Transformation du travail avec les micro-entreprises et le Jobbing !

 |   |  495  mots
Il y a ces derniers temps de plus en plus d'auto-entrepreneurs, et d'espaces de co-working.
Il y a ces derniers temps de plus en plus d'auto-entrepreneurs, et d'espaces de co-working. (Crédits : DR)
Actuellement en France, le travail des auto-entrepreneurs dits « nomades » explose ! Mais alors ? La société de demain sera-t-elle uniquement constituée d’auto entrepreneurs et de micro-entreprises ?

En 2018, les espaces de coworking et les entreprises modulaires comme les fabs labs ont le vent en poupe. Le schéma classique du CDI et de l'employé qui mène toute sa carrière dans une même entreprise semble de plus en plus remis en question.

Vers une uberisation de la société

Ces bouleversements du monde du travail peuvent s'expliquer par l'uberisation de la société avec notamment l'émergence de plusieurs applications laissant le champ libre aux auto-entrepreneurs. Uber pour le service de transport, Frizbiz pour le jobbing et le service entre particulier, Just Eat et Deliveroo pour les services de livraison à domicile...

Derrière le terme « Ubérisation » se cache une réelle révolution économique. Celle-ci est directement liée à la démocratisation du haut débit et des applications mobiles, à la géolocalisation, mais aussi aux offres en lignes mettant en relation travailleurs freelance et clients sans passer par les intermédiaires classiques.

Les secteurs concernés sont multiples : transport, logistique, tourisme, services à la personne, restauration, banque...

Les espaces de co-working et les entreprises modulaires auront-ils raison des méthodes de travail traditionnelles ? L'évolution technologique et la digitalisation du monde du travail amènent aujourd'hui le travailleur à changer son modèle de travail, son environnement, son organisation.

Cette digitalisation a complètement changé la vision des entreprises et les obligent à s'adapter, permettant à l'entreprise de disposer de plusieurs alternatives dans leur organisation. Avec ces nouveaux outils, de nombreuses entreprises ont recours au télétravail, offrant au salarié la possibilité de travailler de chez lui sans avoir à se rendre sur son lieu de travail.

La puissance du numérique dans la mise en relation des personnes

La puissance du numérique facilite la mise en relation du client avec le fournisseur de bien/service. Cette proximité acquise grâce au développement du web et des smartphones simplifie l'identification de partenaires de confiance grâce à l'e-reputation et permet de retracer rapidement les échanges de prestations. En d'autres termes, il est maintenant plus facile d'établir de la confiance entre des parties qui ne se connaissaient pas.

Ce nouveau modèle permet la création de plateformes sur lesquels des amateurs, des professionnels ou semi-professionnels peuvent trouver des clients et offrir leurs services de façon sécurisée. Ces services sont souvent plus rapides et moins chers à mettre en place car les auto-entrepreneurs et les micro-entreprises sont soumis à moins de charges et de contraintes.

Conclusion

Les micro-entreprises et les auto-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux. Avec l'évolution constante du digital, que vous soyez un particulier, une micro entreprise ou bien employé dans un grand groupe, vous bénéficiez tous des mêmes outils. Cependant les avantages et la protection dont vous profitez ne sont pas les mêmes en CDI qu'avec le statut d'auto-entrepreneur.

Il appartient donc à chacun de faire un choix entre la stabilité d'un emploi en CDI ou la flexibilité que peut offrir l'auto-entrepreneuriat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2018 à 12:22 :
Bonjour,
Je ne comprends pas pourquoi vous faites une différence entre auto entrepreneur et micro entrepreneur ?
C'est la même chose !
Le seul terme à utiliser est micro entrepreneur et micro entreprise.
a écrit le 23/03/2018 à 13:49 :
Vous faites bien d'en parler mais n'allez pas assez loin dans les avertissements.

Attention, si vous avez un bon job, qui vous plait, avec un patron compétent (profitez en !), une bonne ambiance au boulot, réfléchissez vraiment avant de vous mettre à votre compte, maintenant ce genre de situations étant de plus en plus rares au final els gens se sentent obligés de se mettre à leur compte.

Je reste persuadé qu'un bon dirigeant est la meilleure solution cependant il est évident que face à ce désert de compétences économiques et politiques de nos responsables, une auto gestion semble vraiment bien plus adaptée afin de générer de la prospérité.

On demande aux gens de se mettre face à leurs responsabilités alors qu'à chaque fois qu'ils expriment leur avis, comme en 2005 sur le traité constitutionnel actuel que nous avons refusé mais qui est passé en force via nos politiciens traitres, on les ignore, forcément c'est pas comme ça qu'ils vont prendre confiance en eux et avancer hein.

Lithium pour nos dirigeants économiques et politiques svp, merci.
a écrit le 23/03/2018 à 12:14 :
Tous ces articles sur l' entreprenariat omettent ( par ignorance? ) de dire qu'un chef d'entreprise avec ou sans salarié doit avant tout commencer par trouver des clients , leur faire des offres, signer des commandes , réaliser la prestation ou vendre un produit et se faire payer ....et le plus difficile est de prospecter; sans clients pas de chiffre d'affaires et sans chiffre d'affaires l'entreprise n'existe pas ou plus !!! et là est toute la difficulté car la partie commerciale représente 80% du temps de travail !!!
a écrit le 23/03/2018 à 12:06 :
Ne nous leurrons pas , "faire un choix" !!! dans bien des cas il n'y a pas d'alternative ....c'est un choix par défaut

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :