Soupçons de manipulation de cours par des fonds spéculatifs

 |  | 161 mots
Le gendarme boursier américain, la SEC, soupçonne une vingtaine de fonds spéculatifs d'avoir propagé des rumeurs sur plusieurs établissements financiers afin de faire baisser les cours et d'en tirer profit, d'après le Wall Street Journal.

Et si des fonds spéculatifs avaient agi pour faire baisser les cours de plusieurs entreprises du secteur financier américain pour en tirer profit ? C'est ce que soupçonne la SEC, l'autorité de régulation de la Bourse américaine, selon le Wall Street Journal.

D'après le quotidien, plus d'une vingtaine de hedge funds ont déjà reçu une citation à comparaître devant le gendarme de Wall Street. Ils sont soupçonnés d'avoir propagé des rumeurs afin de faire baisser artificiellement les cours de plusieurs institutions financières, dont Goldman Sachs, Morgan Stanley, Washington Mutual, Merrill Lynch, Lehman Brothers et l'assureur AIG.

L'enquête en cours vise à déterminer s'il y a eu utilisation abusive de la vente à découvert, une méthode de spéculation parfaitement légale à l'origine, mais dont l'utilisation a été interdite il y a quelques jours, notamment pour les valeurs financières, sur plusieurs marchés, dont aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2009 à 13:54 :
quand on se prétend un requin institutionnel de la finance,on n'oublie (et on ne sous-estime)pas l'existence des pirhanas partageant...le meme bocal que soi...lol...tout ceci est de bonne guerre non?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :