Le déficit commercial français se creuse

Le déficit du commerce extérieur de la France a atteint 24,5 milliards d'euros au premier semestre 2010 contre environ 20 milliards un an plus tôt. En revanche, le déficit s'est réduit à 3,796 milliards d'euros en juin après 5,179 milliards le mois précédent. Anne-Marie Idrac, en charge du commerce extérieur, souligne que le nombre d'entreprises françaises exportatrices est reparti à la hausse en début d'année.

3 mn

Le déficit du commerce extérieur de la France a atteint 24,5 milliards d'euros au premier semestre 2010 contre environ 20 milliards un an plus tôt, selon les Douanes qui ont confirmé les chiffres que la secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, avait dévoilés dans un entretien ce vendredi dans Le Figaro.

Anne-Marie Idrac attribue l'essentiel de cette dégradation aux effets combinés de la hausse des cours du pétrole, qui sont libellés en dollars, et à la baisse de l'euro. "Notre facture énergétique s'en trouve renchérie, le déficit en souffre : il était de 20 milliards au second semestre 2009, il s'approche de 24,5 milliards pour le premier semestre 2010. Et les trois quarts de cette dégradation viennent de la note énergétique", déclare-t-elle.

Selon les chiffres publiés le 7 juillet, le déficit sur les cinq premiers mois de 2010 s'élevait à 21,24 milliards d'euros.

Anne-Marie Idrac précise encore que les "exportations ont progressé de 10% au premier semestre par rapport à la même période l'an dernier, un niveau comparable à celui de nos voisins européens" et souligne que la France est bien positionnée dans la pharmacie et l'aéronautique et que l'agriculture se redresse. Le recul de l'euro face au dollar commence à produire ses effets sur les exportations, ajoute-t-elle. "Au premier semestre, les exportations françaises ont progressé de 36% vers la Chine et de 50% vers le Brésil." Sur les six premiers mois de l'année, les grands contrats ont représenté 10 milliards d'euros, poursuit-elle.

Pour le seul mois de juin, en revanche, le déficit commercial s'est réduit à 3,796 milliards d'euros après 5,179 milliards le mois précédent.

Par ailleurs, le nombre d'entreprises françaises exportatrices est reparti à la hausse sur les cinq premiers mois de 2010, se félicite Anne-Marie Idrac. Il a progressé de 3.300 à près de 95.000, soit une hausse de 4,3% par rapport aux cinq premiers mois de 2009 lorsqu'il avait accusé une baisse de 4,5%.

"Le nombre d'exportateurs à la fin du mois de mai retrouve le niveau de fin 2008, effaçant ainsi la baisse connue en 2009, année de contraction sans précédent du commerce international", se réjouit Anne-Marie Idrac.

Après un recul de 2,9% en 2008, le nombre d'exportateurs a baissé de 3,6% en 2009 pour tomber à 91.900 entreprises, selon des chiffres révisés publiés vendredi par les douanes en parallèle aux résultats du commerce extérieur du premier semestre 2010.

Par delà l'impact de la récession, le nombre des entreprises exportatrices était en baisse régulière en France depuis le début des années 2000, reflétant les difficultés structurelles et culturelles du commerce extérieur français quand les exportateurs allemands sont 300.000 environ et les Italiens autour de 200.000.

Pour inverser la tendance, Bercy a entrepris depuis deux ans de structurer autour d'Ubifrance, l'agence française pour le développement international des entreprises, une "Equipe de France" de l'export qui détecte les entreprises ayant le potentiel d'exporter et les accompagne tout au long du processus.

"Cette hausse du nombre d'exportateurs correspond à l'un des objectifs que j'ai fixé à l'Equipe de France de l'export rassemblée autour d'Ubifrance. Les efforts commencent à porter leurs fruits et doivent être poursuivis. L'objectif est de confirmer cette tendance", affirme Anne-Marie Idrac dans son communiqué.

 

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.