Sarkozy-Hollande, la bataille des hausses d'impôts

 |   |  870  mots
Nicolas Sarkozy veut limiter les annonces de hausses d'impôts, François Hollande conteste par avance la crédibilité de son programme copyright AFP
Nicolas Sarkozy veut limiter les annonces de hausses d'impôts, François Hollande conteste par avance la crédibilité de son programme copyright AFP
Nicolas Sarkozy présentera ce jeudi son programme économique. Il veut limiter à 8 milliards d'euros les nouvelles hausses d'impôts permettant d'atteindre l'équilibre des comptes publics en 2016. Les proches de François Hollande, qui prévoient 44 milliards d'euros de recettes nouvelles, contestent ce chiffrage. Ils évoquent des "hausses d'impôts cachées".

Comment Nicolas Sarkozy a-t-il l'intention, s'il est réélu, de financer les différentes promesses qu'il a formulées depuis le début de la campagne? Celles-ci seront chiffrées jeudi lors de la présentation de son programme, et ces promesses ne seraient pas à l'origine, a priori, de hausses d'impôts. Car, à entendre la ministre du Budget, Valérie Pécresse, les nouvelles recettes attendues seraient consacrées à la réduction du déficit, dans le cadre d'un plan de 115 milliards d'euros, visant à aboutir à l'équilibre des finances publiques en 2016. Un plan en fait déjà mis en ?uvre, puisqu'il court sur les années 2011 à 2016. Un plan qui repose sur l'hypothèse de nouvelles hausses d'impôts limitées (8 millards d'euros à l'horizon 2016). Sa crédibilité est contestée par le PS.

Le programme Sarkozy basé sur un chiffrage de 115 milliards
Ce chiffrage de 115 milliards a été établi dès l'an dernier, et devrait être confirmé par la prochaine programmation des finances publiques, que le gouvernement transmettra à Bruxelles avant la fin du mois. Le programme de Nicolas Sarkozy, s'agissant du retour à l'équilibre budgétaire, sera basé sur ce chiffrage.
La ministre rappelle que, sur ces 115 milliards d'euros de mesures de redressement, 74 correspondent à des économies sur les dépenses et 41 milliards à des hausses d'impôt.

Sur ces 41 milliards, 32 sont déjà votés par le parlement, selon les calculs de Bercy : les nouvelles recettes votées depuis la fin 2010 n'ont rapporté que 12 milliards en 2011, mais leur rendement, en année pleine, atteindrait 27,8 milliards en 2012, avant de grimper spontanément à 32,6 milliards en 2016. Ce calcul intègre donc toutes les hausses d'impôts mises en ?uvre à compter de 2011. Le PS conteste la réalité des 32 milliards d'euros de hausses déjà votées, mais le chiffrage détaillé établi par Bercy est difficile à mettre en cause, sauf à la marge.

Une réduction des niches fiscales
Restent donc, selon le gouvernement, 8 à 9 milliards d'euros de hausses d'impôt à venir. "Nous réduirons les niches (fiscales) de 4,5 milliards sur quatre ans", a affirmé Valérie Pécresse sur France Info. Ce qui correspond à une politique mise en ?uvre depuis 2011. La ministre explique également que le programme Sarkozy prévoit "3,5 milliards d'impôts minimum sur les très grands groupes, ceux qui paient moins d'impôts en France parce que souvent ils défiscalisent leurs bénéfices à l'étranger", et "500 millions d'euros sur les évadés fiscaux", contre lesquels Nicolas Sarkozy propose de durcir la fiscalité.

Hausse des prélèvements obligatoires
La programmation du gouvernement actuel table sur une hausse des prélèvements obligatoires, qui grimperaient de 43,8% du PIB en 2011 à 46% en 2016. Soit une hausse de 2,2 points, équivalente à 44 milliards d'euros. Cette estimation repose sur une addition: celle des 8 milliards d'impôts nouveaux, auxquels il faut ajouter la montée en puissance des mesures votées (+20 milliards par rapport à 2011), et un pari fait par Bercy sur de très bonnes rentrées fiscales spontanées : celles-ci progresseraient plus vite que le PIB, contribuant à hauteur de 16 milliards à cette hausse du taux de prélèvements obligatoires.

Ce schéma est contesté par les proches de François Hollande. Selon l'ancien ministre de l'Economie PS, Michel Sapin, ces hypothèses de progression spontanée des recettes sont trop optimistes au regard de la croissance : il s'agit du "plus gros des mensonges utilisé par toute administration lorsqu'elle veut équilibrer un budget", dit-il. D'où l'affirmation du PS selon laquelle Nicolas Sarkozy cache des hausses d'impôts. François Hollande prévoit, lui, 44 milliards d'euros d'augmentation des prélèvements, à travers, principalement, la remise en cause de niches fiscales, qui touchent surtout les entreprises et les ménages aisés. François Hollande a affirmé à plusieurs reprises que Nicolas Sarkozy sera contraint d'augmenter tout autant les recettes fiscales.

Dépenses: la poursuite des réformes entreprises

Pour ce qui concerne les 75 milliards d'efforts sur les dépenses que prévoit Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse affirme que cela implique la poursuite des "réformes entreprises". "On continue de réduire le nombre des fonctionnaires, on continue de réformer l'Etat, on continue de réformer l'hôpital", affirme-t-elle, faisant valoir que "ce sera un quinquennat où il faudra faire des efforts" en raison des 1.700 milliards d'euros de dette de la France.
Cette politique permettrait de ramener à 0,4% par an, en volume, la hausse des dépenses publiques, alors qu'en tendance, elles augmentent de plus de 2% l'an. Une rigueur prononcée sur les dépenses, donc. Le PS la juge impraticable, prévoyant notamment un « saccage de l'assurance-maladie », selon les termes de Michel Sapin.

Des réductions de dépenses "cachées", selon Sapin

"Vous avez 25 milliards d'euros d'augmentations d'impôts cachées", "20 milliards de dépenses nouvelles" pour financer les propositions faites depuis le début de la campagne et "il y aura des réductions de dépenses cachées", affirme Michel Sapin. Nicolas Sarkozy « ne nous a pas dit un mot pour l'instant sur la manière dont il les finançait », déclare le responsable socialiste, évoquant une différence "radicale" de méthode entre la "cohérence dans la durée" attribuée à François Hollande et "l'improvisation dans l'impulsion" reprochée au président sortant.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2012 à 17:51 :
On annonce 10 milliards de prélèvements... nous aurions encore plus de 5 points de pib de déficit, ça tournerait encore autour de 100 milliards? De plus le gouvernement a annoncé 50 milliards de dépenses. Et nos taux seraient en augmentation. Alors où en est-on?
a écrit le 05/04/2012 à 15:17 :
Regardez bien la photo de Sarkosy il nous fait un caca nerveux!!! quel programme!!!
a écrit le 05/04/2012 à 8:31 :
Choix et rejet . Au 1er tour les Français pourront faire leur choix sans risque : les jeux sont faits . Au 2ème tour ,il y aura un choix de Hollande doublé d'un rejet de Sarkozy : pour moi , il n'y a même plus de suspense .
La France va montrer le chemin à l'Europe !k
a écrit le 04/04/2012 à 22:05 :
Je me suis amusé à un petit calcul. C'est facile vous prenez un tableur excel et vous partez du budget 2011. A partir de ce budget vous projetez les programmes de différents candidats, au jour d'aujourd'hui seuls ceux d'Hollande et Sarkosi sont suffisamment détaillés pour le faire. Je suis retmbé exactement sur leurs chiffrages respectifs donc OK mais il faut remarquer les points suivants :
. Sans réduction des dépenses publiques, il faudra compenser par 50 Mds d'? de prélèvement dès 2012 pour arriver à 60 Mds en 2017 afin de rester à 3% de déficit
. Sans réduction des dépenses, la dette continue inéxorablement de grimper jusqu'à atteindre 97 % du PIB en 2017.
. Seul une réduction de 85 Mds d'? des dépenses permet d'arriver à l'équilibre budgétaire en 2016 et de commencer à faire biasser la dette en 2016.

Voilà c'est facile à faire, les chiffres ne mentent pas et donc prenez vos responsabilités ! tout le reste n'est que commentaire inutile.
a écrit le 04/04/2012 à 18:36 :
SOURCE http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie
Que pensez de la vente à gogo des battisses parisiennes aux fonds d'investissements étrangers!!!
La filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDP), Ivanhoé Cambridge, a annoncé lundi avoir conclu une entente en vue de l'acquisition du siège historique de PSA Peugeot Citroën à Paris, une transaction évaluée à 350 millions $.
Réponse de le 04/04/2012 à 18:53 :
Autant investir à Bamako, c'est la même population qu'à Paris et c'est 30 fois moins cher.
Réponse de le 04/04/2012 à 19:29 :
Mais c'est très simple, pour les particuliers en tout cas : les étrangers disposent de moyens plus importants car ils payent des impôts plus raisonnables que les nôtres et contournent l'ISF facilement. Mis en concurrence pour les biens immobiliers les plus chers, quasiment plus aucun Français ne peut s'aligner sur les prix proposés et les biens partent aux mains des mieux disants. En nombre de ventes, les étrangers représentent 8% de Paris, bien plus en valeur. D'autre part, les français qui ont réellement les moyens préfèrent "diversifier" leurs placements hors de portée de la haine socialiste aveugle. Ceci dit, on se fout de la nationalité de l'acquéreur : il s'agit simplement de constater les effets pervers des impôts socialistes débiles qui détruisent les Français à petit feu. Devant tant d'entêtement, on se demande d'ailleurs si cette conséquence n'est pas le but poursuivi...
a écrit le 04/04/2012 à 18:28 :
Fin 1997/fin 2001 = Chirac Jospin Endettement 752MdE/853MdE = +101 MdE sur 5 ans ( soit 59,5% du PIB/ 57% du PIB fin 2001)
fin 2001/fin 2006 = Chirac/Raffarin/Villepin Endettement 853MdE/1152MdE = +299MdE sur 5 ans(soit fin 2006 64% du PIB
Fin 2006/fin 2011: Sarkozy/Fillon 1152MdE/ 1717MdE = + 565MdE sur 5 ans
Fin 2011/ fin 2016 combien ? sachant que les déficits sont encore prévus jusqu'à cette date?? et après on rembourse cette dette globale comment???????
a écrit le 04/04/2012 à 18:19 :
Prenez tout simplement votre dernier bulletin de paye ! Pour le constater !!
a écrit le 04/04/2012 à 17:34 :
Les niches, seuls les chiens en possèdent .
Réponse de le 04/04/2012 à 19:30 :
La citation était : "dans chaque niche, il y a un chien prêt à mordre".
a écrit le 04/04/2012 à 16:20 :
les réformes , c'est Mme Lagarde qui les a dans ses tiroirs ; alors l' élection on s' en tamponne !!!
a écrit le 04/04/2012 à 15:37 :
Quand se décideront-ils à pârler des indispensables réformes:
- alignement des régimes de retraites des fonctions publiques et des régimes spéciaux sur le régime général: à cotisation égale retraite égale. Surcoût de 50 milliards
- réforme de l'éducation nationale: excès d'administratifs, absentéisme, détachements, nombre d'options avec trop peu d'éléves, excès d'établissements (20 milliards)
- réforme hopitalière: statut, absentéisme, nombre d'établissements (20 milliards)
- réduction du nombre de fonctionnaires 44% plus nombreux qu'en Allemagne à population active égale (20 milliards)
- réforme réelle du mille feuille adminitratif
- etc etc
Réponse de le 04/04/2012 à 19:38 :
Qu'ils commencent par te virer pour te donner une idée de ce que cela fait et on en reparle après.
a écrit le 04/04/2012 à 14:57 :
Au lieu de taxer il vaut peut-être mieux emprunter un paquet de milliards de plus... que l'on ne remboursera jamais (comme la Grèce !)
Réponse de le 04/04/2012 à 15:50 :
C'est la grande illusion de la fuite en avant dans la dette ou de la folie du défaut : quoi qu'il arrive, on finit toujours par payer ses dettes. Il faut tôt ou tard se résoudre à détruire la fausse monnaie, dettes publiques ou banques centrales, créée sans contrepartie de richesses tangibles. Il n'y a pas d'autre alternative que d'assumer les dettes accumulées. Plus on attend, plus ce sera douloureux, surtout pour les plus pauvres : quand les gros maigrissent, les maigres meurent de faim. Continuer dans la dette publique, c'est avant tout trahir les membres les plus fragiles de la population.
Réponse de le 04/04/2012 à 18:14 :
Pour laisser une ardoise un peu plus grande à nos enfants ?
a écrit le 04/04/2012 à 14:26 :
de toutes façons, on va se faire plumer encore et encore par l'un ou l'autre
a écrit le 04/04/2012 à 13:42 :
Comment Lepsarkollanchon a-t-il l'intention, puisqu'il sera élu sans aucun doute possible, de financer les différentes promesses qu'il a formulées depuis le début de la campagne ? En ne les tenant pas, évidemment : les promesses n'engagent que les moutontribuables qui les écoutent. Lepsarkollanchon sera trop occupé à étayer le mur de la dette qui menace d'effondrement, PLUS DE 220 MILLIARDS D'EUROS que l'Etat-providence obèse doit désespérément trouver sur les marchés en 2012 pour financer sa cavalerie insensée. Pendant ce temps, nous restons déjà trop taxés.
a écrit le 04/04/2012 à 12:45 :
Personne pour stopper (ou contrôler) les dépenses pharaonesques de nos *chères* collectivités locales ? l'Etat ne fait rien à ce niveau et la vie de chateau de Paris est reproduite dans toutes les collectivités.... Le PS ne va pas arranger les choses !! il n'y a qu'à voir à quel point le département géré par F. Hollande est surendété !
Réponse de le 04/04/2012 à 13:12 :
Pas d'inquiétudes, F Hollande a prévu que l?État donne un "coup de pouce" aux collectivités locales fortement endettées !
Réponse de le 04/04/2012 à 13:55 :
@Yves,
Vrai uniquement si le maire est du meme parti que lui !
(voir astérisque en bas du contrat)
Réponse de le 04/04/2012 à 15:10 :
Juste quelques chiffres pour info et surtout allez chercher les chiffres sont publics. Les commentaires sans données sont toujours approximatifs et surtout sans réalités.

ENDETTEMENT 2010

1928 Mds? PIB de la France
Dette publique totale 1574Mds? soit 80,1 pour cent du PIB
ETAT 1235 Md? soit 64 pour cent du PIB
Administrations locales 151,4 Mds? soit 7,8 pour cent du PIB
Communes 58,6 Mds? soit 3 pour cent du PIB ( 36000 un scandale bien français)

Il faut noter que les gouvernements successifs ont transféré des charges aux administrations locales ( de gauche principalement pour les régions, de gauche et de droite pour les conseils régionaux et aux communes) exemple les administratifs des écoles collèges et lycées, le RSA, les DDE, les taxes ferrées pour les TER , l?entretien du réseau routier hors autoroute etc etc
Il faut cesser de taper sur les collectivités, rappel de droite et de gauche, car aucun gouvernement y compris celui de M. Sarkozy et les administrations locales ne souhaitent montrer au Pays, aux contribuables de l?IR , des impôts locaux des taxes, IR et taxes sur les sociètés leur IRRESPONSABILITE EN MATIERE DE GESTION.
Nos Pieds Nickelés de la politique car ils ne sont pas des personnages responsables mais des acteurs de BD, plus des discoureurs dopés par une élection que par les problèmes de notre pays sont a égalité de la gabegie qui règne sur nos têtes et cela depuis 40 ans gauche droite à égalité.
Alors taper sur l?un pour favoriser l?autre est peu crédible les chiffres ci-dessus le montre même si l?on tient compte de la crise qui est un facteur de dégradation de la dette d?environ 50% du déficit des 5 dernières années.
Droite et gauche LIEES par un même discours, celui du mensonge, mais à l?automne les extérieurs véritables gouvernements du pays remettront la classe politique aux pas y compris les opportunistes du malheur d?une partie de nos concitoyens en difficulté, plus particulièrement le profiteur des deniers publics M. Mélenchon heureux retraité du Sénat inutile et salarié bien nanti de l?UE, discours de ce Monsieur conforme aux soviets qui ont tant écrasés leur Citoyens interdits de paroles contestataires. Ne parlons pas de Mme Le Pen qui a du mal a nous expliquer ses discours économiques et devant son ridicule est revenue à ses fondamentaux l?immigré ? un peu d?humour : vivement qu?elle redonne du travail aux français, balayeurs dans le métro ou laveurs de carreaux ou salariés de nuit dans le métro pour porter sur la tête des plaques de béton, je me pose la question les français vont-ils se battre pour ce type de métier payé avec un lance pierre je sais pas mais ce que je sais c?est que si personne ne fait ses jobs il va y avoir du grabuge car marcher dans les poubelles les français n?aiment pas, pourtant ces métiers sont essentiels et doivent être respectés, mais c?est un autre sujet.
Réponse de le 04/04/2012 à 15:22 :
des contre vérités répétées ne font pas vérité. L'endettement de la corrèze ne ne remonte pas à la prise du CG par hollande. Elle était bien antérieure et devinez qui avait la responsabilité du département ? Peu importe calomnions , calomnions il en restera toujours quelque chose...
a écrit le 04/04/2012 à 12:23 :
Bonjour,

Le citoyen voudrait savoir " QUELLES NICHES FISCALES" vont être réduites?

Mais on le maintiendra dans le noir avant l?élection. Cela pourrait fâcher!

Cordialement,

giantpanda
Réponse de le 04/04/2012 à 13:57 :
@giantpanda,
Evidemment, l'art de rassembler en politique c'est l'art de paerler tout en etant flou !!! Ainsi chacun comprend ce qu'il veut !!!!
Ainsi tout le monde vote pour un candidat puisqu'en fin de compte ce seront les niches des autres qui seront supprimées !!!!!
C'est trop connu comme méthode, il faut vraiement qu'ils inovent les politiques !!!!
a écrit le 03/04/2012 à 20:25 :
Ne payez plus d'impôts. Devenez pauvres en votant Sarko. Des millions d'inscrits aux restos du coeur et de travailleurs vivant dans leur voiture l'ont fait en 2007. Ne laissez pas passer votre chance en 2012.
Réponse de le 04/04/2012 à 13:59 :
Hélas, je me pose des questions !
Est ce que j'aime N.S : Non
Est ce que j'aime la politique de N.S : Non
Mais, est ce le moins pire : peut être ???????
Réponse de le 04/04/2012 à 17:01 :
non ce n'est pas le moins pire car il n'y a que sa petite personne qui l'intéresse les français il s'en fiche et puis est ce qu'il est indispensable à la France non car les indispensables il y en a plein les cimetières donc on peut changer de Président
a écrit le 03/04/2012 à 19:31 :
La SarkHollanderie c'est KIF KIF, Blanc bonnet - Bonnet blanc. Le 1er tour servira à les écarter du second tour. Ca c'est le plus simple pour éviter le pire, rien ne peut être pire que Sarkozy ou Hollande.
a écrit le 03/04/2012 à 18:05 :
Nous sommes l'un des pays à la fiscalité la plus lourde AU MONDE, et cette politique n'a jamais porté ses fruits, donc stop au racket d'Etat. Ce sont dans les dépenses qu'il faut tailler, et en premier lieu les deux premiers postes à savoir le service de la dette et la rente versée aux banques (réempruntons à taux zéro auprès de la banque de France), et deuxièmement stoppons net l'immigration de masse. Ensuite attaquons nous aussi aux régimes spéciaux de retraite, réduisons le nombre d'élus locaux et nationaux, le nombre de fonctionnaires (1.5 millions de plus qu'en Allemagne pour une population de 20 millions d'habitants de moins...), réinstaurons des droits de douane dignes de ce nom aux frontières, réindustrialisons le pays (3millions d'emploi en moins dans l'industrie en 30 ans, alors que la population compte 15 millions d'habitants en +..), arrêtons les RSA allocations familiales et autres, etc etc etc. Se contenter d'augmenter les taxes et impôts, pour continuer toujours la même politique et ne pas revoir notre modèle économique de fond en comble, ne donnera rien, ça fait 40 ans qu'on s'entête et on ne fait que dégringoler..
Réponse de le 03/04/2012 à 19:08 :
Ne pas oublier non plus les barbelés...
Réponse de le 03/04/2012 à 19:34 :
Je vois pas le rapport. La politique que je prône ici l'essentiel des pays du monde mènent la même (voire souvent une politique encore bien + drastique), mais continuez de vous illusionner les français, l'addition est pour bientôt. Ca fait 40 ans que vous avez le cul dans le beurre et ça vous a ramolli le cerveau, mais la vie c'est pas Disneyland, y'a des réalités. Moi je m'en moque j'ai déjà changé toutes mes liquidités en or et d'ici 3 semaines je quitte le pays, vous continuerez à vous enfoncer toujours + si ca vous chante, mais ce sera sans moi, bon courage pour la suite les bisounours <333
Réponse de le 03/04/2012 à 19:53 :
Et un champ de mines !
Réponse de le 03/04/2012 à 22:01 :
Tu as raison de mettre les voiles ptitpère, il y a déjà bien trop de voiles sur le sol français. On se croirait en Afrique .... Mais surtout file hors les pays d'Europe car ils sont tous dans le même triste état. Et bravo pour avoir acheté de l'or c'est le placement du siècle !
Réponse de le 04/04/2012 à 15:36 :
Ptit père, là où tu iras ce sera toi l'immigré!!! Tu n'habites pas un pays, tu habites une planète et elle est à tout le monde...
Réponse de le 04/04/2012 à 17:00 :
L'or, le placement du siècle? Certainement pas pour ceux qui l'on acheté ces derniers mois. L'or comme le reste fera "pschitt" lorsque ceux qui l'on fait monter décideront de le faire descendre.
Réponse de le 04/04/2012 à 17:01 :
ptitpère après avoir bien profiter des infrastructures et des avantages de la France (Routes Hôpitaux Sécu etc..) va passer sa retraite surement au Maroc chez des gens qu'il n'aime pas mais qui n'est pas trop loin au cas ou!
a écrit le 03/04/2012 à 17:45 :
Bof. Dans tous les cas c'est bien les contribuables français qui paieront.
a écrit le 03/04/2012 à 17:44 :
c'est une bataille entre un socialiste de gauche et un socialiste de droite !
Réponse de le 03/04/2012 à 18:27 :
haha!! C'est carrément ça en + :D
Réponse de le 03/04/2012 à 19:54 :
Hélas, il a raison !
Réponse de le 03/04/2012 à 21:48 :
Non, pour nous hollande c'est la droite et sarkozy une oligarchie...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :