qui favorise le développement économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :