Location de vacances : l’assurance habitation est-elle indispensable ?

 |   |  351  mots
Assurer une location temporaire n'est pas une obligation pour le propriétaire, ni pour le locataire.
Assurer une location temporaire n'est pas une obligation pour le propriétaire, ni pour le locataire. (Crédits : Assurland)
Lors des vacances, nombreux sont les Français qui font le choix de la location d’un bien immobilier. En famille, entre amis ou en couple, ils louent un appartement, une maison ou toute autre habitation selon leurs besoins. Mais, que se passe-t-il en cas de survenue d’un sinistre dans le logement ? Le locataire est-il tenu de posséder une assurance habitation pour être convenablement couvert ? Toutes les réponses dans la suite de cet article.

Le propriétaire du logement est déjà assuré

Assurer une location temporaire ne constitue une obligation légale ni pour le locataire, ni pour le propriétaire.

Toutefois, le propriétaire d'un bien immobilier loué à des tiers lors des vacances prend généralement soin de souscrire une assurance spécifique pour que son logement soit protégé en cas de survenue d'un sinistre.

Si le propriétaire possède déjà une assurance multirisque habitation, il faut distinguer deux situations différentes :

  • Le contrat d'assurance habitation renferme une clause « abandon de recours » - on parle aussi de « renonciation à recours » : cela signifie que le propriétaire et sa compagnie d'assurances s'engagent à n'adresser aucune réclamation au locataire s'il devait se produire un sinistre (incendie, dégât des eaux). Notez que cette clause ne signifie pas que le locataire est dispensé de toute responsabilité puisqu'il demeure responsable à l'égard des tiers ;
  • L'assurance habitation a été contractée « pour le compte de qui il appartiendra » avec abandon de recours : cela signifie que le locataire est couvert pour un éventuel dégât des eaux ou un incendie mais également au titre de sa responsabilité vis-à-vis des tiers.

Le locataire doit avoir une assurance adaptée

Si le propriétaire n'a pas pris soin de souscrire une assurance spécifique pour la protection de son logement pendant les vacances, il se peut qu'il demande tout simplement que cette assurance soit prise en charge par le locataire.

Dans ce cas de figure où le propriétaire impose la souscription d'une assurance habitation, le locataire peut compter sur son propre contrat multirisque habitation s'il y figure une garantie villégiature. En effet, cette clause particulière trouve à jouer pour couvrir la responsabilité du locataire dans le cadre d'une location saisonnière.

Le locataire peut aussi souscrire une assurance habitation temporaire qui s'appliquera pendant une courte durée (entre une journée et 90 jours). Cela permet au locataire qui ne possède pas de garantie villégiature dans son assurance habitation de satisfaire tout de même à la demande du propriétaire du logement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2017 à 10:57 :
Pour les locations de vacances je vous conseille de garder un oeil sur la startup française joliroom. Ils viennent de débuter mais ils ont un projet prometteur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :