Sarkozy se veut père la rigueur et protecteur du peuple

Lors de sa première conférence de presse depuis le début de la campagne, le candidat-président a de nouveau manifesté sa volonté de renouer "avec le peuple". Il n'a émis que très peu de propositions nouvelles mais a de nouveau plaidé pour une diminution drastique des dépenses publiques.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Elisez-moi de nouveau où il va y avoir un malheur. C'est en substance le message qu'a voulu faire passer Nicolas Sarkozy jeudi, lors de sa première conférence de presse en tant que candidat. L'occasion était belle, alors que la France a connu ce même jour un petit coup de chaud sur ses taux obligataires :" le moindre relâchement, la moindre distance avec une politique rigoureuse et c'est la crise de confiance qui se traduira par une augmentation des taux d'intérêt. Pas un Français ne souhaite vivre ce qui se passe en Espagne", a lancé Nicolas Sarkozy. L'actuel locataire de l'Elysée a donc décidé de ne pas dévier de la ligne qu'il s'est fixé depuis le début de la campagne : un président protecteur, défenseur des faibles, attaché aux valeurs de " l'autorité" et du "travail". Manifestement, encore une fois, c'est l'électorat populaire qui est visé. D'où son énième appel à recourir à deux éventuels referendums en cas de blocage des "corps intermédiaires".

"L'assistanat"  de nouveau dénoncé

Le premier pour modifier l'organisation de la formation professionnelle qui doit davantage profiter aux chômeurs. Le deuxième, sur ce qu'il appelle le "contentieux de l'immigration" qui doit relever du seul juge administratif, aux dépens du juge judicaire. Ainsi encore, sa dénonciation de "l'assistanat", d'où sa volonté de rendre obligatoire pour les bénéficiaires du RSA d'effectuer 7 heures d'activité d'intérêt général par semaine. Toujours pour flatter cette "France d'en bas", le candidat-président s'est également engagé à réduire le train de vie de l'Etat, ce qui passera notamment par une "diminution d'environ 10% du nombre des parlementaires"...

Attaque contre les fonctionnaires de Bruxelles

Et par une dénonciation des dépenses trop élevées de la Commission européenne : "les fonctionnaires de Bruxelles on été augmentés de 7% entre 2008 et 2009 et leur nombre a augmenté de 3.000 sur le quinquennat ". D'ailleurs, il a indiqué que la France plaiderait pour une stabilisation du budget européen, ce qui représenterait une économie annuelle de 600 millions d'euros chaque année pour la France. On est loin des grands discours pro-européens avec Angela Merkel...
Séduire l'électorat populaire, certes, mais sans oublier la rigueur. D'où sa volonté de réaliser 75 milliards d'euros d'économies sur les dépenses d'ici 2016 pour parvenir à l'équilibre budgétaires. Grâce à son action, le président-candidat estime que 39 milliards d'économie ont déjà été bouclées où sont en cours. Reste donc à trouver 36 milliards. Une partie de cette somme (7 milliards) sera trouvée grâce à des économies trouvées sur les dépenses de personnel de l'Etat et des collectivités locales.

Les collectivités locales dans la ligne de mire

Car, cette fois c'est dit, Nicolas Sarkozy veut imposer aux collectivités locales de plus de 30.000 habitants l'exercice de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) et, notamment,  la règle du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite (qui rapporterait 2,5 milliards)... Une véritable déclaration de guerre à l'actuelle opposition, qui  "tient" la majorité des collectivités locales. La Sécurité sociale sera également mise à contribution (à hauteur de 13 milliards entre 2013 et 2016), en fixant chaque année un objectif de progression des dépenses d'assurance-maladie (Ondam) à 2,5%. Ce qui passera par "la poursuite des efforts de bonne gestion de l'hôpital" et par une limitation des dépenses de médicaments... Mais pour ne pas décourager les personnes âgées très sensibles à la politique de la santé, Nicolas Sarkozy a annoncé une nouvelle mesure (la seule d'ailleurs) : s'il est réélu, dès juillet, les pensions de retraite seront perçues dès le premier jour du mois et non plus à la fin de la première semaine... Une idée chère au ministre du Travail, Xavier Bertrand, qui la défendait depuis 2010.


Un grand oublié: le chômage

Un sujet a brillé par son absence dans la présentation du président-candidat : le chômage, pourtant la première préoccupation des Français. Chat échaudé craignant l'eau froide, il a refusé de fixer un objectif en matière de taux de chômage à atteindre à la fin du quinquennat... A la différence de 2007, où il tablait sur un taux de chômage ramené à 5% en 2012 ; or, il risque de dépasser 10% à la fin juin. D'une façon générale, Nicolas Sarkozy n'a pas souhaité s'appesantir sur son bilan, préférant dénoncer les projets fiscaux de François Hollande et  "le matraquage fiscal promis aux familles et aux classes moyennes".

Une "lettre au peuple français"

Certes, il se rattrape un peu dans la très mitterrandienne "Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple français", d'une trentaine de pages, qu'il a décidé d'envoyer à une grande partie de la population, notamment rurale. Enfin, etait-ce l'effet du retour nocturne de son déplacement à La Réunion? Nicolas Sarkozy est apparu pas en très grande forme devant la presse. Une heure après, il annulait son intervention prévue devant les étudiants de Sciences Pô Paris.

 

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 10/04/2012 à 9:04
Signaler
Dommage que le titre de "Super menteur" ait déjà été donné ! de qui il se moque ?

à écrit le 09/04/2012 à 16:04
Signaler
Trop drôle il est dans un autre monde. Ce parlement européen qui s'augmente de 7% et lui en arrivant qui passe son salaire de 101000 à 240000?? + 140% Pire sa volonté de rendre obligatoire pour les bénéficiaires du RSA d'effectuer 7 heures d'activité...

à écrit le 09/04/2012 à 15:12
Signaler
protecteur du peuple ce Sarkosy se prend pour un proxenete pourtant on est pas tous sur le trotoir peut etre plus pour longtemps car avec sa politique destructrice il n'y a jamais eu autant de sans logis contrairement à ce qu'il avait promis en 2007...

à écrit le 08/04/2012 à 10:13
Signaler
le scenario le plus probable au 2 tour Sarkozy--- Melanchon mais avec les reports des autres aucun doute sur le resultat (sarkozy)

le 09/04/2012 à 15:21
Signaler
Si les gens votaient à la place de partir en vacance le Sarko serait obligé de prendre des vacances au 1er ou au 2eme sans problème la majorité des personnes ne croient plus à ses discours mensongers idendiques à ceux de 2007 nous avons déja donné!!...

à écrit le 08/04/2012 à 10:06
Signaler
Le moins pire des présidents que nous avons eus , ( De GAULLE à part)

le 10/04/2012 à 8:51
Signaler
Vous voulez dire surement le pire et le plus cher de tous les présidents à part DeGaule qui lui ne voulait pas des indemnités sa retraite de général lui suffisait il existerait encore aujour d'hui il sortirait cet imposteur à coup de pied dans le der...

à écrit le 08/04/2012 à 9:34
Signaler
dehors sarkozy prétentieux qui se fou du peuple

à écrit le 07/04/2012 à 16:53
Signaler
Qu'il gagne ou qu'il perde,de toute facon il repartira avec une retraite a vie et un carnets d'adresse bien rempli pour ses affaires d'avocats

à écrit le 07/04/2012 à 16:11
Signaler
Encore des propos de Mégalomane ! protecteur des riches : on y croit tous avec le bouclier fiscal !! mais les pauvres ne l'intéressent pas : ceux là ne peuvent pas "lui faire gagner de l'argent" ils coûtent par contre avec le rsa , le rmi , l'apl n'...

à écrit le 07/04/2012 à 11:25
Signaler
Rien que pour l'enfumage concernant les retraites, rien que pour le pouvoir d'achat (qui était son thème d'élection), rien que pour le bouclier fiscal, rien que pour l?appauvrissement généralisé de la France, rien que pour le plaisir de le voir éject...

le 07/04/2012 à 16:55
Signaler
resultat pour l artisanat . la petite exploitation agricole??? hollande ne promet rien de plus vote toujours indecis.

à écrit le 07/04/2012 à 11:20
Signaler
Au futur ex-président de la République (NS), je souhaite un grand et long repos, après 5 années de dur labeur au service du pouvoir d'achat.

à écrit le 07/04/2012 à 10:31
Signaler
a force de les entendre discutailler gros dilemme ! pour qui voter ??? qui croire CE SERA PEUT ETRE PIRE §§§

le 07/04/2012 à 16:14
Signaler
Sarko pas plus qu'un autre ne sera votre protecteur ! en 2007 l promettait plus de pouvoir d'achat et de la croissance ! 5 ans après on se tape la plus grosse crise depuis la dernière guerre ! le système ultra libéral ne marche plus ( son système) cr...

à écrit le 07/04/2012 à 10:27
Signaler
L'enfer c'est les autres c'est bien connu.... Il est beaucoup moins disert sur son bilan et silence radio sur le problème majeur des français : LE CHOMAGE. Sans doute a t'il compris (un peu tard) qu'il avait dit une énorme con...ie en prévoyant un ta...

à écrit le 07/04/2012 à 9:50
Signaler
comment il dit ??? elisez moi ou il va y avoir un malheur !!!! mais Mr le prèsident candidat vous ne pensez pas que depuis 5 années nous connaissons malheur.pauvreté. voir misere humaine posez vous cette question!! comment pouvez vous nous faire ...

à écrit le 06/04/2012 à 20:00
Signaler
Il est pénible de voir un Président qui se dit responsable refuser de prendre des initiatives de Gestion le concernant directement mais également les élus dont nous avons depuis des décennies la réalité de beni oui incompétents pour la grande majorit...

le 08/04/2012 à 14:01
Signaler
Bof, vous auriez pu développer un peu vos arguments.

à écrit le 06/04/2012 à 18:00
Signaler
Je me demande s'il y a encore quelqu'un pour écouter ce que dit $arkozy de Nagy Bocsa.Je me demande si lui même est convaincu de ce qu'il dit. En ce moment, il est vraiment pas bien, serait-ce parce que l'échéance d'une future mise en examen se rappr...

à écrit le 06/04/2012 à 16:44
Signaler
c est pour cela que chute la bourse .. .barometre a l image de la politique !!!

à écrit le 06/04/2012 à 16:27
Signaler
Aucun projet d'avenir,un projet sociétale pour la france pour les 50 prochaines années par ex(d'ailleurs comme les autres candidats) et toujours ce blabla,qui devient insupportable. Maintenant il s'interresse a la france d'en bas,ou meme a la france ...

à écrit le 06/04/2012 à 14:00
Signaler
il faut partir tout de suite monsieur le président, vous avez un bien meilleur avenir en tant que comique (troupier) et merci de renoncer à cette lettre de 30 pages, cela sauvera quelques arbres et un peu d'importation pétrolière.

à écrit le 05/04/2012 à 23:01
Signaler
c du cinéma pére la rigueur alors il fait quoi depuis 2007 a part pour c copains ,protecteur du peuple pour etre poli je dirais tout simplement MON CU oui le peuple il sans fou comme de l'an 40 aller au panier rigolo j ai voter pour toi en 2007 c b...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.