L'activité dans le privé se rétracte de nouveau en France

L'activité globale en France s'est une nouvelle fois contractée en juillet mais à un rythme plus lent que les trois mois précédents grâce à un rebond dans les services, selon les premières estimations "flash" des indices Markit des directeurs d'achats publiés jeudi.
Le recul s'est en revanche davantage accentué dans le secteur manufacturier, dont la composante production est retombée à un plus bas de 15 mois. (Photo : Reuters)
Le recul s'est en revanche davantage accentué dans le secteur manufacturier, dont la composante production est retombée à un plus bas de 15 mois. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

L'indicateur PMI corrigé des variations saisonnières se situe en juillet à 49,4 points, après 48,1 en juin. Il demeure néanmoins sous la barre des 50 points qui délimite les périodes d'expansion et de récession.

Le secteur manufacturier en repli

Le recul s'est en revanche davantage accentué dans le secteur manufacturier, dont la composante production est retombée à un plus bas de 15 mois.

L'indice du secteur ressort ainsi à 47,6 contre 48,2 en juin, en retrait plus sensible que ne l'attendaient les économistes interrogés par Reuters (48,1).

Les services limitent la baisse

C'est en effet l'activité dans les services, en hausse pour la première fois depuis trois mois, qui explique le ralentissement de la baisse observé en juillet dans l'ensemble de l'activité économique, a expliqué Markit dans un communiqué.

Par ailleurs, l'indice PMI composite, qui combine l'industrie et les services, s'est inscrit à 49,4 contre 48,1 en juin. Les dirigeants d'entreprises interrogés par Markit font état d'une nouvelle baisse, pour le quatrième mois consécutif, des nouvelles commandes, quoi qu'à un rythme plus faible qu'en juin.

Dans le même temps, les prix facturés ont reculé pour le 27e mois consécutif en juillet alors que les prix d'achat ont poursuivi parallèlement leur hausse à un rythme soutenu.

"Contexte de faible demande"

Pour Jack Kennedy, économiste chez Markit, "les données PMI restent dans l'ensemble conformes à une stagnation trimestrielle du PIB, l'économie française, toujours en berne, ne montrant toujours pas de signes tangibles de reprise". Il ajoute:

"Malgré de nouvelles baisses de tarifs accordées par les entreprises, le repli des nouvelles affaires se poursuit dans un contexte de faible demande exacerbant les pressions concurrentielles".

Après une stagnation au premier trimestre, l'Insee prévoit une hausse de 0,3% du PIB pour la période avril-juin, la Banque de France anticipant de son côté une croissance limitée à 0,2%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 25/07/2014 à 7:51
Signaler
la reprise annoncée le 14 juillet par François Zéro se trouve plutôt dans les chaussettes.

à écrit le 24/07/2014 à 21:46
Signaler
On nous parle pacte de stabilité et de croissance, mais laquelle. C'est formidable la politique, ça fait des traités du genre Maastricht: des centaines de pages et de réunions payées par les citoyens pour dire que c'est 3% de déficit et 60% de dette....

le 25/07/2014 à 1:54
Signaler
Allez arretez de nous pomper l'air avec la RD robotique. Vous n'avez qu'à la faire vous meme, vous pensez pas que les français en ont marre de payer des taxes et des impots déjà ? Ce pays bientot tout le monde va arreter de bosser, et on dirait aux p...

à écrit le 24/07/2014 à 19:23
Signaler
Nos dirigeants chômagistes ne savent peut être pas que c'est l'activité qui crée l'activité et l'Etat ne fait pas de relance... le but est-il de démolir la vie de millions de foyers? Alors voila l'Europe qui s'illustre par son incurie, son incompéten...

à écrit le 24/07/2014 à 18:27
Signaler
La croissance? C'est un mirage! On a des organisations terroristes subventionnées qui feraient des attaques contre les juifs et les chrétiens. Si on manifeste contre les persécutions, c'est qu'on les prend pour cible. De la même manière l'Etat agress...

à écrit le 24/07/2014 à 18:24
Signaler
Ah tu verras tu verras, heu heu...

à écrit le 24/07/2014 à 13:40
Signaler
La croissance? Mais c'est la désolation économique en Europe, le sud se désindustrialise et explose dans le chômage! Les coco prônent des attaques contre les juifs et les chrétiens, dans quoi sommes-nous, on croit rêver, le but c'est d'asservir la po...

le 24/07/2014 à 15:12
Signaler
mais non le sud de l'Europe a le plein emploi. mdr. Il n ' y a du chomage qu'en France; mdr

le 24/07/2014 à 22:17
Signaler
mdr??? Et ça vous fait rire en plus ? J'aimerais bien que les gens comme vous se retrouvent au chomage, au lieu de se moquer et rire.

à écrit le 24/07/2014 à 12:50
Signaler
Les effets du Hollandisme sont déjà perceptible

le 24/07/2014 à 15:10
Signaler
du sarkosysme aussi

le 24/07/2014 à 16:43
Signaler
flanby nous a informé que la reprise était là : les chiffres doivent mentir car le socialisme réel est infaillible...

le 24/07/2014 à 19:33
Signaler
notre président flanby nous a dit que la reprise était là : la réalité a donc tort !

à écrit le 24/07/2014 à 12:34
Signaler
IL FAUT BAISSER LES SALAIRES COMME DANS LES PAYS DU SUD DE L EUROPE !

à écrit le 24/07/2014 à 10:56
Signaler
il faut dire que notre monnaie surévaluée ne nous aide pas beaucoup non plus.

le 24/07/2014 à 11:45
Signaler
Il faut dire que notre Président ne nous aide pas beaucoup!!!

le 24/07/2014 à 12:21
Signaler
pourtant l'euro devait résoudre tous les problèmes !

à écrit le 24/07/2014 à 10:19
Signaler
achetez français pour soutenir l'économie !!!

le 24/07/2014 à 10:54
Signaler
+ 10

le 24/07/2014 à 11:01
Signaler
Le problème acheté Français ne veut pas dire que le produit soit fabriquer en France. Petit exemple avec l'automobile. Plus de 50 % des véhicules des marques Renault-Peugeot-Citroen sont fabriques à l’étranger. En les achetant, vous ne soutenez en r...

le 24/07/2014 à 12:09
Signaler
et les 50 % produit en france ? c'est toujours mieux que d'acheter un volsvagène.

le 25/07/2014 à 1:59
Signaler
Moi je regarde mon porte monnaie et combien ça coute et le rapport qualité prix. Que se soit produit en france ou ailleurs je m'en fiche. Et que des gens soient au chomage en France, c'est pas mon problème. Votre état d'esprit reflète bien cette pler...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.