Le marché de la vente de gros en France

 |   |  546  mots
(Crédits : DR)
Avec un peu plus de 90 000 embauches par an, le marché de la vente de gros en France est de plus en plus populaire. Les entreprises qui relient producteurs et vendeurs jouent un rôle clé dans cette croissance.

Aujourd'hui, le commerce de gros est de plus en plus populaire en France, avec des chiffres qui excèdent ceux de la grande distribution. Avec près de 800 millions de CA, il faut dire que c'est un secteur important, économiquement parlant. Mais qui sont ces entreprises qui se fournissent vers les producteurs et les fabricants pour approvisionner les artisans, les autres entreprises ou les administrations ? Et qu'en est-il aujourd'hui de leur place dans l'économie nationale ?

Un commerce de gros qui ne faiblit pas face à la crise

Le secteur du commerce de gros recense à peu près 120 000 entreprises avec plus d'1 millions de salariés à leur actif. Les entreprises de moins de 10 employés représentent tout de même 80% du secteur. Bien que ce ne sont pas des marques réputées, elles ont une place de choix. Le commerce de gros lui, touche tous les secteurs :

  • Le commerce international ;
  • Les équipements électriques ;
  • Les arts de la table ;
  • Le textile ;
  • L'alimentaire.

Si certains secteurs ont été particulièrement touchés par la crise, il faut préciser que le marché de gros est bel et bien en place. La majorité des embauches se fait en CDI avec un salaire plus important que ceux proposés chez les détaillants.

Un rôle d'accompagnateur prépondérant

Le distributeur a un rôle d'accompagnateur et s'assure que l'artisan a tout le matériel nécessaire avec les informations les plus précises pour bien connaître son secteur. Il se charge aussi de bien identifier les produits tendances sur le marché. Les lampes LED sont un exemple concret, car ce sont les grossistes qui ont incité les fabricants à accroître la production.

La place du digital dans le commerce de gros

La révolution digitale touche aussi le commerce de gros avec la mise en place de nouveaux métiers comme les chargés de commerce en ligne, les gestionnaires de base de données ou encore le créateur de showrooms virtuels. Les chauffeurs sont équipés de PDA ou assistant électronique de poche et les livraisons se font plus facilement grâce aux étiquettes RFID. Tradaka est un exemple de grossiste en ligne proposant un large choix de produit, des prix attractifs et un service client 24H/24. Ce grossiste en ligne propose une large gamme de produits, que ce soit des vêtements, des objets décorations ou des jouets.

L'emploi et le commerce de gros

Il faut savoir que dans le marché du gros, 95% des salariés sont en CDI tandis que 92% travaillent à temps plein. Les rémunérations sont 1 fois et demie supérieures que chez les détaillants, ce qui poussent les personnes à postuler.

Toutefois, il faut savoir que le secteur peine à remplir le quota qui est de 90 000 recrutements tous les ans. En Île-de-France, en Occitanie et en Nouvelle Aquitaine, cela est d'autant plus difficile. Il y a des métiers qui sont appelés « pénuriques ».

Afin de pallier ce manque, la Confédération Française du Commerce de Gros et International (CGI) et Intergros vient de boucler un jobdating en partenariat avec la SNCF. Il s'agit d'un train qui s'arrête dans toutes les grandes villes de France pour sensibiliser aux diverses opportunités d'emploi dans ce secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2019 à 13:22 :
Ce qui fait peur dans cette activité ce sont les robots de chez Amazone qui dictent les cadences à tenir aux humains.

Où en sommes nous svp de ce côté ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :