Ventes à découverts : Paris et Berlin créent un groupe de travail

 |  | 149 mots
Ce groupe de travail devrait inclure le Trésor, les banques centrales et les "superviseurs boursiers" selon Christine Lagarde qui a rencontré aujourd'hui son homologue allemand.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé ce jeudi que La France et l'Allemagne avaient décidé de créer un groupe de travail sur les ventes à découvert.

Elle venait de rencontrer à Berlin son homologue allemand Peer Steinbrück pour parler de la crise financière.

Ce groupe de travail devrait inclure le Trésor, les banques centrales et les "superviseurs boursiers" selon Christine Lagarde.

Accusées d'alimenter la chute des marchés et la spéculation, interdites sur les valeurs financières par le gendarme britannique de la City, la FSA, Financial Services Authority, puis par sa grande homologue de Wall Street, la SEC qui l'a étendu à certaines grandes valeurs industrielles comme General Electric (GE) et General Motors (GM), les ventes à découvert, spécialités des fonds spéculatifs, les hedge funds, ont été mises sous surveillance en France par l'autorité des marchés financiers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :