Paris region entreprises : opération séduction

 |   |  803  mots
Lionel Grotto
Lionel Grotto (Crédits : DR)
Paris Region Entreprises, l’agence du Conseil Régional d’Ile-de-France en charge de l’attractivité présidée par Franck Margain, était à VivaTech pour présenter aux investisseurs étrangers tous les attraits de la région capitale en termes d’infrastructures, de recherche et d’écosystème technologique. Interview de Lionel Grotto, polytechnicien et directeur général de l’agence depuis avril dernier.

Lionel Grotto : « Il existe actuellement un momentum autour de l'innovation »

Quelles sont les missions de Paris Region Entreprises ?

Notre mission principale est d'accompagner les investisseurs étrangers en Ile-de-France. Notre réseau international, le Global Open Innovation Network, nous aide à faire du sourcing au plan international. Nous possédons également des bureaux aux États-Unis (Boston, San Francisco et New-York) et en Chine (Shanghai et Beijing). Nous mettons en contact des entreprises et des start-ups internationales avec des grands groupes mais aussi des laboratoires de recherche. Nous sommes 70 à Paris, 10 aux États-Unis et 10 en Chine, en collaboration avec la CCI de Paris, et nous disposons d'un budget de 10 millions d'euros.

Quel était l'objet de votre présence à VivaTech ?

Nous sommes en relation avec 200 entreprises internationales qui viennent du monde entier, et nous leur proposons différents programmes. Le Best of AI & Big Data Techmeeting du 23 mai a par exemple permis de connecter 12 startups de 8 pays avec 38 décisionnaires de 24 grands groupes. Durant le AI for Cities & Mobility Labmeeting du 24 mai, nous avons mis en relation 30 entreprises internationales (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Italie, États-Unis) avec 8 laboratoires de recherche d'Ile-de-France. Nous pensons qu'il faut viser des cibles clés, autour de l'intelligence artificielle par exemple, car nous constatons une concentration des centres de recherches des grands comptes : des hubs européens de l'IA sont en train de naître.

Qu'est-ce que le projet Digihall ?

Le projet Digihall vise à constituer un pôle d'excellence européen dans le domaine du numérique. C'est une initiative soutenue par la Région Ile-de-France et sa Présidente, Valérie Pécresse, via sa stratégie SmartIndustrie, dotée de 300 M€ sur 5 ans, pour accélérer la transition numérique de l'Ile-de-France. Le projet est porté par le CEA et un partenariat d'acteurs publics et privés franciliens (Université Paris-Saclay, INRIA, Systematic Paris Region, SystemX, Cap Digital, ASTech, Paris Region, Télécom ParisTech, Télécom SubParis, etc.), et soutenu par la Région Ile-de-France, qui a pour objectif à horizon 2020 de devenir le guichet unique en Ile-de-France pour accompagner la transformation numérique des acteurs industriels.

Quels sont les autres atouts de la région pour attirer les entreprises ?

L'Ile-de-France est la première région européenne en termes de poids économique et aussi la première région pour la recherche, avec 19 milliards par an en dépenses de R&D publiques et privées. C'est également la première région sur l'innovation, avec le plus grand nombre de start-ups. Au dernier CES, une personne sur six venait de la Région Ile-de-France ! Au-delà de Station F, le plus grand incubateur du monde, nous offrons tout un écosystème deep tech, localisé sur des territoires tels que Paris Saclay, qui va encore gagner en cohérence avec le futur Grand Paris Express. Il existe actuellement un momentum autour de l'innovation.

Les infrastructures de transport sont-elles un argument pour séduire les sociétés étrangères ?

La France est perçue comme un pays où les infrastructures sont de qualité. Le Grand Paris Express est aussi le premier projet européen de transport par la taille. Nous avons aujourd'hui 53 millions de mètres carrés de bureaux, et le Grand Paris va apporter 8 millions de mètres carrés supplémentaires. Sans oublier les Jeux Olympiques en 2024. Les entreprises ont vu comment Londres s'est transformée d'un point de vue urbanistique avec les JO de 2012.

Quels sont les autres points forts de la région ?

L'éducation est un des points névralgiques pour les cadres et les employés des entreprises qui veulent s'implanter en Ile-de-France. Or, de ce point de vue, la France possède un dispositif unique au monde, les sections internationales, des partenariats bilatéraux conclus entre la France et les États étrangers dans lesquels élèves et enseignants sont français et étrangers. Nous avons aussi créé le site http://internationaleducation.parisregion.eu/ qui donne à voir de manière très simple comment le système fonctionne. Nous voulons aider de nouveaux établissements privés à se développer car il y a un véritable marché. Le secteur bancaire, par exemple, est très demandeur d'enseignement en langues étrangères.

Quelles sont les actions à venir pour Paris Region Entreprises ?

Nous accompagnons le Paris Region Challenge AI 2018, lancé par le Conseil Régional d'Île de France, doté d'un million d'euros pour les trois premiers, à destination des start-ups internationales qui ont levé moins de 500 000 euros, en partenariat avec le fonds d'investissement du CEA et le Paris Region Venture Fund. C'est un marqueur de notre identité pour marteler que l'IA est notre priorité. Et nous sommes en concurrence avec Londres et Berlin pour faire venir à Paris le Web Summit de Lisbonne, que les organisateurs veulent délocaliser pour accompagner son succès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :