Médicament : le Sativex, dérivé du Cannabis, arrive en France

 |   |  278  mots
Ce médicament, commercialisé en Allemagne ou au Royaume-Uni, est utilisé chez des patients atteints de sclérose en plaques pour soulager les contractures sévères, poursuit le ministère dans un communiqué, précisant que le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier.
Ce médicament, commercialisé en Allemagne ou au Royaume-Uni, est utilisé chez des patients atteints de sclérose en plaques pour soulager les contractures sévères, poursuit le ministère dans un communiqué, précisant que le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier. (Crédits : Capture d'écran)
Un médicament à base de cannabis produit par le laboratoire britannique GW Pharmaceuticals a reçu mercredi l'autorisation d'être commercialisé sur le marché français.

Son nom: Sativex. Ce médicament dérivé du cannabis des laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals, a reçu mercredi l'autorisation de mise sur le marché français par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Une première dans le pays, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

Le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier

Ce médicament, commercialisé en Allemagne ou au Royaume-Uni, est utilisé chez des patients atteints de sclérose en plaques pour soulager les contractures sévères, poursuit le ministère dans un communiqué, précisant que le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier.

L'autorisation de mise sur le marché "est une étape préalable à la commercialisation du produit, qui interviendra à l'initiative du laboratoire", précise le ministère, alors que ce spray buccal devrait être commercialisé en France par le laboratoire Almirall.

Un dérivé du THC prescrit à une centaine de patients

Pour rappel, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, avait ouvert la possibilité, par un décret du 5 juin dernier, que des médicaments dérivés du cannabis fassent l'objet d'une demande d'autorisation en France.

Cela dit, en France, depuis plusieurs années, un dérivé du THC (substance active majeure du Cannabis) obtenu par synthèse peut d'ores et déjà être prescrit pour des douleurs chroniques, mais seulement dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU), une procédure spéciale réservée à des pathologies pour lesquelles il n'existe pas de traitement approprié. Selon l'AFP, seule une centaine de patients en auraient bénéficié.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2014 à 10:05 :
IL Y A beaucoup d autre maladies maladie que les medicament a basse de cannabis pouraia soulage dnc la France doit le permettre???
a écrit le 12/01/2014 à 18:57 :
Les dealers autorisés par l'état sont les tabacs et les bars, ils peuvent vendre de la drogue tabac alcool officiellement. Le haschisch on ne veut pas, je ne sais pas pourquoi ? Car l'état veut recevoir des taxes ? Car quoi ??
a écrit le 10/01/2014 à 1:41 :
Pour les socialistes il est urgent d'offrir un paradis artificiel aux français car la France qu'ils construisent est un véritable enfer. Le cannabis entre par la petite porte des officines puis finira pas être commercialisé dans la grande distribution...
Réponse de le 10/01/2014 à 14:11 :
on voit que vs ne connaiossez pas la souiffrance des malades atteints de sclérose en plaques ou de certains cancers ! je trouve vos propos mal appropriés ! parlons plutôt de la souffrance humaine et des moyens apportés pour la soulager avec des médecins.....
Réponse de le 10/01/2014 à 16:50 :
@mimosa

La souffrance humaine est un mal nécessaire à la détection de la maladie. Droguer les malades n'est pas une solution médicale mais j'imagine que vous faites partie de ces gens qui réclament l'abattage (i.e. meurtre) des patients dits "en fin de vie" pour soulager leur douleur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :