Bandeau Women For Future

Paris Pionnières devient Willa et lance un manifeste pour l'inclusion des femmes dans la Tech

 |   |  1015  mots
(Crédits : James Weston)
Aujourd'hui 8 mars, l'incubateur Paris Pionnières devient Willa et invite tous les acteurs de la Tech à signer un manifeste engagé pour l'inclusion des femmes dans le secteur. Un engagement symbolique qui se veut accélérateur d'actions concrètes.

Depuis bientôt 13 ans, Paris Pionnières soutient les fondatrices de startups dans le secteur de l'innovation. Au total ce sont près de 350 startuppeuses qui ont été accompagnées par l'incubateur. Une ambition louable quand on sait que l'écosystème startup souffre d'un manque de mixité notoire : en France, seulement 10% des startups sont fondées par des femmes. C'est dire l'ampleur de la tâche pour rattraper le retard. Quant au secteur Tech, il est sans doute l'un des plus sinistrés ! Pas surprenant dans ce contexte que les Pionnières aient décidé d'accélérer le mouvement et de renforcer sa présence dans l'écosystème des technologies mais également sur tous les territoires. Car c'est là aussi la grande nouveauté de cette année 2018 : Willa by Paris Pionnières ouvrira un programme d'incubation à Nantes le 20 mars, puis à Nancy en fin d'année.

Voilà donc un « 8 mars » bien symbolique pour Willa, qui, fort de la Journée internationale des droits des femmes, en profite pour lancer son Manifeste pour l'inclusion des femmes dans la Tech : « Demain, l'innovation change de main ». Un Manifeste porté par des responsables politiques de premier plan, des dirigeants de grandes entreprises et des acteurs majeurs de l'écosystème qui, tous, appellent à des actions concrètes comme Allianz qui s'engage à accueillir au moins 20% de femmes dans les sélections de ses programmes d'accélération ou encore le festival FUTUR.E.S qui s'engage à ce qu'il y ait 50% de femmes parmi les intervenants des conférences de ses événements à Paris et en Afrique, 30% de femmes dirigeantes sur les projets exposés en 2019. Et bien sûr Willa qui par la voix de sa présidente Marie Georges s'engage à accompagner 150 femmes par an dans leurs parcours entrepreneuriaux et intrapreneuriaux et à étendre son action en régions dès 2018. Parmi les premiers signataires engagés, on compte également : Station F, BNP Paribas, La Mairie de Paris (Anne Hidalgo), Vivatech, The Refiners, Inmemori, The Galion Project, Axelle Lemaire, la Région Ile de France (Valérie Pécresse). Une action soutenue par Mounir Mahjoubi, secrétaire d'état chargé du numérique et Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, tous deux présents au lancement.

 ...................................................................................

DEMAIN L'INNOVATION CHANGE DE MAIN
Manifeste pour une croissance inclusive

Nous les startupeuses et startupers, nous les entrepreneures et entrepreneurs, incubateurs, fonds d'investissement, réseaux d'accompagnement, nous les entreprises françaises, petites, moyennes et grandes, nous les élu(e)s, appelons à bâtir maintenant un écosystème de l'innovation inclusive, dans lequel les femmes pourront révéler tout leur potentiel !

Nous vivons une occasion historique, un momentum pour la croissance. De partout, des volontés — féminines et masculines — se lèvent. Entrepreneures, elles osent, essayent, s'aventurent, ratent mieux pour réussir encore. Intrapreneures, elles proposent et font bouger les lignes de leurs organisations pour accélérer la transition numérique.

Cette fenêtre d'optimisme n'est pas qu'un état d'esprit. Elle agit déjà, produit des effets très concrets. Elle permet à la France de gagner deux places au classement mondial des nations les plus innovantes, devant les États-Unis. Elle dynamise notre croissance qui atteint un taux record en 2017, améliore notre climat des affaires, fait bondir nos levées de fonds.

Et cela, alors même que 10% seulement des startups sont fondées par des femmes et que ces entreprises ne recueillent que 7% du total des levées de fonds hexagonales. Cela veut dire que les gisements de création de valeur restant à exploiter dans notre pays sont immenses, pour peu que l'on mobilise la force créatrice des femmes, et toutes les forces créatrices issues de la diversité au sens large.

Nous sommes convaincus que mixité et diversité sont synonymes d'innovation, car l'innovation se nourrit de la différence. Plus les profils des innovateurs seront variés en genre, en origines sociales, en type de formation reçue, plus ils seront transgénérationnels et internationaux, plus le potentiel créatif sera grand, et plus les produits créés auront une chance de rencontrer les besoins du marché et de la société toute entière. Les entreprises comptant au moins une fondatrice sont 63 % plus performantes que celles fondées exclusivement par des hommes. C'est la preuve que l'inclusion n'est pas l'affaire d'une quelconque « bienveillance », mais un gage de croissance : les femmes comme les hommes ont tout à gagner d'un leadership plus inclusif, modernisant les codes du management et redessinant le fonctionnement des organisations.

La tech est aujourd'hui l'endroit par excellence où s'invente le monde de demain. Le numérique, l'intelligence artificielle, la robotique, sont autant de terres à conquérir pour ceux qui inventent les usages, produits et modes de vie à venir. Les femmes doivent absolument participer à cette conquête, et contribuer à dessiner ce monde de demain.

Enfin la France, parce qu'elle est une startup nation attractive pour les entrepreneur(e)s de tous les horizons, doit être un modèle en matière d'inclusion et montrer l'exemple en atteignant le plus rapidement possible une réelle parité dans la tech et l'innovation.

Nous connaissons la recette du succès. Elle a été testée avec succès à Paris, capitale européenne des startupeuses avec 21 % d'entreprises créées par des femmes. Elle repose sur la combinaison d'actions volontaristes — y compris les quotas de femmes dans les instances de pouvoir —, et d'un accompagnement clé des femmes dans les moments clés de leur parcours. Et parce qu'entreprendre ne se limite pas aux startups, mais concerne également les intrapreneures, il faut soutenir la transformation digitale des grands groupes en plaçant les femmes au coeur des processus d'innovation.

La marche à suivre est connue, les volontés résolues, l'objectif en vue. Nous croyons en l'expression conjuguée du futur et de la volonté au féminin, au bénéfice des femmes et des hommes.

Premiers signataires : WILLA, STATION F, LA MAIRIE DE PARIS, BNP Paribas, ALLIANZ, Le festival FUTUR.E.S, VIVATECH,THE REFINERS, INMEMORI, THE GALION PROJECT, AXELLE LEMAIRE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :