2010, année de la réforme des retraites pour Nicolas Sarkozy

 |   |  461  mots
Nicolas Sarkozy a donné rendez-vous aux partenaires sociaux le 15 février, afin de fixer ensemble le calendrier social 2010, dont l'un des principaux dossiers, et des plus délicats, sera celui de la réforme des retraites.

Nicolas Sarkozy, qui présentait ses v?ux aux partenaires sociaux ce vendredi, a donné rendez-vous à ces derniers le 15 février pour une réunion où ils arrêteront conjo la liste des dossiers à traiter et leur calendrier. Nicolas Sarkozy a ainsi cité comme l'un des principaux dossiers de 2010 "l'adaptation de la protection sociale au défi du vieillissement", défi d'autant plus grand que la crise a mis à mal les finances sociales de la France, a-t-il souligné.

"Cela fait cinquante ans que nous gagnons un trimestre d'espérance de vie par an", a-t-il dit. Mais cette "bonne nouvelle" doit conduire à se pencher sur le système de retraite. Il a rappelé qu'il s'était engagé en juin, devant le parlement réuni en congrès à Versailles, à organiser un rendez-vous sur les retraites en 2010, rendez-vous qui inclura la question de la pénibilité du travail.

Réforme de fond ?

Les leaders syndicats se sont déjà émus d'une éventuelle précipitation du gouvernement sur la question. "Est-ce qu'on est prêt à mettre tout sur la table, à faire une vraie réforme qui dure en tenant compte des jeunes, des seniors, de la pénibilité ?", s'est interrogé le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque. "Si on veut bâcler les choses et sanctionner les salariés en déplaçant l'âge de départ à la retraite, la CFDT n'acceptera pas cette démarche", a-t-il ajouté.

"Si on fait une opération blitzkrieg sur la retraite, cela ne passera pas", a averti pour sa part Jean-Claude Mailly (FO). Pour le leader de la CGT, Bernard Thibault, "la situation sociale ne se prête sans doute pas à un chef de l'Etat partant sabre au clair sur des réformes, sur des projets qui seraient loin de faire consensus".

La question de l'âge de la retraite devrait être l'un des points durs du débat. Au Sénat, mardi, le ministre du Travail, Xavier Darcos, a annoncé la couleur : "Diminuer le montant des pensions, je vous le dis clairement, serait inacceptable. Quant à l'augmentation des cotisations, j'observe que nous avons déjà le niveau de cotisation le plus élevé d'Europe [...] Je le dis donc sans ambages : dans un pays dont l'espérance de vie s'accroît d'un trimestre chaque année, nous n'avons d'autre solution que de travailler plus longtemps."

Parmi les dossiers de l'agenda social de 2010, Nicolas Sarkozy a également cité la question de la dépendance - le "cinquième risque" -, qui représente un défi financier, médical et humain ; et celle de l'emploi, qui restera sa priorité et "le coeur" de l'action gouvernementale, bien certains leaders syndicaux aient déploré qu'il n'ai pas plus approfondi le sujet lors de ces voeux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2010 à 8:32 :
pas d'accord pour la personne qui demande de foutre la paix au gents qui partent a la retraite a 50 ans comme les conducteurs de trains son exemple de dire que cela est penible de travailler de nuit ou avoir des horaires decaler, il y a d'autres travail plus penible que celui là surtout dans le privé je suis aide soignant mon salaire n'ai pas de celui d'un conducteur de train malgré les primes de week-end et les jours feriés les horaires decalés penibilitées rencontrés tous les jours avec peut de moyens, alors pour que tous le monde gagne dans cette histoire de retraite il faudrai que chacuns arrete de tirés les couvertures de son côtés tout le monde au même niveau
je pense qu'il serai bien de remettre la france au travail au lieu de payer de gents a rien foutre de la journée.
a écrit le 05/02/2010 à 1:02 :
Les retraites en déficit ? Pas compliqué à résoudre le problème ! Il faut qu'on assume complètement notre système par répartition. En fait, c'est un système très similaire à celui de l'assurance maladie, où l'on cotise en fonction du salaire. Mais est-ce que pour autant les médicaments sont mieux remboursés par la Sécu pour les riches qui ont beaucoup cotisé? Bien sûr que non ! La solution est donc : une retraite identique pour tous, égale au SMIC. Non seulement la caisse sera bénéficiaire, mais aussi on redonnerait une dignité à tous ceux touchant des retraites de misères. Est-ce qu'une assiette de soupe d'un riche coûte plus cher que pour un pauvre ? Pas du tout, tout comme les médicaments. Alors pourquoi vouloir "récupérer ce qu'on a cotisé" ? Ce n'est pas ça la répartition. Mettons fin aux égoismes ! Et si un SMIC suffit pour un actif, ça devrait aller aussi pour un retraité, non ? Sans compter qu'à la retraite on n'a généralement plus de charges comme les remboursements ou les études des enfants.
(et pourtant je touche 3 fois le SMIC donc ce que je dis ne m'arrangerait pas financièrement)
Malheureusement ce que je dis ne sera jamais voté et même pas évoqué par les Assemblées ou les politiques, ils ne sont pas assez intègres et surveillent leur future pension.
a écrit le 30/01/2010 à 16:02 :
Un bon retraité est un retraité mort
Depuis le début de 2010, les entreprises ont une obligation de mettre en place en place un plan pour le travail des séniors.
Travailler à plus de 60 ans n?est pas le plus souvent un choix mais une nécessité.
-une nécessité pour le gouvernement.
-une nécessité pour sauver le système de retraite.
Travailler plus pour gagner moins et vivre moins longtemps.
Les Français s?inquiètent pour leurs retraites, avec raison. Ils ont bien compris qu?il voudra travailler plus sans garantie d?avoir une retraite.
Pour arriver à la solution finale, l?extermination de la race des retraités. Pour cela le gouvernement vat pousser les actives à travailler jusqu'à la mort, la veille de partir en retraite serait l?idéale.
Cette solution règle une fois pour tout le problème des retraites.
Mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais plutôt les consommateurs ; la plus part de nos politiciens font tout pour nous démontrer qu?il n?y a pas d?autre solution et nous montre le bon exemple en mourant pendant leurs mandatures, à la seule différence qu?il ont une retraite en or, ce qui n?est pas le cas de la plus part des citoyens.
3REGLESCITOYEN.OVER-BLOG.COM
a écrit le 29/01/2010 à 11:57 :
en se qui concerne la retraite au lieu de repousser l'age de la retraite ,et vouloir faire travailler les séniors d'avantage ,le gouvernement ferais mieux de laisser partir les gens quand il ont leurs années de cotisations suffisants,de les laissers partirs,par contre il ferait mieux de s'occuper des jeunes qui sont sur le marché du travail qui n'ont jamais travailler au lieu de payer du chômage au jeune qui se trouve souvent en fin de droit cela serais certainnement plus productif de les mettre au travail que de payer du chômage,ou du rsa,au moins il y aurais des cotisations d'assurées pour les retraitées nouveaux ,et l'avenirs de la france serait assurer
a écrit le 24/01/2010 à 8:29 :
On ne peut déterminer la notion de pénibilité dans le travail d'une manière générale. En ce qui me concerne, "l'esprit" me pousse à continuer de travailler mais le fait est que "le corps" ne suit plus! Par conséquent, tout dépend des individus et de leurs ressentis. On constate aussi une disparité à propos de la durée effective du travail dans une carrière. Par exemple, on sait que l'Etat français aime et choie ses fonctionnaires gradés qui ne bossent que 15 ans pour les hommes, quant aux enseignants:" Ce sont tous des fainéants" Bien sûr, notamment par leurs vacances qu'ils paient car si par exemple, les autres fonctionnaires ont un traitement de 2000 ?uros par exemple, l'équivalent pour un enseignant sera de 1650 ?uros et ça peu de de gens le savent. La loi de 2003 nous a déjà considérablement pénalisés alors, que faire quand les gens fortunés délocalisent? Tout le problème est là. Trop d'impôt tue l'impôt, alors, quand le peuple français prendra-t-il chaque problème à bras le corps au lieu de "refaire le monde autour d'un repas bien arrosé" sans que rien ne se concrétise? Si on continue comme cela, les français qui voudront bosser iront à l'étranger ( ils l'ont déjà fait et ça continue) et les autres toucheront ce à quoi ils pensent avoir droit; nous passons notre temps à reculer et ça fait peur! Signé, un français qui ne croit plus en la politique surtout dans notre Mère Patrie que nous aimons tant!
a écrit le 23/01/2010 à 18:57 :
j ai 58 ans j ai travailler dans les caves remplir des palettes de bouteilles dans l humidité je suis une femme aux doigts deformes j ai travailler a l age de 14 ans j ai eu 3 enfants recompense apres le chomage pas un centime mon mari travaille un revenue donc je n ai rien a dire j attend ma retraite je suis tres en colére quand j entend ses personnes dire que l ont peut travailler encore + faites le boulot que j ai fait et apres en parlera vous qui n etes pas fatigués et je m arrete la trop a dire révolté- de votre avis pat80-tito -paulo tous ensemble
a écrit le 21/01/2010 à 13:10 :
effectivement l'on comprend qu'il faille réformer le système des retraites, néanmoins, ne devrait-t-on pas trouver d'autres modes de financement plutôt que de sans cesse taxer ceux qui travaillent; La TVA est aujourd'hui de 19,60% ne devrait-t-on pas prélever quelques points (3 ou 4%) pour couvrir ces déficits chroniques. Le manque à gagner sur la TVA pouvant être largement compensé par des économies au niveau central et collectivités locales. Il y a du gaspillage et souvent des choses inutiles.
a écrit le 19/01/2010 à 17:04 :
Bonjour ---- 43 ans dans le batiment fin 2010 --2 à 3 mois d'arrêt maladie au total - j'ai de l'arthrose cervicale + arthrose aux genoux une paralysie phrénique - Des revenus à pleurer -Quand vous remettez votre veste mouillée aprés le casse croute de midi pour remonter sur l'échaffaudage - Surtout n'écoutez pas les infos avant - Vous risquez de tomber - ET DE UN La retraite à 60 ans c'est pas tabou - Les Allemands vont jusqu'a 67 ans - Il faut travailler + nous le devons aux générations à venir (la pas compris les jeunes n'ont rien a faire "ceux qui réellement cherchent du travail " je ne parle pas de ceux qui fument des pétards dans le hall de la NPE)si si ça existe. Et en plus si on vous joue la déroute du PS ; un air de clearstream (histoire de croc de boucher à pleurer) -- Ou en dessert une plaidoirie du chef - Ben vous TOMBEZ!!!----- CE N'EST PAS MON RAISONNEMENT HABITUEL ----Mais la!!!! je suis au bout ------- NON moi je ne vais pas faire une fixation sur les avantages des uns ou des autres SNCF par exemple - Sur ce.....Bonne soirée à tous ((oufff!!!ca soulage))
a écrit le 19/01/2010 à 15:00 :
donnez du boulot aux jeunes et foutez la paix aux seniors messieurs les reformateurs. piquez donc l argent aux crapules du cac 40 ok
a écrit le 19/01/2010 à 13:15 :
pas d'accord avec celui qui jalouse la SNCF:les conducteurs qui partent à 50 ans;je suis de cela;J'estime que quequ'un qui n'a pas eu de vie de famille ;les niuts dehors:les dimanches et fetes à rouler a le droit d'avoir qu'elques compensations; par contre je ne suis pas d'accord avec la méthode de SAKOSY:laFRANCE est en train de sombrer;
a écrit le 19/01/2010 à 11:40 :
41 ans de cotisations en 2012, très bien il faut que ce soit impossible de partir avant pour TOUS les français et il n' y aurra plus de déficit. Faites le calcul !
a écrit le 19/01/2010 à 6:20 :
j'en suis a ma 39éme année de cotisation et j'ai 56ans j'en ai un peu marre de voir toute ses difference pourquoi ne peut on pas demander a tout les salaries de donner 40ans de leur vie au travail(joli contrat)et aprés d'avoir le choix de continuer mais ça doit etre trop simple
a écrit le 18/01/2010 à 21:29 :
nos gouvernants ne risquent pas d être fatigues,ils profitent de nos sous ,la preuve que cela doit être nourissant puisque dans les emicycles nous ne voyons que des vieillards bien grassouillés, donnons leurs une pelle et une pioche et travaillez messieurs ,vous verrez que vous ne tiendriez pas si longtemps que ca !
a écrit le 18/01/2010 à 17:59 :
je suis sénior j'en suis à ma 39 ° année de travail, et je travaille mais en me remettant en question, d' employeurs,... en clair je subis plus que j' aime mon travail actuellement comme de nombreux séniors.j en' accepterai pas de travailler plus , à vis aux élus de droite, j ' ai toujours voté à droite pourtant.
a écrit le 18/01/2010 à 17:22 :
1789 c est oublier regarder qui défile le quatorze juillet c est bien l armé du gouvernement et non le peuple . trop de compromis des grèves avec
acceptation de demis mesures et des graissage de pattes pour la paix
social les gouvernement successif monte les travailleurs l les uns contre les autres afin de dissoudre tout conflits , tout comme la retraite qui va passé a la trappe
a écrit le 18/01/2010 à 17:00 :
On parle retraite et déficit de la sécurité sociale. Les revenus de la sécurité sociale sont assis sur les salaires. Le plein emploi sera le seul et unique salut de notre système solidaire. De nouvelles recettes peuvent être prélevées sur tous les revenus qui échappent aux cotisations sociales. Que l'Etat arrête de faire cadeaux aux entreprises avec tout le cortège des allègements de cotisations sociales qui n'ont aucun objet d'être. Ces allègement instaurées depuis plus de 25 ans n'ont jamais fait leurs preuves quant à la baisse de de nombre de chômeurs. c'est au contraire il augmente de plus bel. Ces allègements représentent à elles seules 30 milliards d'euros l'equivalent de deux fois de déficit de la sécu.
a écrit le 18/01/2010 à 13:41 :
arrétez d'opposer les salariés du public et du privé,
vous voulez de la sécurité mais pas de flics et de juges
des soins mais pas d'infirmières et de médecins
de l'éducation, mais pas de profs,
etc, etc, etc,
de plus ne devient pas fonctionnaire qui veut, il faut en général un diplôme et souvent passer un concours. ceux qui critiquent en ont-ils passé ou en sont-ils capables?
d'autre part je mets au défis certains du privé de tenir par exemple ne serait-ce qu'une journée en face d'une classe d'élèves d'aujourd'hui!
de repousser des crétins autour d'un stade,
ou de résister à une journée aux urgences des hopitaux
oui les politiques ont des avantages, et alors, qui les a élus?
et même si une correction pourrait être faite, ce ne sont pas ces quelques centaines de personnes qui changent le tableau, essayez de raisonner au niveau de millions de retraités!
d'autres sources de financement sont possibles,
les jeux, les sites de recherche internet google, yahoo, msn,..., le tabac, l'alcool, le luxe (TVA 33%! cela à déjà éxisté!),
ce sont d'autres voies possibles à vous de les demander
et ceci au lieux de prolonger des années de cotisation quand déjà à 50 ans on ne trouve plus de boulot!
a écrit le 18/01/2010 à 0:18 :
soyez compréhensif avec ceux qui n'en peuvent plus tout le monde aimerait avoir la santé pour travailler jusqu'à 70 ans mais quand le travail est pénible à 58 ans c'est déjà beaucoup trop à moins de rester assis toute la journée. quand on a commencé à 16 ans. on ressent le besoin de se poser même si cela paraît encore jeune pour certains. pitié svp
a écrit le 17/01/2010 à 6:47 :
Paulo---Il faut diviser pour règner c'est ce qui se passe - Les jeunes ne vont pas manifester pour payer des retraites aux anciens quand on leur dit sans arret qu'ils ne pourront pas en profiter - Faut pas rèver
a écrit le 16/01/2010 à 21:57 :
Que ces beaux messieurs qui nous gouvernent commence d'abord par ne plus toucher "des indemnités" mais des salaires comme tous travailleurs et de ce fait cotisent comme les petits! Quand est-ce que ces privilèges de cumuls "indemnités + avantages de toutes natures" vont-ils cesser! Personne pour réagir à ces ponts d'or! Il vaut mieux taper sur la masse laborieuse de ce pays! Ne dit-on pas "un train de sénateur", pourquoi? Combien d'argent gaspillé, dans tous ces emplois fictifs ou l'on sait que très, très peu assume la charge qui leur est confiée. Alors Louis XIV est revenu avec sa cour et nous les pauvres il nous faut travailler pour eux et vivre avec les miettes que le Roi veut bien nous laisser! Si cela vous convient temps mieux et continuez à faire grossir la reine des abeilles avec ses petits soldats en bonnes abeilles travailleuses, sans aucune perspective d'amélioration de votre vie! Bien au contraire actuellement avec le problème des retraites que vous ne toucherez jamais, puisque d'ici là vous serez morts! Alors laissons vivre le Roi et sacrifions-nous!
a écrit le 16/01/2010 à 18:53 :
Tous le monde gueule,mais personne ne bouge. Nous avons encore le droit de gréve. Unissons nous tous, au lieu de nous diviser. L'union fait la force.
a écrit le 16/01/2010 à 18:27 :
Et là vous en pensez quoi?
PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX
Faites passer à tout votre carnet d?adresses. Il faut que ça se sache !!!!!
Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417.120 euros, soit 60 mois x 6952?.
C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce matin sur
RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord.
La plupart des médias n?en parlent pas !!
A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront à vie 20 % de ce traitement soient 1390 ?
par mois.
Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les "golden parachute" de
nos députés.
Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative. Ce vote intervient au
moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la
dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat ! L?information sur la nouvelle indemnité
« chômage »des députés a été relevée par le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et
précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence
total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressé de dénoncer les parachutes
en or de certains grands patrons (Certes avec raison).
Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous
les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de
s'octroyer des avantages sur le dos des Français.
Avant de quitter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi
pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité
mensuelle nette qui est à ce jour, selon info sur site Assemblée nationale, de 5178 ?, soit 6952 ? bruts.
Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417.180 euros sur 5 ans ! Sans parler de ce qu'il leur
coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1 210
du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée par référence au traitement des fonctionnaires
occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle. Elle est égale à
la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie, ce qui correspond au
traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute
l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de
l'ordonnance précitée :"L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction". Le
montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité
parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence).
Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :
Indemnité de base : 5 400, 32 ?. Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros
Indemnité de fonction (25 % du total) : 1390, 58 ?. - Soit brut mensuel 6 952,91 euros-
Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel, diverses retenues : - Cotisation à la caisse
des pensions pendant les 15 premières années de mandat : 1153,08 ?. - Contribution exceptionnelle de
solidarité : 55,62 ?. C. S. G. et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55?. Cotisation
au fonds de garantie de ressources : 27,00 ?.
Soit net mensuel 5177,66 euros.
Avant de quitter la présidence de l?Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré nouveau président du conseil
constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis ! Bien entendu cette généreuse
"indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération
de 5 n?est tenu à aucun engagement, comme par exemple : justifier de la recherche d?un nouvel emploi,
d?une visite mensuelle à l?ANPE, ou d?une activité justifiant cette « Aide Sociale »? bref, tout ce qui est
demandé à des chômeurs ordinaires. Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites,
car évidement aucun parti n?a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.
Si vous êtes scandalisé et refusez d?être pris pour un C?, diffusez au
moins ce message. Sinon contentez-vous de payer !
a écrit le 16/01/2010 à 18:26 :
Je n'ai toujours pas compris la loie Fillon (dont je devrai profiter si rien ne change "moins sur") - Personne ne demandait rien - Avec cette loie Il suffisait de trois signatures et certains partaient à 56 ans Il y a eu de la fraude en pagaille - Ou acheter des années d'apprentissage - Nos dirigent n'etaient donc pas informés de l'arrivée du Papy Boum c'est bizare; il y a pourtant des comités des cabinets des conseillés en tous genres - Maintenant ils vont faire payer les générations 52 53 etc.. en reculant l'age - N'importe quoi - Certains vont bosser 5 -6 ou 7 ans de plus que d'autres; simplement pour avoir fait leur apprentissage dans un licée - Et c'est les glandeurs qui profitent - Je sais de quoi je parle ce n'est pas du blabla dans le vide - La justice dans le social c'est pas pour la politique show biz
a écrit le 16/01/2010 à 16:08 :
Depuis pas mal de mois je lis dans toute la presse que de toute façon la retraite sera obligatoirement repoussée et selon les statistiques les français sont prêts à travailler plus longtemps l'éspèrance de vie rallongeant d'un trimestre par an donc on nous le met bien gentiment c'est surtout pour nos enfants et petits enfants.En ce qui concerne le privé et le public il y a des avantages pour le public départ anticipé retraite à 49 ans pour les mères de famille avec 3 enfants et j'en passe et la MISERE pour le privé.La pénibilité est à reconsidérer en tenant compte du risque du poste occupé le privé le plus concerné car plus de maladies professionnelles et accident du travail .La retraite pour tous avec l'Equité sera la bienvenue pour éviter de diviser les gens , un plus positif les retraites chapeau revues à la baisse ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/01/2010 à 15:22 :
je vais avoir 59 ans ;j ai commencé a 14 ans et depuis 2ans je suis usée physiquement et d après ce que je ressens c est qu on fait tout pour que des gens comme moi ne puissent pas profiter de leur retraite car ils mourront d épuisement n est-ce pas retourner il y a 100 ans et calculé pour! ;quand est-ce que l on va tenir compte de cela ;tout le monde n a pas le meme vécu et je pense qu il nous reste du temps pour nous (enfin)!de plus que l on s occupe plutot de ces jeunes qui ont besoins d etre dirigés dans la vie active pour avoir un devenir
a écrit le 16/01/2010 à 14:57 :
N.Sarkozy ne parle que des retraites du secteur privé, le courage lui manque-t-il de mettre sur le tapis les retraites des fonctionnaires ? de la SNCF dont certains agents partent à 50 ans ? des nmilitaires au terme de 25 ans de carrière ? il y décidément 2 catégories ( au minimum ) de français : les fonctionnaires et les autre.. égalité avez vous dit ? sinistre plaisanterie ...
a écrit le 16/01/2010 à 14:40 :
A la différence du privé, les fonctionnaires ont été embauchés suite à la réussite d'un concours et non pas sur simple présentation d'un diplôme ( par ailleurs nécessaire pour participer au concours) ou simple C.V.
Il me semble donc normal qu'ils bénéficient de conditions différentes au moment de la retraite par rapport aux employés du privé.
a écrit le 16/01/2010 à 12:33 :
il es

certainst plus que temps que les retraites soient plus egalitaires
a écrit le 16/01/2010 à 10:04 :
Tout ce qui concerne le social ne devrait pas être gèré par les politiques
c'est sérieux (il ne faut pas de gaspillage)
a écrit le 16/01/2010 à 9:52 :
Ne rien faire pour le financement des retraites serait une grave erreur.
Les solutions sont difficiles à mettre en oeuvres compte tenue de la situation économique. Travaillez plus longtemps si l'emploi est adapté et si les employeurs ne licencient pas. Augmenter la durée des cotisations cela conduit
à un départ après 60 ans du fait de l'entrée tardive des jeunes sur le marché du travail.
Une réforme progressive de l'augmentation de l'âge légal de la retraite semble être une piste comme dans beaucoup de pays en Europe.
Il faudra faire preuve de courage pour revenir sur les avantages acquits mais
cela semble inéluctable pour conserver une retraite acceptable.
Tenir compte des travaux pénibles sera nécessaire pour respecter une certaine justice sociale.
Place à la négociation les Syndicats le patronat et le gouvernement devront
avoir une volonté d'aboutir à un accord acceptable pour les parties.
a écrit le 16/01/2010 à 8:38 :
Je vais avoir 60 ans en octobre 2012 et je souhaite prendre ma retraite fin décembre 2012, j'espère que cela sera encore possible....N' y a t' il pas d'autres solutions plus adéquates que le rallongement de la durée du travail ?
arago371
a écrit le 16/01/2010 à 6:40 :
Nous aurons beau dire , beau faire, ce qu'ils veulent ils l'auront. Qu'en ont t' ils à faire? Ils sont assurés eux d'avoir une retraite confortable.Gauche, droite tous dans le même sac.Pas un n'a bougé à l'augmentation du salaire de Mr le PRESIDENT et de tous les avantages octroyés, aux députés ministres etc...et il va falloir , nous, se crever au boulot, alors que vous, vous engraissez sur notre dos!!!
Je travaille depuis l'âge de 17 ans et j'aurai du mal à tenir jusqu'à 60, alors plus...autant se tirer une balle.Je suis employée d'immeubles, j'ai élevé trois enfants.Les femmes devraient partir plus tôt.
Penchez vous un peu de ce côté "MESSIEURS du gouvernement "
Faites aussi un peu le ménage dans vos dépenses inutiles.
Où passent les taxes qui doivent financer les caisses de la sécu?
Arrêtez de nous prendre pour des lapins de six semaines.
a écrit le 16/01/2010 à 6:22 :
impossible,,,ces financements,,,,,vous pouvez écrire tout ce que vous voulez les politiciens sont incapable d"une réforme en profondeur qui toucherais leurs portefeuille,,,,
regrouper toutes les caisses de retraites,,,,toute sans aucune exceptions
trois taux,4000-2500- 1250,,,pour tous les français
et voila,,,l"égalité et le financement est sauvé
a écrit le 16/01/2010 à 5:24 :
Est-il exact que la retraite des salariés du privé est calculée sur les 25 dernières années de travail et celle des fonctionnaires seulement sur la dernière année ? Sachant que la plupart des personnes travaillant dans le service public ont une promotion en fin de carrière, elles auraient droit à une retraite bien supérieure à un salarié du privé.
Je n'ose le croire......
a écrit le 15/01/2010 à 23:58 :
IL FAUT CESSER CE CONFLIT SALARIE/FONCTIONNAIRES. JE SUIS FON?CTIONNAIRE. J AI COMMENCE A 16 ANS. JE NE POURRAI PRENDRE MA RETRAITE QU A 60 (si pas de changement), et à la retraite je ne percevrai que 1 500 ?. Battons nous plutôt pour que tous les travailleurs aient une retraite convenable à un âge décent.
a écrit le 15/01/2010 à 21:22 :
Réformes =inégalités
1) Les fonctionnaires Bureaucrates ,R A T P ect ect ect , bénéficient des avantages de durée de cotisations moins de quarante ans (les 6 derniers mois s v p avec des heures sup car pas fatiguées cela pour GONFLER les chiffres ) afin de calculer les pensions + élevées que dans le privé = Discriminations encore et encore .

2) Politicien/élues s ; des avantages financier considérables, certainement pour récompenser ces professions pénibles tellement qu'ils /elles s'endorment en réunions ou à l'hémicycle vu à la TV . (Nous travailleurs ? Les patrons auraient licenciées sans indemnités et sans recours) ! Honte à la petite france de bourgeois


Conclusions.
3) Salaries ? usées par les contraintes , maladies T M S ,fatigues , usures , rendements , pénibilités , agressions et menaces , licenciements , intoxications produits chimiques ect ect , hors de question de travailler ++++pour toucher---- (retraite à 57ans pour les travaux pénibles ; 70 ans pour les dormeurs en réunion .)

Conclusion .
Augmentations avec talons uniformes pour compenser l' écart du mini au maxi et permettre de survivre ! Hé oui 35 Euros cela serait plus équitable pour les pensions des bases de 700 /900 E !! Honte à la france certains jeunes retraités qui ne sont pas usées se pavanent avec + de 4500 E x 1 % " 45 EUR d'augmentations +++ des avantages " ? Stupides mes chiffres ? Afin d'équilibrer l'équation des parts il faudrait compenser par des taxes pour les hauts revenus financiers et réduire ces pensions exorbitantes , voire démesurées afin de compenser et renflouer le déficit , et ainsi diminuer le chômage des jeunes
. Quant aux syndicats ils sont contre le peuple et avec les dirigeants ; à quand la lutte . Le 1er mai ? après les régionales ? le 1er avril fériée .
a écrit le 15/01/2010 à 18:40 :
stop il y a des personnes qui cotisent pour rien , décès:accidents maladies et autres
la vie professionnelle est difficile, précarité, chômage économique, nous ne sommes pas des nantis il faut faire stop le monde dans ses conditions ne sera ouvert qu'aux riches le reste sera obsolète.votre connerie c'est la mondialisation faite pour l' élite, la trilatérale, renseignez vous et vous serez qu'ils se foutent de nous cadre et compagnie, les politiques sont des pions nous sommes des riens ,seuls les illuminés de la trilatérales seront vos maitres et nous serons comme toujours pauvres ou juste se qu'il faut
a écrit le 15/01/2010 à 17:00 :
Pourquoi se sont toujours les parasites qui mange sur notre dos qui parle du travail qui eux meme n'on jamais connu ni vu de près sauf dans quelques salons feutrés.Eux meme qui après un manda ont une retaite a vis nous explique tout sur l'allongement de la vie peut etre devrions nous les raccourcir.Messieux revisé votre histoire de FRANCE!!!!!!!!! a trop vouloir on peu tout perdre.
a écrit le 15/01/2010 à 16:59 :
Supprimer d'abord les privilèges non justifiés de tous les fonctionnaires ou assimilés, edf, postes, ministres, députés, sncf, ratp. Conduire un métro 3h par jour (les conducteurs ont le culot de dire : oui mais il faut aller le chercher au dépôt ..... comme si il fallait 4 h) est tout de même moins que de conduire un camion de Varsovie à Paris A.R. Distribuer des sacs de courriers chez les gardiens (y a bien longtemps que les facteurs ne distribuent plus dans les boîtes perso ou montent dans les étages les colis ou recommandés même avec ascenseurs) est moins fatiguant que d'être caissière dans un hyper.
enfin c'est juste mon avis
a écrit le 15/01/2010 à 16:49 :
je ne comprend pas que je nepeut pas prendre ma retraite maintenant ayant un handicap important une protese de hanche avec infractuce recidiviste indemniser par la secu reconnu en invaliditer est j'ai 58 ans a travailler depuis l'age de 14 ans, tous pour me dire que je doit attendre l'age de 60 an pour partir en retraite dite mois que je soit en retraite ou en invaliditer je serait payer par le secu . je ne peut plus travailler donc donner la retraite au personne invallide les premier est faite travailler plus longtemps les personne vallide merci
a écrit le 15/01/2010 à 16:39 :
j'ai 57 ans,je suis use par des années de travail penible.Je n'ai pas eu la chance d'etre fonctionaire pour partir a 55 ans .J'espere avoir le bonheur d'arriver a l'age de 60 ans " en bon etat" et de pouvoir profiter de quelques année de repos bien merité.SI les projets de nos chers politiques aboutisses il ne nous resteras qu'a mourir juste pour ne pas avoir a nous payer cette retraite tant attendue et meritée .Pourquoi ne pas ceder notre place a des jeunes qui ne demandent qu'a travailler et qui sont chomeurs?
a écrit le 15/01/2010 à 16:24 :
trop facile, trente ans de tromperie sur la gestion des retraites, les élus pour la plupart ne gèrent pas ils gaspillent , se positionnent et quand le torchon brule ils pensent aux variables d'ajustement ..........pour le peuple!
Tous au SMIC, c'est grosso modo ce qu'ils méritent
a écrit le 15/01/2010 à 16:17 :
travailler plus longtemps,alors que de jeunes sont sans emploi
si je raisonne bien ,les cotisations des jeunes payent les retraites des seniors
alors donnons du travail aux jeunes,leurs sotisations financeront les retraites
et puis egalitè,que toutes les retraites soient calculèes en fonction des cotisations et tout le monde le même pourcentage,fin des regimes speciaux
a écrit le 15/01/2010 à 15:56 :
SI on veut un système de retraite juste et que la population l'accepte, il faut absolument abolir tous les privilèges des régimes spéciaux et le calcul des pensions de retraite doit être identique pour tous le monde .
a écrit le 15/01/2010 à 15:49 :
l,etatpourais trouvé de l,argent en diminuant les les salaires des députes et sénateurs
a écrit le 15/01/2010 à 15:46 :
j ai 54 ans je suis deja usee par mon travail je fais du menage dans des immeubles de 5 etages sans ascenceur et le soir j ai mes taches menagères a faire alors messieurs les politiques soyez serieux tenez compte de la penabilite de certtains travaux PAS QUE DES PAROLES!!!!
a écrit le 15/01/2010 à 15:44 :
égalité pour tous. Il faut tenir compte de la même durée de cotisations. ex 1 : un salarié commence à travailler à 20 ans,la durée de cotisations est de 45 annuités, il devra partir à la retraite à 65 ans. ex 2 : un autre commence à 25 ans, devra partir à 70 ans.
a écrit le 15/01/2010 à 15:44 :
pour celui qui fout rien oui il vit vieux mais pourles autres ils sont mort avant la retraite
a écrit le 15/01/2010 à 15:36 :
Faire cotiser les salariés selon leur revenu brut sans plafonnement.
Un smicard cotise plus qu'une personne percevant 5000 euros.
Alignement public- privé ( toujours pas fait)
Trop de régimes spéciaux. (inégalités)
Départ pour tous à 60ans.
a écrit le 15/01/2010 à 15:12 :
relevè les cotisations serait une solution logique et sachez que 85%des

français aimeraient partir à 57.5 ans d' apres un dernier sondage

les français cette fois ne se laisseront pas faire et ça sent la REVOLUTION!!!!!
a écrit le 15/01/2010 à 15:05 :
trop facile a reformer ...la meme methode de calcul pour tous ....fini les privileges des politiques ... des fonctionnaires... des regimes speciaux et autres .... tous egaux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :