Les tarifs des mutuelles vont augmenter mais moins vite que les années passées

Par latribune.fr  |   |  384  mots
Après 6,8 % de hausse moyenne entre 2007 et 2011, 8 % de hausse en 2012 : les tarifs des complémentaires santé devraient augmenter de près de 3% en 2014 (Crédits : Backbuilder)
En 2014, la hausse moyenne des contrats de complémentaires santé devrait se situer entre 2,5% et 3% contre 6,8% à 8% les années précédentes.

Après 6,8 % de hausse moyenne entre 2007 et 2011, 8 % de hausse en 2012 : les tarifs des complémentaires santé devraient augmenter de près de 3% en 2014, d'après une information des Echos. Ce qui constitue une hausse modérée si l'on compare à celles des années précédentes.

Une hausse des tarifs de 2,5 à 3% en 2014

Dans une interview accordé aux Echos, le président de la Mutualité française, Etienne Caniard, a été clair :

J'ai entendu la ministre de la Santé, Marisol Touraine, annoncer qu'il n'y aurait pas de nouvelles taxes ni de nouveaux déremboursements, donc pas de transferts vers les complémentaires. Dans ces conditions, l'évolution moyenne du prix des contrats sera celle des dépenses de santé, de l'ordre de 2,5 % à 3 % l'an prochain. Les hausses importantes que nous avons connues ces dernières années, largemement dues aux taxations, sont donc terminées.

Des propos qui font notamment référence au fait que Bernard Cazeneuve et Marisol Touraine, respectivement ministre du Budget et ministre de la Santé, aient envisagé d'augmenter les prélèvements des complémentaires santé à hauteur de 150 millions d'euros pour tout le secteur en 2014, afin de limiter le déficit de la Sécurité Sociale. Ce que Bercy a démenti mi-septembre. 

>> Comment Marisol Touraine compte redresser les comptes de la Secu en 2014

>> Complémentaire santé : la majoration d'impôt sur le revenu confirmée

" L'accord sur la sécurisation de l'emploi n'est pas la réponse à la généralisation de la complémentaire"

Concernant la généralisation à l'horizon 2017 des complémentaires santé, que François Hollande avait appelé de ses voeux l'an dernier. Etienne Caniard s'est montré sceptique à propos de l'accord sur la sécurisation de l'emploi : 

Tous les observateurs s'accordent à dire que la Sécurité sociale ne suffit plus pour accéder aux soins courants. Quand on regarde l'évolution des déficits, on voit bien que les complémentaires santé sont indispensables. Mais l'accord sur la sécurisation de l'emploi n'est pas la réponse à la généralisation de la complémentaire. (...) Sur ces 4 millions de salariés, seuls 400.000 n'avaient pas de complémentaires. Pour les 6% de Français qui n'ont pas de mutuelle, la généralisation reste à faire.

 

>> Pour aller plus loin : comparez les mutuelles