Baroin évoque le risque de perte de la note AAA de la France

François Baroin, ministre du Budget, estime que l'objectif de la France de conserver sa note AAA est "tendu".
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

La France pourrait perdre sa note AAA. Soucieux, le ministre du Budget, François Baroin, a déclaré que l'objectif de conserver la note de la dette souveraine française était "tendu". L'entourage de François Baroin a ensuite précisé à Reuters que par "objectif tendu", il fallait comprendre "exigeant, qui ne se relâche pas".

"Pourquoi? Parce qu'au début des années 1980, 80% de l'accès au crédit qui permettait de financer ses projets pour une entreprise, un particulier ou un Etat se faisait auprès des banques ou des banques centrales. Aujourd'hui 80% de l'accès à ces crédits pour financer nos investissements s'effectue auprès du marché", a ajouté le ministre du Budget sur Canal+.

Etre noté AAA permet à la France de financer ses déficits et ses dettes à un coût minime, à peine supérieur à celui exigé de l'Allemagne, la référence en Europe. "Nous devons maintenir notre AAA, réduire notre endettement pour éviter d'être trop dépendant des marchés, et nous devons le faire dans la durée, d'où l'idée de la révision constitutionnelle, pour bien montrer que c'est pas simplement un coup pour rien pour faire plaisir à des marchés, mais vraiment une nouvelle inflexion, une nouvelle tendance, une nouvelle discipline budgétaire française".

La France, qui bénéficie de la meilleure note accordée par les agences de notation, promet de réduire son déficit public dans une proportion et à une vitesse sans précédent depuis au moins un demi-siècle. De quelque 8% en 2010, le gouvernement prévoit de le réduire à 6% en 2011, 4,6% en 2012 et 3% en 2013 ou au plus tard 2014. L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a jugé que seule une hausse drastique des impôts permettrait d'atteindre 3% de déficit public en 2013.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 01/06/2010 à 7:33
Signaler
La France, d'autres l'ont déjà dit, est le dernier pays soviétique. Voyons comment çà s'est fini dans les paradis de l'Est : des multitudes de pseudo-travailleurs, payés (un minimum) pour se tenir tranquilles en oubliant les mots "liberté" et "propr...

à écrit le 01/06/2010 à 5:26
Signaler
La vraie solution passe par une baisse de l'ordre de 100 milliards ? des dépenses de l'Etat et non par des "cotisations ou contributions" synonymes d'impôts nouveaux qui péseront sur les entreprises, les particuliers et bien sûr sur les revenus de l'...

à écrit le 01/06/2010 à 4:48
Signaler
Je crois que la profession de Monsieur BAROIN est avocat. Il va sans dire qu'en habit d'économiste il ne doit pas être à son aise, à sa place, mais heureusement qu'il ne soit pas dentiste... Si la France risque de perdre sa note AAA, ce n'est pas pa...

à écrit le 31/05/2010 à 17:39
Signaler
En pleine croissance Jospin a démontré son incompétence de gestionaire ,bottant en touche sur le rapport des retraites disant que celui ci était anti électoral.Sarkozy comme tous les dirigeants Européens entre autres sont victimes de la crise ,toutes...

à écrit le 31/05/2010 à 16:08
Signaler
à mimosa Il a quand meme mieux valu que Jospin n'ait pas été au pouvoir en 2007, car que saurions nous devenus en France. Lorsqu'il a été premier ministre en pleine croissance, au lieu d'en profiter pour économiser en cas de besoin, et c'est le cas,...

à écrit le 31/05/2010 à 15:45
Signaler
Très énervé le mimosa aujourd'hui !

à écrit le 31/05/2010 à 15:43
Signaler
à mimosa : Jospin a eu la chance d'avoir géré en période de croissance, ce qui n'est pâs le cas de Sarkosy qui a du subir une des plus fortes crises économiques et financières. et a eu le mérite d'etre très réactif et de sauver les banques sinon tous...

à écrit le 31/05/2010 à 14:45
Signaler
à elu : Sarkozy a doublé le déficit depuis 2007 , Chirac l'avait creusé, Jospin réduit eh oui ! Sarkozy qui avait beaucoup promis, beaucoup fait de communication affiche un piteux résultat, il n'est pas allé chercher la croissance son bilan est très ...

à écrit le 31/05/2010 à 12:46
Signaler
Trente ans de dépenses sans compter, de distribution à tout va, d'assistanat et voila le résultat aujourd'hui. Revoyez donc toutes les dépenses inconsidérées sociales et autres avant de faire la distribution

à écrit le 31/05/2010 à 10:44
Signaler
On economise ?? non!.... en tout cas, pas le ministere de la défence qui se fait contruire une PISCINE de 25m pour 30 M d'Euros ....

à écrit le 31/05/2010 à 10:34
Signaler
elle est comment la note des usa ?laissez-moi rire sur ces paris juteux qui servent d'avides spéculateurs ?Voilà où en est l'économie lIibérale qui devait profiter au plus grand nombre ? UN DESASTRE ! voyez la crise qui a fait doublé le déficit , pa...

à écrit le 31/05/2010 à 10:28
Signaler
à ecosek : quand les agences de notation regarderont-elles l'état exact des pays développés ? dégrader la France et pourquoi pas les usa , les britanniques beaucoup plus endettés que nous ! des cigales ! les états mais aussi la dette privée des ména...

à écrit le 31/05/2010 à 10:24
Signaler
à legall : on fait quand même mieux que les states et les british !! nous avons aussi plus de français fourmis que cigales ( épargne abondante chez nous) or cette épargne assez populaire "ne rentrerait pas dans la notation" ce sont nos citoyens qui s...

à écrit le 31/05/2010 à 9:19
Signaler
la France est un pays de capital-rente. Et pour maintenir la rente d'une certaine génération, essayez de trouver laquelle, l'Etat a préféré légiférer des budgets Madoff. L'incompétence et l'imprévision ont toujours un prix, généralement élevé.

à écrit le 31/05/2010 à 7:00
Signaler
L'heure est venue de payer l'addition ! Dans un état de doit, face à cette situation il conviendrait de réunir des états généraux comme l'avait fait Louis XVI en son temps, mais notre Président craint probablement la suite de l'histoire. S''il a le c...

à écrit le 31/05/2010 à 5:37
Signaler
il y a sans doute beaucoup de choses que nous ne savons pas, mais quand meme, un manager qui présenterait un tel budget se ferait virer sur le champs. Dans un tel contexte, la réaction doit être bien plus volontaire. Espérer 6% de déficit en 2011 et ...

à écrit le 31/05/2010 à 5:13
Signaler
La France pourrait perdre sa note ha ha ha !!! A mourir de rire car cette note ne repose que sur le con-tribuable qui accepte chaque jour un peu plus de prélèvements obligatoires.

à écrit le 31/05/2010 à 4:56
Signaler
Nous sommes endettés parc que nous sommes nuls, nous passons notre temps à râler contre ci et contre ça, pas de solidarité, je veux travailler moins, je veux plus d'argent, je ne veux rien payer, je veux le tout rembourser et la meilleure retraite q...

à écrit le 30/05/2010 à 19:20
Signaler
Un éclairage sidérant sur le comportement irresponsable de tous ceux qui nous ont gouverné ces dernières décennies, vous l'avez eu sous les yeux dernièrement, en lisant le mot du ci-devant ministre du budget, joint à la liasse de déclaration de reven...

à écrit le 30/05/2010 à 19:17
Signaler
Quelle belle façon de préparer la populace à accepter n'importe quelle réforme douloureuse ! Beaucoup de catastrophisme pour annuler toute vélléité de protestation . Belle tactique psychologique . Mais certains savent lire entre les lignes !

à écrit le 30/05/2010 à 19:06
Signaler
C'est bien Lagarde qui comparait la dette au cholestérol ?? la "bonne" dette et la "mauvaise" dette !! Et moi qui croyait la France vertueuse et en bonne santé ? On m'aurait menti ?? Heu ... sarko y va reprendre le salaire de son prédécesseur divisé...

à écrit le 30/05/2010 à 18:28
Signaler
RIGUEUR ! Fini les années "blingbling" et le social couteux à but électoraliste. Il va falloir une véritable politique de restructuration de l'état et des collectivités locales, instaurer les gains de productivité annuels en obligation intangible. ...

à écrit le 30/05/2010 à 17:42
Signaler
C'est une préannonce pour préparer les gens. En fait, ça ne va pas tarder à être officiellement annoncé. On aurait pu largement s'en douter... Réduire les dépenses publiques ne signifie pas le retour à un budget d'équilibre et encore moins donc... de...

à écrit le 30/05/2010 à 17:18
Signaler
Voilà arrivé le moment de régler la facture de politiques à court terme menées depuis 30 ans, non pour satisfaire l'intérêt public, mais seulement pour gagner les élections. Ce n'est pas les "méchants spéculateurs" qui sont en cause aujourd'hui, Mons...

à écrit le 30/05/2010 à 15:21
Signaler
la prise de décision tourner vers le court terme pour sauver une "note" c'est comme baisser la tête avant une tête d'épingle en formule 1, il faut juste espérer que le virage sera pas trop long et que l'on tapera pas le mur...

à écrit le 30/05/2010 à 13:56
Signaler
Comment un Etat pourrait-il conservé une note AAA avec un acroissement exponentiel de la dette de 5 milliards d'euros par semaine avec aucune perspective de remboursement ?

à écrit le 30/05/2010 à 13:47
Signaler
Tous ces propos, toutes ces prévisions fantasques ne sont que la reconnaissance de l'acceptation de la cupidité des financiers par nos politicards, probablement que nos politicards ne sont que des valets des financiers voyous, rien de plus. Les finan...

à écrit le 30/05/2010 à 13:42
Signaler
Le Gouvernement commence à réparer les esprits. Ce qui veut dire qu'il faudra encorer payer plus d'intérêts pour l'argent emprunté. Et dire qu'en 2007 il eût été encore possible de mettre en ?uvre de vraies réformes. En plus Mme 35 Heures veut reveni...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.