Les motivations et freins des Français au passage au statut d’indépendant et la solution du portage salarial

La crise sanitaire et économique a rebattu les cartes sur le marché de l’emploi. Outre l’essor sans précédent du télétravail, des milliers d’actifs ont choisi une reconversion professionnelle. Une étude réalisée par Opinion Way pour ITG.fr, leader du portage salarial, livre les motivations et inquiétudes de ces personnes qui ont quitté ou veulent quitter le monde de l’entreprise.

2 mn

(Crédits : DR)

Devenir indépendant, une envie perceptible

La recherche d'un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle constituerait le principal argument (46 %) en faveur d'un statut d'indépendant : micro-entreprise / auto-entrepreneur, entreprise individuelle, portage salarial. Plus de 50 % des jeunes et 47 % des 40-49 ans évoquent cette raison, les confinements successifs ont habitué les actifs à plus de souplesse dans l'organisation de leur journée.

Vient ensuite le volet financier, cité par 40 % des répondants pour qui devenir indépendants serait un moyen de gagner davantage. 34 % misent sur le gain de flexibilité et la liberté de choisir ses missions et son mode de travail.

Plus largement, les Français voient l'indépendance comme une possible solution à la crise de l'emploi. Cette opinion est partagée par les hommes et les femmes (51 % et 46 % respectivement), mais aussi par les jeunes (50 % des 18-29 ans) et moins jeunes (50 % des 40-50 ans).

Les principaux freins à l'adoption du statut d'indépendant

Pour 45 % des salariés, l'instabilité des revenus représente l'obstacle numéro un. C'est notamment le cas des trentenaires, qui commencent à se construire une vie de famille, les femmes se montrant plus sceptiques que les hommes (50 % contre 41 %).

Par ailleurs, 7 salariés sur 10 jugent la protection sociale des indépendants « très faible » et redoutent de perdre les avantages dont ils bénéficient en entreprise. Les femmes sont particulièrement préoccupées par cet aspect, entre autres au sujet des indemnités journalières en cas de maternité.

Bien que l'État ait créé des aides financières pour les indépendants, ces dispositifs sont considérés comme insuffisants par 62 % des sondés. Respectivement 70 % et 55 % des salariés femmes et hommes sont de cet avis avec une proportion plus forte chez les 18-29 ans (80 %) et les 30-39 ans (64 %).

Le manque de connaissance concernant les démarches pour devenir indépendant représente un autre obstacle majeur pour les Français, qui redoutent la solitude. D'après 35 % des personnes interrogées, un accompagnement à la gestion administrative pèserait ainsi positivement dans la balance.

Il est utile de préciser que le portage salarial permet de réduire les craintes liées à la gestion administrative et à la protection sociale. En effet, ce statut méconnu, permet de concilier le meilleur des deux mondes entre l'indépendance et le salariat.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.