Les banques centrales interviennent de nouveau

 |  | 548 mots
Lecture 3 min.
La BCE va injecter ce mercredi 40 milliards de dollars sur le marché monétaire de la zone euro. La Fed a conclu quatre accords de "swap" avec les banques centrales d'Australie, du Danemark, de Norvège et de Suède pour un total de 30 milliards de dollars. Et la Banque du Japon a procédé à sa première injection de dollars américains dans le système financier du pays, portant sur 30 milliards.

La mobilisation des banques centrales pour juguler la crise financière ne faiblit pas. La Banque centrale européenne (BCE) prévoit de nouveau d'injecter ce mercredi 40 milliards de dollars sur le marché monétaire de la zone euro pour faciliter l'accès par les banques à des liquidités en dollars, selon un communiqué de la BCE.

L'opération fait partie d'un accord de "swap" (échange) de devises avec la Réserve fédérale américaine (Fed), dans le cadre de la vaste action concertée des grandes banques centrales lancée jeudi et visant à aplanir les tensions sur les marchés liées à la débâcle du secteur financier américain. Le résultat du nouvel appel d'offres sur un jour sera annoncé un peu plus tard dans la matinée. Les quatre précédentes opérations avaient été sur-souscrites.

De son côté, la banque centrale américaine (Fed) a annoncé mercredi la conclusion d'accords de "swap" avec quatre autres banques centrales, celles d'Australie, du Danemark, de Norvège et de Suède portant sur un total de 30 milliards de dollars. Les accords portent sur un montant de 10 milliards de dollars pour chacune des lignes ouvertes avec les banques australienne et suédoise, et 5 milliards de dollars pour celles avec les banques norvégienne et danoise. Ces accords sont valables jusqu'au 30 janvier 2009 (Retrouvez le communiqué en anglais de la FED sur l'accord "swap" en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

"Ces lignes, comme celles déjà ouvertes avec d'autres banques centrales, sont destinées à améliorer la liquidité sur les marchés financiers mondiaux", a indiqué la Fed dans un communiqué. Au total, les lignes de "swap" ouvertes par la Fed avec plusieurs banques centrales depuis la semaine dernière totalisent 277 milliards de dollars: 110 milliards de dollars avec la BCE, 60 milliards de dollars avec la Banque du Japon, 40 milliards de dollars avec la Banque d'Angleterre, 27 milliards avec la Banque Nationale de Suisse, 10 milliards de dollars avec la Banque du Canada, la Banque de Suède et la Banque d'Australie chacune, et 5 milliards de dollars avec les banques centrales de Norvège et du Danemark.

Un accord dit de "swap" permet aux banques centrales de se prêter réciproquement des liquidités à court terme, lorsque l'une ou l'autre en a besoin pour stabiliser le système financier de son pays.

Enfin, la Banque du Japon (BoJ) a procédé mercredi, comme prévu, à sa première injection de dollars américains dans le système financier du pays, en application des mesures concertées décidées la semaine dernière par les principales banques centrales du monde. La BoJ a lancé un appel d'offres pour prêter aux banques 30 milliards de dollars pour une durée d'un mois. Les résultats seront annoncés jeudi.

C'est la toute première fois de l'histoire que la BoJ procède à une opération de refinancement en dollars. D'autres appels d'offres sont programmés les 7 et 21 octobre ainsi que les 4 et 18 novembre.

La BoJ a par ailleurs injecté mercredi, en deux temps, 3.000 milliards de yens (19,4 milliards d'euros) dans le système bancaire du pays, pour faire face au besoin de liquidités des banques malmenées par la crise financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :