Xavier Niel rachète Orange Suisse à Apax pour 2,3 milliards d'euros

Par Delphine Cuny  |   |  426  mots
« NJJ Capital est un investisseur stratégique à long terme, détenu et géré par des professionnels des télécommunications avec une expérience avérée dans le domaine » fait valoir Xavier Niel. (Crédits : Reuters)
Le fondateur de Free s'offre le numéro trois helvétique des télécoms, revendu par Orange il y a trois ans. Il avait déjà tenté ce rachat à l'époque.

Faute de marché américain, Xavier Niel prend pied en Suisse. Le fondateur et premier actionnaire d'Iliad, la maison-mère de Free, vient de signer le rachat d'Orange Suisse au fonds Apax Partners pour la somme de 2,8 milliards de francs suisses, soit 2,3 milliards d'euros. Orange avait vendu sa filiale suisse à Apax en février 2012 pour 1,83 milliard de francs suisses (soit un peu plus de 1,5 milliard d'euros) à l'époque.

« Depuis 2012, lorsqu'Orange Suisse a été rachetée par les fonds conseillés par Apax, mon équipe et moi-même avons suivi de près l'évolution de l'entreprise. Nous avons observé la transformation réussie d'Orange Suisse sous la direction d'Apax.» explique Xavier Niel dans un communiqué conjoint.

« En tant que nouveau propriétaire d'Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d'Orange Suisse ainsi qu'à ses employés et sa direction. NJJ Capital est un investisseur stratégique à long terme, détenu et géré par des professionnels des télécommunications avec une expérience avérée dans le domaine. Leur objectif sera de partager et échanger les meilleures pratiques avec le management d'Orange Suisse. Finalement, ma plus haute priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l'environnement et les spécificités du marché suisse. »

Première tentative d'Orange Suisse fin 2011

La transaction réalisée par le milliardaire français à titre personnel au travers de sa holding NJJ Capital, est soumise à l'approbation des autorités, sa conclusion étant attendue pour la fin du premier semestre. Xavier Niel avait déjà tenté de s'offrir Orange Suisse fin 2011, en tandem avec Goldman Sachs.

Avec 2,1 millions d'abonnés, Orange Suisse est le numéro trois du marché mobile suisse, derrière Swisscom, l'opérateur historique, et Sunrise, avec lequel il avait essayé de fusionner en 2010. L'opération avait été bloquée par les autorités de concurrence, ce qui avait incité l'opérateur français à sortir de ce marché. Orange Suisse emploie 871 personnes.

Niel exportera-t-il la guerre des prix en Suisse ?

En octobre dernier, Iliad avait renoncé à son rêve américain de s'offrir T-Mobile US pour 15 milliards de dollars face au refus de l'actionnaire principal Deutsche Telekom. Xavier Niel a ausi acquis le petit opérateur Monaco Telecom en avril dernier pour 322 millions d'euros.

Xavier Niel introduira-t-il la guerre des prix en Suisse, un marché réputé plutôt cher ? La Bourse semble le craindre puisque l'action Swisscom dévisse de 5,7% depuis l'annonce de l'acquisition de son concurrent par l'iconoclaste magnat des télécoms français.

Article mis à jour à 16h.