Comment Marisol Touraine compte redresser les comptes de la Sécu en 2014

 |   |  537  mots
Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, veute réduire les coûts de gestion des caisses de la Sécurité sociale de quelque 500 millions d'euros
Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, veute réduire les coûts de gestion des caisses de la Sécurité sociale de quelque 500 millions d'euros (Crédits : REUTERS)
Pour abaisser le déficit du régime général de 16,3 à moins de 15 milliards d’euros entre 2013 et 2014, la ministre des Affaires sociales n’innovera guère : de nouvelles recettes et une moindre hausse des dépenses de santé sont au menu.

A défaut d'inventer la martingale pour redresser rapidement et sans douleur les comptes publics, Marisol Touraine, qui présentait ce lundi sa stratégie national de santé, a décidé d'utiliser les bonnes vieilles méthodes pour assainir la situation financière du régime général de la Sécurité sociale et du Fonds de solidarité vieillesse qui devraient afficher cette année un déficit cumulé de 16,3 milliards d'euros.

Pour faire passer ce montant sous les 15 milliards en 2014, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014, que la ministre des Affaires sociales présentera jeudi, intègrera de nouvelles recettes parmi lesquelles un milliard d'euros engendré par la réforme de la politique familiale. Présentée en juin, celle-ci intègre la réduction du quotient familial. La réforme des retraites apporte aussi son écot : un milliard d'euros devrait être dégagé grâce à la fiscalisation des majorations de pension des retraités qui ont eu au moins trois enfants. La suppression de l'un des avantages fiscaux dont bénéficient les contrats santé complémentaires en entreprise devrait apporter un autre milliard à la Sécu et au FSV.

Les dépenses ne devront progresser que de 2,4% en 2014.

Du côté des dépenses, le gouvernement a fait preuve d'un peu plus d'imagination. Pour alléger le cout de la protection sociale, les 15 millions de retraités sont mis à contribution. Leurs pensions ne seront plus revalorisées en avril mais en octobre. Grâce à ce décalage de six mois, l'Etat espère un gain de 600 millions d'euros. Sans surprise, les dépenses de santé sont également dans le viseur.

Après avoir augmenté de 2,7% en 2013, elles ne devront progresser que de 2,4% en 2014. Cette décélération représente une économie d'environ 2,5 milliards par rapport à leur augmentation spontanée liée au vieillissement de la population et à la recrudescence des affections de longue durée (ALD) comme le diabète.

Les laboratoires toujours dans le viseur

Les espoirs de l'industrie pharmaceutique d'échapper à une nouvelle augmentation de leur contribution au redressement de la Sécu seront douchés. Une nouvelle baisse du prix des médicaments remboursés et le développement des génériques sont une nouvelle fois au programme des experts de la rue de Ségur où siège le ministère de la Santé.

En France, un médicament prescrit sur quatre est un générique. Au Royaume-Uni et en Allemagne, la part de marché de ces génériques dépasse les 60%. « Les mesures d'économie sur le médicament, qui représente 15 % des dépenses de l'Assurance maladie, et génèrent 56 % des économies, ont eu près d'un milliard d'euros d'impact en 2012 et en 2013 », rappelait le LEEM, l'organisation qui fédère les entreprises du médicament.

Enfin, la ministre compte réclamer à toutes les caisses de Sécurité sociale, toutes branches confondues, de réduire leurs coûts de gestion de quelque 500 millions. Comment ? Si le gouvernement poursuit la recette appliquée ces dernières années, il s'agira de poursuivre dans la voie de la dématérialisation et de la réduction des effectifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2013 à 14:47 :
Pourquoi ne croisez-vous pas les données du Système national d'information interrégimes de l'assurance maladie (Sniiram), avec les médecins psychaitres travaillant en libéral qui prescrivent depuis des années des hospitalisations (toujours justifiées...mais oui !) dans des cliniques psychiatriques dont ils sont actionnaires ou bien dont ils percoivent des rétrocessions via des "mandats (?)".
Cela ne doit pas passer inapercues des presciptions d hospitalisation privée dont les auteurs sont toujours les mêmes professionnels de santé au profit d'une seule clinique spécialisée ?
a écrit le 25/09/2013 à 21:54 :
Elle devrait en premier lieu songer à s'occuper de l'éducation de son fils :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-fils-de-marisol-touraine-incarcere-pour-extorsion-de-fonds-10-09-2013-3123123.php

Mais l'extorsion est peut être une affaire de famille.

Dans ce dossier, il y aura à n'en pas douter, une dose de :
- hausse de cotisation
- hausse de CSG
- déremboursement de prestation,
- déremboursement de médicaments ou d'actes.

Et oui, de mère en fils.

Et on ne parlera pas de famille fabius
Réponse de le 26/09/2013 à 10:55 :
Exact, en Suisse des élus démissionnent pour beaucoup moins que ça. (Je précise que à
droite aussi)Il reste peu de médicaments pour les vieux (dont je fais parti) de remboursables)
qu'elle continue le travail de Xavier B, comme cela on ira voir si l'au-delà existe. Le gros problème c'est le mensonge d'état, on additionne les retraites et les remboursements
maladies, la branche vieillesse est un gouffre elle paie les retraites de certains régimes
spéciaux, il faut dire à l'époque EDF avait fait un chèque très important, mais en vue
peut-être de vendre EDF ? (sous Sarko) Comment des élus, ont pu "sponsoriser les 35
heures" en prenant ce fric à la sécu ? Je me demande si la sécu est bien gérée ?. Nos
cotisations mutuelles doivent augmenter, alors que en Suisse ils vont rembourser le
trop perçu, et encore pas en totalité ?
a écrit le 25/09/2013 à 14:04 :
C'est facile . Elle sait se quelle doit faire en developant la délinquance de sa famille
a écrit le 24/09/2013 à 18:58 :
Peut-on une minute croire que Mme Touraine à la moindre compétence pour le job?
a écrit le 24/09/2013 à 18:33 :
les mauvaises dépenses sont trés importantes comme dans tout le secteur public. c dans l'R a récemment abordé le sujet : le tourisme hotelier des patrons de chu (font rentrer les malades le vendredi pour commencer à les traiter le lundi), la france a 30% de lits d?hôpital de plus que l?Allemagne, les prescriptions abusives de médicaments des docteurs, les soins inadaptés ou excessifs des chirurgiens, la possibilité de chirurgie ambulatoire...etc etc ce sont plusieurs dizaines milliards d'économies avec plus de services... et que font une fois de plus nous courageux politiques ? on ne touche à rien et on réduit les prestations, on augmente les impôts !!!! il gérent comme des cochons et ils détruisent le pays parce que les augmentations d'impôts tuent l'emploi
Réponse de le 24/09/2013 à 21:08 :
Pas évident de réduire ces dépenses, sauf à mettre un flic derrière chaque professionnel de santé pour vérifier le bien fondé de la prestation....
Réponse de le 24/09/2013 à 22:04 :
à Dur dur , la réalité c'est qu'il n'y a pas de flic du tout c'est pour ça que l'on voit tout les possibles même l'impensable .
a écrit le 24/09/2013 à 12:55 :
pas d'impôts mais peux être une petite taxe ....
ou une diminution de remboursement mais tout cela ne touche pas le pouvoir d'achat
a écrit le 24/09/2013 à 12:02 :
Il faut que la santé devienne un secteur marchand vu les sommes engagées , donc vaudrait mieux libérer ce secteur et l'ouvrir à la concurrence qui créerait des emplois et serait un nouveau poumon à l'économie. Puis-ce que les médecins sont libéraux ils faut les détacher de la sécurité sociale qui paie leur installation leur matériel et leur retraite d'où un immense trou financier dans les caisses. C'est dans de telle période que les choses peuvent se faire , alors du courage Mmes et Messieurs les politiques cela changerait.
Réponse de le 24/09/2013 à 21:14 :
La santé est déjà un secteur privé et marchand. L'installation des médecins n'est pas payé par la sécu, sauf dans régions désertiques ou ils touchent qq. chose. La retraite des médecins est payée par eux même et elle est très faible car ils préfèrent la capitalisation. Le trou de la sécu ne provient pas de ces dépenses mais du montant des remboursements des patients qui augmentent plus vite que les salaires sur lesquels est basé le financement de la sécu en grande partie.
a écrit le 24/09/2013 à 11:54 :
ce n'ait pas avec le tiers payant qu'elle va faire des économies, si les assurés ne paient que 5 ou 6 euros de leurs poches ou rien du tout , alors vont se multiplier les consultations pour pas grand chose chez les gens accros à l'inquiétude . Encore une mesure qui ne vat pas dans le bon sens , comme toutes les mesures prises par ses prédécesseurs en fin de compte n'ont fait qu' augmenter la charge financière à la sécu.
a écrit le 24/09/2013 à 11:33 :
Marisol Touraine comme tous les autres avant elle, ne fera que du bidouillage qui ne réglera rien. Pour les labos, au lieu de faire mine de s'y attaquer, que les pharmacies délivrent le nombre juste (mot si cher au socialiste) de pilules requises pour le traitement serait déjà un premier pas.
a écrit le 24/09/2013 à 11:27 :
Merci aux auteurs d'article ou aux personnes en charge de la mise en ligne de procéder à une relecture avant publication, pour éviter de laisser des fautes d'accord ou de frappe entacher le fruit de leur travail.
a écrit le 24/09/2013 à 10:15 :
Oui en virant 300 000 hauts fonctionnaires sur les 600 000, et en annulant la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973 qui oblige la France à emprunter aux banquiers avec intérêts sans passer par la banque de France et obliger la BCE à prêter aux états à taux 0%. On en à marre de ces politiques corrompus qui passent tous au tribunal les uns après après les autres.
a écrit le 24/09/2013 à 9:41 :
Moi j'ai la clé pour réduire a 0 : une seule consultation par an le reste a la charge du patient et si vous ne l'utilisez pas possibilité de la monayer. qui est ok?
Réponse de le 24/09/2013 à 21:24 :
Vous seriez surpris : les bénéficiaires cmu consomment moins de soins que la moyenne. Ce sont les cadres sup. qui coutent le plus !
a écrit le 24/09/2013 à 9:05 :
60 % des dépenses de la sécu sont représentées par l'Hopital, qui est extrèmement mal géré et organisé. Et curieusement, on n'en parle jamais, aucun effort sur cet item. Les lobbys hospitaliers sont très puissants (et votent à gauche)
a écrit le 24/09/2013 à 8:32 :
arretez la cmu et le rsa, les roms et autres africains viendront moins, il suffit d'aller aux urgences! si tu cotises ou si tu as cotise tu es soigné sinon tu vas aux officines Kouchner! Marisol ne bouchera rien du trou pas plus que la Bachelot avant elle.
a écrit le 24/09/2013 à 8:01 :
Hyper facile !!! avec l'inversion de la courbe du chômage ( la courbe, pas le chômage !!! ), tout sera possible et facile !!!!!
a écrit le 24/09/2013 à 7:16 :
BRAVO LA GAUCHE !
a écrit le 24/09/2013 à 1:51 :
Si les docteurs faiseurs d ordonnances, de grippe ou de rhume profitent de la dette asociale, baissez leur salaire! Les infirmières aussi! Et les représentants!
a écrit le 24/09/2013 à 1:46 :
Pour la sécu on peut faire deux choses : soit on dérembourse soit on fait travailler les gens. Puisqu on fonctionne sur la dette, pourquoi ne pas laisser filer ? Les obligations on peut en placer encore combien ?
a écrit le 23/09/2013 à 23:45 :
le titre de l article REDRESSER LES COMPTES DE LA SECU et ensuite vous écrivez passer de 16.3 milliard a 15 milliards en 2 ans voila encore du populisme et de la comme de bas étage .on est certains que les 1.3 milliards de baisse annoncé ne sont meme pas a la hauteur des incertitudes de croissances en clair ils ont décidé de continuer a faire des dettes et de surtout rien changer sauf faire de la com comme ce jours avec la fin du tiers payant chez les médecins les banquiers apprécieront !!!
a écrit le 23/09/2013 à 22:57 :
Allonger le délai de carence a 10 jours et parallèlement réduire les cotisations maladie. Voila qui réduirait le déficit, voire créerait un excédent et renverrait tous les profiteurs a leur responsabilite
Réponse de le 24/09/2013 à 21:31 :
Justement si ! Ils sont déjà habitués.
Réponse de le 24/09/2013 à 21:35 :
Je doute que beaucoup de monde puisse se passer de 10jours de paye sur 20jours travailles en moyenne par mois. Cela sera dissuasif pour les faux malades mais pour les personnes réellement fragiles...comment feront elles ?
a écrit le 23/09/2013 à 22:48 :
J'ose faire une comparaison avec les déclarations de cette dame qui est censée oui ou non soumise à l'isf , et qui me fait penser à un autre ministre autrefois mis en examen , donc inéligible pendant un certain laps de temps en France qui assénait ces propos par " droit dans mes bottes" , et cette ministre , avec ses déclarations du genre " il n'y a pas de tabou concernant les retraités et les personnes agées " , grace à la réforme de la politique familiale , le tiers payant sera étendu aux familles modestes : celles qui ne paient pas d'impots ? pour mon cas , j'aurai droit dorénavant à un prélèvement supplémentaire de 65 euros par mois , finalement , la solidarité , c'est puiser dans la poche des moins pauvres pour redonner aux plus pauvres , sous le regard goguenard des pauvres soumis à l'ignominie de l'isf : j'écris au second degré !
a écrit le 23/09/2013 à 20:38 :
Les lecteurs de LT ont déjà formulé, en vain, de nombreuses propositions pour réduire plus significativement le déficit de la sécu ... http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130913trib000784928/comment-faire-economiser-6-milliards-d-euros-a-la-secu.html
a écrit le 23/09/2013 à 20:31 :

La riche madame Touraine qui paie l'impôt sur la Fortune,cela ne la dérange de spolier les retraités,les familles et tant d'autres pour redresser la Sécu.Cette dame se dit Socialiste ,proche du peuple,alors là ,chapeau,Merci !!!!!
a écrit le 23/09/2013 à 20:21 :
Mme Touraine si vous pensez baisser les dépenses en mettant le tiers payant c'est que vous êtes encore plus nul que ce que je pensais .Je vous remercie d'avance pour les futures hausses de taxe et impôt que nous allons subir pour compenser vôtres incompétences.Vous prenez vraiment le peuple pour des b?ufs.
a écrit le 23/09/2013 à 19:58 :
Effets d'annonce permanents, relayés par des médias globalement pro-socialos = Dogmatisme au pouvoir et, dans certains cas, tyrannie instituée, voire institutionnelle ! Rétablir, un tant soit peu, la courbe des dépenses de la SS pourrait trouver son fondement dans l'arrêt définitif de la couverture sociale généralisée pour les personnes qui gagnent leur vie en travaillant et des prestations peu légitimes (cures thermales, par exemple...). Et dans le maintien de l'attribution de cette couverture sociale (santé) sous conditions pour les non-travailleurs (victimes du chômage devenus RSAstes, laissés-pour-compte...). Je sais, ce point de vue peut paraître "épouvantable" à des générations de Français biberonnés dès la maternelle par la République "bienveillante" (et en décadence depuis une bonne dizaine d'années). Mais il serait temps de se réveiller !
a écrit le 23/09/2013 à 19:55 :
Déremboursement des placebos comme l'homéopathie..??Pourquoi pas?.libre aux gens de payer 10 fois plus chers en non remboursé ex: NUROFEN (bte de 12 )10 fois plus cher que l'ibuprofene (bte de 30) remboursé c'est pourtant la même molécule...!!
a écrit le 23/09/2013 à 19:52 :
dire que cette incapable paie l'impot sur la fortune et qui se permet de sabrer les retraités,cette dame est socialiste,elle ferait mieux de s'occuper de son fils,un voyou car elle n'a pas était capable de bien l'élever,une de plus donneuse de leçons,vivement que l'on vire ces socialos avant que nous soyons tous des sdf
a écrit le 23/09/2013 à 19:51 :
Wow, super spectaculaire le redressement. C'est sous réserve de "reprise" et de diminution réelle du chômage ?
a écrit le 23/09/2013 à 19:34 :
Je connais une méthode bien meilleure : répéter inlassablement aux français (surtout aux franchises-chais en duty-free finissant en virage fatal sur l'aile à Roissy ou ailleurs...) ; de se convaincre d'être créateur de chaque énergie vécue en leur vie (l'étant déjà même sans prier Dieu, qu'avec leurs dits-eus sans amour de soi et des autres...) ; et de libérer copieusement toutes leurs "MAL-AAA-DITS" en respirant profondément sans pensées négatives (environ 85% de nos pensées le seraient rien qu'en pensées "courre-rentes") !§!
a écrit le 23/09/2013 à 19:01 :
p'tain bientôt plus coca (1er prix) devant la TV , ni de hachis parmentier (1er prix) .... j'attends de voir les français dans la rue !... ni d'allocs (c'est vrai qu'en France on fait des mômes pour du fric (pas tous) ! looooooooool
a écrit le 23/09/2013 à 18:58 :
Un socialiste qui redresse des comptes ? Cela ne s'est jamais vu... Mdr
a écrit le 23/09/2013 à 18:48 :
Ils vont inverser la courbe du déficit de la sécu d'ici fin 2014. :-)
a écrit le 23/09/2013 à 18:36 :
DANS LES HOPITAUX LE PLUS GROS GACHIE EST DANS LE CHANCHEMENT DES MACHINNES QUI NE SONT PAS VIELLES MAIS QUE L ON CHANGE PARCEQUE IL FAUT DEPENSE LE BUJET ANNUEL POUR OBTENIR UN AUTRE BUJET EQUIVALENT L ANNEE D APRES ,,???
a écrit le 23/09/2013 à 18:34 :
Ben simple ou supprime le de remboursement des medocs et on augmente les cotise des 45% des plus riches, comme ca le reste y continueront de voter socialo ! c'est simple non ?
a écrit le 23/09/2013 à 18:32 :
Rendez nous de notre liberté de cotisations
a écrit le 23/09/2013 à 18:27 :
heureusement que nous sommes passés à l'euro...100 M de francs...et même en euros 1 M...c'est mille millions...On est quand même dans le pure délire avec ces sommes, et waouh une économie de 1.3 milliards...qui ne sera pas tenue....nos politiques de ces 30 dernières années seront la risée des historiens futurs....Diriger c'est décider pour le bien du pays, par pour plaire à tout le monde....et in fine personne cf les récents sondages...
a écrit le 23/09/2013 à 18:22 :
suppression des jours de carence pour les fonctionnaires ... nous sommes sur la bonne voie ! sic
a écrit le 23/09/2013 à 18:14 :
les hopitaux, c'est 60% du budget avec les gabegies que chacun connait, mais il ne faut pas toucher aux postes des amis syndicalistes et autres fiefs des barons politiciens locaux, hein? quand ils auront gratte les fonds de tiroir ( dans tous les sens du termee fond(s) !) il faudra s'attaquer au dur du sujet en presentant un projet ambitieux pour 2025, voire 2225...
a écrit le 23/09/2013 à 18:02 :
qui vat stopper ce pouvoir qui ecrase le peuple ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :