Le principe le plus sécure avant de souscrire un crédit : calculer son taux d’endettement

 |   |  511  mots
(Crédits : Fotolia)
La notion d’endettement est incontournable lorsque vous envisagez un crédit. Pour calculer le taux que le banquier prendra comme base pour vous octroyer ou non le prêt, il procède au calcul du ratio entre vos charges mensuelles - autres emprunts inclus - et le revenu net chaque mois, de votre foyer.

Autrement dit, il s'agit d'additionner les charges fixes telles crédit automobile, crédit à la consommation, prêt immobilier, ainsi que le loyer (voire la pension alimentaire pour les couples divorcés), auxquelles s'ajoute la future mensualité. Le total est ensuite imputé de façon simulée à ce que vous touchez (salaires, rentes, primes...). Si la différence dépasse 33% les organismes de crédit considèrent que cela met en péril l'équilibre financier de votre budget et que votre capacité à rembourser sera aléatoire. Pour beaucoup de ménages cela entraîne du surendettement.

Faites le point sur vos dépenses pour savoir si votre endettement permet l'octroi d'un prêt

L'obtention d'un crédit est fonction des moyens de l'emprunteur. C'est pourquoi le taux d'endettement est un indicateur essentiel pour ajuster la possibilité de se faire prêter de l'argent. De plus, cela se reporte sur la somme totale qu'il est possible de contracter en dettes ; enfin, le ratio d'endettement impacte le taux d'intérêt du crédit. Chaque cas est étudié de manière approfondie : des difficultés récurrentes peuvent déboucher sur un octroi de crédit avec un taux d'endettement inférieur à 25%. Pour des ménages avec des hauts revenus ou des rentrées d'argent régulières en dehors d'un salaire, ce taux peut parfois être élevé jusqu'à 40%.

Calculez votre taux d'endettement en 3 étapes simples

Pour savoir si votre situation est propice à un emprunt, il vous suffit de procéder à un peu de mathématiques ! Des simulateurs de calcul en ligne résument parfaitement les opérations, ou vous demandent uniquement de rentrer vos chiffres et vous donnent le résultat en pourcentage.

Pour votre calcul :

- additionnez les rentrées d'argent d'une part : salaires, allocations familiales, de logement, pensions de retraite, d'invalidité, alimentaire, revenus non professionnels mobiliers et/ou immobiliers

- comptabilisez les charges  d'une autre : loyer, crédits en cours, emprunts, pensions

- calculez : multipliez le montant des charges par 100, puis divisez le total par le montant des revenus ; vous trouvez votre taux d'endettement.

Pour exemple : avec un revenu de 2100 euros, une mensualité de crédit de 400 euros et des charges globales de 500 euros, vous arrivez à (400+500) x100/2100 = 43%. Taux élevé ne permettant sans doute pas d'emprunter plus.

A l'inverse avec un taux de 20% vous pouvez envisager, avec 13% de vos revenus encore disponibles, un crédit supplémentaire.

Ne confondez pas votre taux d'endettement avec la statistique de dette des ménages

Pour mesurer la santé financière du pays, l'Etat et L'INSEE effectuent le calcul statistique d'endettement des ménages : il s'agit du rapport entre les encours de crédits accordés aux familles par les divers établissements financiers, et leur revenu disponible brut. Il est à différencier du taux équivalant au poids des dépenses financières par rapport au revenu mensuel ; celui que vous calculez pour une demande de crédit personnel. Il est notable que depuis plusieurs années, ce taux dit de dette tel qu'il est décrypté par les statistiques nationales, est en augmentation constante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2018 à 15:49 :
"sécure" c'est 'sécurisé', ou 'sûr', voire les deux à la fois ? Anglicisme moderne mais ai encore jamais réussi à en deviner le vrai sens en français.
Je n'emprunte jamais (j'achète quand je peux suite à des économies), je suis "sécure" à 100%. :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :