Le moral des industriels français reste bas

Le moral des industriels français a de nouveau marqué le pas en décembre, se stabilisant à un niveau toujours bas (89 points) pour le troisième mois consécutif. Dans les services, l'Insee note une stablisation du climat des affaires,

2 mn

Le moral des industriels français a de nouveau marqué le pas en décembre, se stabilisant à un niveau toujours bas (89 points) pour le troisième mois consécutif, après la lente remontée entamée au printemps, a annoncé l'Insee ce vendredi.

Cet indicateur synthétique du climat des affaires avait touché un plancher depuis sa création en mars à 69 points, après quinze mois de dégringolade continue. Depuis lors, il s'est redressé, se rapprochant mois après mois de sa moyenne de longue période (100 points) sans toutefois réussir à retrouver ce niveau.

Il plafonne depuis le mois d'octobre à 89 ou 90 points. Pire, l'"indicateur de retournement" calculé par l'Insee "se situe désormais dans la zone indiquant une conjoncture défavorable", précise l'enquête.

Si les industriels interrogés portent un jugement satisfaisant sur leur activité des derniers mois et que les stocks restent très inférieurs à leur niveau de longue période, les carnets de commandes sont toujours considérés comme "très peu étoffés". En particulier, le niveau des carnets de commandes étrangers se dégrade sensiblement en décembre, souligne l'Institut national de la statistique.

Les perspectives personnelles de production se dégradent également, les industriels anticipant un léger ralentissement de leur activité au cours des prochains mois.

L'opinion des chefs d'entreprise sur l'activité de l'industrie dans son ensemble s'effrite aussi mais reste proche de sa moyenne de long terme.

Par ailleurs, dans les services, l'Insee note une stablisation du climat des affaires, à 87 points, très au-dessus de ses étiages de mars et avril à 60, mais qui marque un pallier dans son redressement. Les entrepreneurs sont toutefois plus optimistes à la fois sur l'activité des derniers mois et sur celle des mois à venir. Et en matière d'emplois, hors intérim, les créations, encore basses, se redressent un peu.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.