Le baril de brut repart à la baisse, la consommation en produits pétroliers fléchit aux Etats-Unis

 |  | 253 mots
Les réserves américaines ont encore baissé.
La consommation en produits pétroliers a baissé aux Etats-Unis et a entraîné les cours du baril à la baisse. Par ailleurs, les stocks ont une nouvelle fois reculé la semaine dernière, après le passage des ouragans Gustav et Ike.

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse ce mercredi après la publication des chiffres de la consommation américaine en produits pétroliers. Sur les quatre dernières semaines, les Américains ont consommé en moyenne 19,5 millions de barils par jour, ce qui représente un repli de 5,3% par rapport à l'an passé. La consommation d'essence a notamment fléchi de 3,5%.

A New York, le baril de "light sweet crude" a reculé de 88 cents ce mercredi, à 105,73 dollars. Sur l'Intercontinental Exchange (ICE), le Brent de la mer du nord perdait vers 21h 98 cents à 102,10 dollars le baril.

Par ailleurs, les stocks hebdomadaires américains en produits pétroliers ont de nouveau reculé alors que la production de brut et l'industrie du raffinage américaines sont restées fortement ralenties après le passage des ouragans Gustav et Ike dans le sud des Etats-Unis.

Les réserves de brut ont fondu de 1,5 million de barils la semaine dernière, à 290,2 millions de barils. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une baisse de 1,9 million de barils.

Les stocks d'essence ont reculé de 5,9 millions de barils, à 178,7 millions de barils, leur plus bas niveau depuis 1967. Il s'agit par ailleurs de leur neuvième semaine consécutive de baisse. Les analystes s'attendaient à une baisse mois importante de 3,7 millions de barils seulement.

Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont chuté de 4,2 millions de barils, à 125,4 millions de barils, contre un recul de 1,3 million de barils anticipé par les marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :