[The Village-Atelier#4] Réciprocité des territoires : quand le monde devient glocal

 |   |  795  mots
(Crédits : Presse)
Penser la réciprocité des territoires dans un monde glocal, tel est le sujet abordé lors du quatrième atelier préparatoire à l'événement annuel « The Village, changer le monde » organisé en août prochain à Saint-Bertrand de Comminges par La Tribune et INCO. Marie Claire Uchan, Maire de Saint-Bertrand de Comminges et Carlos Moreno, Président du Comité scientifique de Live in a Living City ont partagé leurs expériences et points de vue avec le public de change-makers invités.

Depuis le 19e siècle, et l'industrialisation des pays d'Europe occidentale et d'Amérique du Nord, l'urbanisation ne cesse de croitre. 54% de la population mondiale vit dans les villes, taux qui atteindrait 66% à l'horizon 2050. Trois grandes tendances accentuent ce phénomène, constate le scientifique Carlos Moreno, spécialiste des Villes Intelligentes : la métropolisation du monde avec la naissance des mégalopoles et des hyper-régions, l'ubiquité par le développement des moyens de communication et la ville comme lieu où il faut être. Cette inégalité des territoires a pour conséquence la désertification de certaines communes, voire régions, ayant pour conséquence la disparition de la vie économique, sociale et culturelle. Parce qu'il est nécessaire de désengorger les villes et de créer une répartition harmonieuse de la population sur l'ensemble des territoires, Carlos Moreno et Marie Claire Uchan ont exploré les solutions à mettre en place.

Réduire la fracture numérique

 « L'état doit se donner les moyens de soutenir la décentralisation », explique Carlos Moreno. L'une des actions importantes concerne la fracture numérique qui touche de plein fouet Marie Claire Uchan, maire de Saint-Bertrand de Comminges. Sa commune n'a pas accès à l'internet au débit. Comment dans ces conditions permettre aux habitants de développer une activité professionnelle nécessitant d'être connectés au reste de la France et au monde ? Comment attirer de nouveaux habitants, notamment citadins ? Carlos Moreno confirme la difficulté à relier un territoire dans sa totalité quand la technologie n'est pas au rendez-vous. Le gouvernement et les opérateurs doivent donc accepter, et ce rapidement, d'investir dans les infrastructures nécessaires. L'accès à internet devrait être un service publique, s'accordent à penser les deux intervenants.

Carlos Moreno tient cependant à souligner que la connectivité reste un outil. Il faut avant tout développer des écosystèmes qui créent de la valeur en impliquant entrepreneurs et acteurs du maillages. La campagne doit en effet prendre sa place dans un contexte de métropolisation irréversible ; 80% des français vivent sur 1/5 du territoire. «Les maires doivent être vecteurs de création de nouveaux services en réfléchissant à l'ancrage locale de leur commune dans un contexte global. » Carlos Moreno présente ainsi l'exemple de Trois Rivières. La ville québecoise a construit un amphithéâtre extrêmement sophistiqué. Chaque année, il accueille en résidence la troupe du Cirque du Soleil. Cette présence attire les écoles et amateurs internationaux de cirques et est accompagnée de la création de nouveaux contenus dont des formations aux arts du cirque et la mise en place de partenariats avec des universités.

Valoriser l'artisanat, relancer une activité traditionnelle, mettre en place des partenariats avec d'autres structures ou villes, accueillir des artistes, telles sont autant d'actions qui peuvent redonner vie à un territoire. Maire et entrepreneuse, Marie Claire Uchan agit dans ce sens. D'un côté, la filière Noir de Bigorre qu'elle dirige a relancé l'élevage des porcs endémiques quasiment disparus et développe sa distribution. De l'autre, sa municipalité accueille l'événement The Village, facteur de visibilité et d'attractivité. « Nous investissons aussi dans la modernisation de notre école, élément majeur pour accueillir de nouveaux habitants. Il faut avant tout donner envie, aider les gens dans leur projet, les accompagner pour qu'ils s'installent. »

Réconcilier villes et campagnes

Pour faciliter cette rencontre entre deux mondes qui ne se connaissent plus, celui des citadins et des ruraux, Carlos Moreno souligne l'importance de dépasser le clivage ville campagne. « L'événement The Village est dans ce sens exemplaire. Pendant deux jours, il fait se rencontrer les habitants du village et 100 change makers qui viennent d'horizons politiques, économiques et professionnels variés. Il crée de la convergence et non de l'opposition ». Marie Claire Uchan le confirme, « pour ne pas opposer il faut se connaître et vivre des moments ensemble ».

L'association France Urbaine, présidée par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, valorise cette collaboration explique Carlos Moreno. Elle appelle à « l'alliance des territoires » en accompagnant la politique urbaine d'un rééquilibrage des territoires et en associant la qualité économique à la qualité de vie. Il est ainsi nécessaire d'éviter « le modèle économique productiviste qui va tuer l'économie rurale ». Marie Claire Uchan le confirme. « Les producteurs approvisionnent la ville mais il faut réinventer la relation marchande que la ville entretient avec eux. Il faut créer des modes d'achat plus souples en acceptant les ruptures de stock, les particularités des produits et en évitant les remises systématiques en fin d'année. Si on veut respecter nos territoires ruraux, il faut changer notre façon de voir le monde. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :