Législation, impôts, manque de talents, voilà les freins à l'entrepreunariat

 |   |  309  mots
Les entrepreneurs du Monde entier réunis au WEF se sont mis d'accord sur ces trois grands démons, par delà les différences nationales et leur environnement économiques.

Le petit artisan de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) se serait frotté les mains de contentement, ce vendredi 14 novembre entre 8 et 10 heures s?il avait entendu l?aréopage d?entrepreneurs du monde entier. Réunis pour le World entrepreneurship forum (WEF), ces dirigeants d?entreprises ont émis des récriminations identiques aux siennes, tasse de café en main et viennoiseries (délicieuses d?ailleurs) dans l?assiette du petit-déjeuner de travail destiné à déterminer les défis qu?ils affrontent dans leur environnement économiques respectifs.

Du Cameroun à l?Inde, de la Chine à l?Argentine, des Etats-Unis aux Pays-bas, ils sélectionnent trois grands freins à leur activité : la législation, les impôts et le manque de ressources humaines de talent, créatives et adaptés à l?entreprise de petite taille souple et agile. Certes, les acteurs de l?économie de réseau ajoutent à ces trois grands démons l?absence de reconnaissance de l?entrepreneur par la société. Evidemment, ceux de l?économie « coordonnée », en vigueur en France et en Allemagne, ajoutent les inégalités entre les grandes et les petites entreprises et le manque de formation à la créativité dans les universités et les grandes écoles. Et les tenants de l?économie « libre » incriminent le « credit crunch » et les difficultés à maintenir la performance d?une organisation.

Tous sont d?accord. Un seul point de débat : la corruption. Est-elle un frein au business ? Oui, pensent les pays à économie coordonnées et les hérauts de l?économie en réseau. Non, affirment ceux qui vivent en économie « libre », essentiellement des Américains, qui ont oublié la naissance de Las Vegas et l?effondrement de leurs caisses d?épargne dans les années 90. La corruption ne sera pas retenue comme un frein. Ce n?est effectivement pas le souci du petit artisan de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron).

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :