Le statut d'auto-entrepreneur entre en vigueur ce 1er janvier

 |   |  202  mots
Tous les textes relatifs au statut de l'auto-entrepreneur ont été publiés au Journal officiel, permettant une entrée en vigueur de ce régime le 1er janvier, s'est félicité ce mercredi le secrétaire d'Etat chargé des PME, Hervé Novelli. 40.000 personnes ont déjà manifesté leur intérêt pour ce statut.

Le dispositif de l'auto-entrepreneur permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité complémentaire pour augmenter leurs revenus. "Tous les textes réglementaires d'application nécessaires au lancement du régime de l'auto-entrepreneur sont parus, permettant une entrée en vigueur effective du régime dès le 1er janvier 2009", souligne ce mercredi un communiqué de Bercy.

"Pour devenir auto-entrepreneur, il suffira de se rendre sur le site www.lautoentrepreneur.fr et de remplir en ligne une déclaration unique d'activité", rappelle ce communiqué. "C'est sur ce portail que l'auto-entrepreneur pourra également déclarer son chiffre d'affaires mensuellement ou trimestriellement. La déclaration d'activité pourra également être effectuée directement auprès du Centre de formalités des entreprises, ou être envoyée par voie postale", ajoute-t-il.

"Ce régime rencontre un très grand engouement avant même son entrée en vigueur: plus de 40.000 personnes se sont déjà inscrites sur le site d'information dédié à l'auto-entrepreneur pour recevoir le jour J toutes les informations pour se déclarer", s'est félicité Hervé Novelli, cité dans le communiqué. Le secrétaire d'Etat espère que fin 2009, "200.000" Français auront opté pour ce statut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bcp moins clair que dit si votre revenu depasse un ceratin montant, il faut soit changer de statut soit réintegrer l'ensemble des revenus au titre des bcn ou bic dans votre irpp
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce statut est la meilleure innovation salariale française depuis la fin de la guerre : en fait c'est mieux que le CPE, et en plus c'est à vie........les secteurs qui vont l'adopter verront leur compétivité salariale s'améliorer, avec un net profit pour le salarié qui retrouvera aussi un meilleur entrain : arme excellente contre les délocalisations et pour améliorer notre système social qui s'est engourdi dans ses références archaïques.....
Toutes nos félicitations à ce Monsieur NOVELLI.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faut-il vraiment posséder une voiture pour exercer ce statut d'auto-entrepreneur?
Et pour ceux dont le métier n'a rien à voir avec la mécanique, alors??...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
au contrôleur: c'était de l'humour!...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il y a une ambiguité dans ce statut: il est prévu une éxonération de taxe professionnelle pendant trois ans. Et après? or, la TP minimum variable selon les localité peut atteindre 500 euros; ce qui n'est pas rien pour quelqu'un qui veut, selon l'esprit du statut,s'assurer un revenu complémentaire. par exemple, un retraité qui réalisé un CA de 3000 euros par une petite activité commerciale se vérait amputer son revenu de 420 euros au titre des charges sociales et de l'IR (14% de CA)+ 500 euros de TP, soit pratiquement la totalité de son revenu fiscal (30% du CA en régime microfiscal)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un artisan retraité, qui a touché une indemnité de départ du RSI n'a plus le droit de travailler, selon la règlementation actuelle, ...
S'il désire, vu sa retraite minuscule, exercer une autre activité pour survivre, aura-t-il le droit de le faire en tant qu'auto-entrepreneur ?
( La FRANCE est spécialisée dans les règlementations qui se contredisent, ... )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
http://devenirautoentrepreneur.eu/ est un site très complet pour trouver toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l?auto-entrepreneuriat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Amis entrepreneurs, ne négligez pas la SARL(EURL) de base avec un petit capital (5000) euros par exemple.
1.C'est difficile d'envisager la création d'entreprise sans un petit capital.
2.La SARL n'est pas très dure à gérer au niveau comptable et fiscal. Le droit de la SARL est bien établi, il y a un bon niveau de sécurisation juridique.
3. Un expert comptable qui s'occupera de la compta-fiscal-social peut couter 500 euros par an et vous débarrasser des tracasseries et vous laisser vous concentrer sur le business.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La plus grande prudence est requise. Les parlementaires doivent se remettre au travail pour reprendre leur travail inachevé. EN l'etat, ce statut fait beaucoup penser à la société à 1 ? de capital. Ce statut présente de nombreux risque élevés de conflits pour les salariés, les prudhommes vont être envahis de licenciements abusififs sur fond de déloyautés au regard des contrats de travail ou des conventions collectives, pour les chomeurs grand est le risque qu'ils se retrouvent au RMI très rapidement, pour les étudiants, ils risquent dese brûler les ailles et d'être vaccinés pour longtemps de leur fibre créative. DE SURCROIT, les parlementaires et les ministres concernés ont RATE LE COCHE, ils auraient du exonnérer les 50 000 premiers Euros de Chiffre d'Affaire de toutes charges sociales pour que ces TPE souhaitées prennet leur envol, A L'EVIDENCE, les politiques n'ont pas compris que les premiers Euro de chiffre d'affaire ne sont pas des revenus mais des retours sur investissements qui restent à valoriser pour en dégager des revenus. DECIDEMENT, NOS POLITIQUES SONT TRES DECEVANTS, avec leurs idees fumeuses et leurs travail inachevé, LA FRANCE N'IRA PAS LOIN !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Retraité depuis une quinzaine d'années, je ne suis pas concerné personnellement; toutefois, je suis consterné par trop de commentaires désabusés, ironiques, totalement négatifs. J'espère qu'il s'agit de personnes qui n'ont pas le ressort nécessaire pour se prendre en main et que nombreux seront qui choisiront de rebondir: bon courage et bonne chance à eux; ils ont raison d'y croire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
peux t-on etre auto entrepreneur en exercant le metier de
negociateur ( pour un agent immobilier qui lui fait partie des professions reglementees)
des infos contradictoires emanent des edervices CCI
qui peux repondre ? merci
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
peut- on m'envoyer les textes concernant ce nouveau statut par mail à
cath;drouin@wanadoo;fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bjrs ma liquidation judiciaire date de 2003 il ya l'actif nécessaire pour mes créancier,et pourtant elle n'est toujours pas clôturé,j'accumule petits boulot et ri,car j'étais en nom propre,je pourrai pourtant gagner de l'argent avec cette méthode, mais encore une fois je ne pense pas que cela aide les personnes vraiment en difficultés .pouvez vous me répondre a se sujet merci . lited 37@hotmail.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ENCORE UNE PORTE OUVERTE POUR QUE MR TOUT LE MONDE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
HTDTYFGCVJ
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La créativité du ministre des PME est sans limites, en effet après l'auto-entrepreneur, on verra apparaître le "vélo-entrepreneur", puis le "pieton-entrepreneur". Il y a fort longtemps que le régime de la "micro-entreprise" a été mis en place et a été largement utilisé. Les apports du nouveau système, hormis sa dénomination bling-bling, vont rapidement montrer leurs limites : on est déjà en panne pour reçevoir les professions libérales dès le premier jour de lancement?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
moi je dit bravo !! a se new statu ,pour les raleurs les comptables les socialistes frustré ben chaqun sa ..... alors reflechisé pour le bien de tous et non pas pour vos propres interée .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ry
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
Pouvez-vous m'adresser par mail les textes officiels de ce nouveau statut de l'auto-entrepreneur, à famille4m@free.fr; et est-il possible d'avoir accès à ce stataut tout en étant fonctionnaire à temps partiel ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
un fonctionnaire peut il pofiter peut il etre autoentrepreneur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
JE VOUDRAIS SAVOIR CI ETANT TRAVAILLEUR HANDICAPE J AIS LE DROIT DE POUVOIR PROFITER DE CETTE NOUVELLE MESURE POUR ME METRE A MON COMPTE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION DE MAISON ET D APPARTEMENT ;
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Entreprendre et créer des richesses est notre seul solution, toutes les actions qui l?encouragent sont souhaitables. Il faut absolument quitter la politique de l?assistanat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour à tous ...je suis de gauche (pas frustré du tout)
Et moi aussi je dis bravo a ce nouveau statut...enfin on pense a ceux qui ne veulent pas devenir millionaire mais vivre simplement avec un revenu raisonnable...
Je demande a tous ces raleur de lire le texte les forums et d'essayer de comprendre avant de raler..
De ma petite experience d'entrepreneur je ne dis pas merci a tous ceux qui ont creer les autres statut ...compliqué invivable...
Ce nouveau statut est une aubaine pour celui qui veulent creer ...Alors MERCI à Monsieur Novelli et au createur de ce statut .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je dis bravo à cette idée, il faut tenter.
la ferme! à tous les pessimistes qui ont déjà un job sûr, pas de difficultés financières ou qui n'ont rien d'autre à faire que de foutre en l'air les idées qui ne sont pas les leurs, n'ont ils pas compris ces râleurs qu'ils commencent à nous gonfler.
C'est un bon encouragement et un espoir de se faire soit même quand on ne trouve pas l'aide à l'emploi qu'on espère.
On n'est jamais aussi bien servi que par soi même et l'état nous en donne l'occasion et les outils.


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Entreprendre et créer des richesses est notre seul solution, toutes les actions qui l?encouragent sont souhaitables. Il faut absolument quitter la politique de l?assistanat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Demandeur d'emploi, j'attendais ce statut avec impatience pour créer mon activité en mobilisant mes compétences dans le conseil en communication. La CIPAV (caisse d'assurance vieillesse des libéraux) est hélas le seul organisme qui n'ait pas réussi à suivre cette évolution empêchant de fait l'inscription de la plupart des professions libérales. Le conseil en communication étant considéré comme tel, cette nouvelle liberté d'entreprendre ne m'est pas accessible. Dommage car j'avais bien l'intention de sortir ainsi de l'assistanat et d'exercer mon métier au grand jour...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout est prêt sauf l'autorisation de la CIPAV et ma demande a été déclarée irrecevable. Il faudrait donc d'autres Décrets
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je croyais que, conformément à la hiérarchie des normes la CIPAV devait appliquer la Loi !!! Je me suis trompée et mon dossier a été rejeté. Belle amélioration pour tous ceux qui voulaient travailler en pleine légalité...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne idée,mauvaise donne.Retraité depuis le 01/01/2009 et devant prendre en compte le revenu de référence de 2007 puis 2008 il est impossible de bénéficier du versement libératoire de l'impôt et des avantages qui en découles jusqu'en janvier 2011,alors que c'est maintenant que j'aurais besoin d'un complément de revenu.Ce n'est certainement pas de cette façon qu'ont pourra remettre les retraités au travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour avoir demandé plus de renseignement à une Chambre de Commerce et une Chambre
des Métiers dans le Var, je peux vous dire que rien n'est prêt sur le terrain. Personne n'a pu me dire quand ce statut sera disponible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :