Bernanke et Paulson pressent le Congrès américain de voter le plan de sauvetage des banques

 |  | 288 mots
Lecture 1 min.
Le président américain de la Réserve Fédérale et Henry Paulson, le secrétaire Américain du Trésor.
Le président de la Réserve fédérale américaine et le secrétaire américain au Trésor pressent le Congrès de voter le plan de sauvetage des banques américaines. Ils jugent la situation urgente pour le secteur financier du pays.

Le temps presse pour les banques américaines. Mais le Congrès, lui, prend son temps. A tel point que le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, et le secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson, encouragent les législateurs à voter rapidement le plan de sauvetage du système financier décidé par le gouvernement. (Retrouvez la dernière décision de la FED)

Devant la commission sénatoriale américaine chargée de la banque et du logement, Henry Paulson a estimé que la situation du système financier des Etats-Unis nécessitait de dépasser les clivages partisans.

"Le plan d'achat des actifs à problèmes [présentés par le Trésor au Congrès] est en lui-même la seule chose vraiment efficace que nous pouvons faire pour aider les propriétaires de leurs logements, le peuple américain et pour stimuler notre économie", a-t-il ajouté. Depuis quelques jours, des voix s'élèvent aux Etats-Unis pour contester le bien-fondé de ce plan de sauvetage. Certains estiment que les contribuables américains n'ont pas à payer pour les errements financiers de certains banquiers.

De son côté, Ben Bernanke, qui a apporté son soutien au plan de sauvetage du Trésor, a estimé qu'un retard du Congrès à passer la législation nécessaire au sauvetage des banques du pays aurait des "conséquences très sérieuses", pour les marchés et l'économie américains.

Par ailleurs, le président de la Réserve fédérale a reconnu ne pas avoir anticipé la rapidité de la chute de l'assureur American International Group (AIG), le lendemain de la mise en faillite de la banque d'affaires Lehman Brothers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :