L'économie japonaise en pleine déroute

 |   |  264  mots
Très mauvais indicateurs économiques pour le Japon.
Production industrielle et consommation sont en forte chute au Japon en août. Parallèlement, le taux de chômage bondit. Le risque de récession est plus fort que jamais.

Menacé de récession, le Japon continue à voir sa situation économique se détériorer. Les indicateurs publiés ce mardi en témoignent.

Ainsi, la production industrielle y a diminué, beaucoup plus que prévu, de 3,5% en août par rapport à juillet (qui avait connue une hausse de 1,3%) et de 6,9% sur un an. C'est le plus fort recul depuis que l'indice a commencé à être calculé de cette façon en 2003, selon le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti). Sur un an, elle a reculé de 6,9%.

La raison vient notamment de l'industrie automobile où presque tous les constructeurs et les équipementiers ont annoncé des réductions de cadences dans leurs usines pour s'adapter à une chute de la demande aux Etats-Unis. Autre secteur touché par le ralentissement, celui des semi-conducteurs.

Autre mauvais indicateur, celui du  taux de chômage au Japon, passé de 4% en juillet à 4,2% en août et de 9,2% sur un an avec 2,72 millions de chômeurs, son plus haut niveau depuis juillet 2006. C'est là encore pire que prévu. Le nombre d'offres d'emploi est passé de 89 à 86 pour cent en un mois, selon le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. La chute atteint 21,3% en un an.


Jamsi deux sans troisavec enfin un autre mauvais chiffre pour l'économie nipponne et non des moindres, celui de la consommation des ménages, en chute libre avec un recul en août trois plus important que prévu :  -4%. La forte hausse des prix et la stagnation des salaires n'incitent pas les ménages japonais à la dépense.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :